Economie et Statistique n°393-394 - Histoires de vie

Economie et Statistique
Paru le : 01/11/2006
Consulter

Perception et vécu des comportements intolérants Une analyse du module « Relations avec les autres » de l'enquête Histoire de Vie

Elisabeth Algava et Marilyne Bèque

Le module Relations avec les autres de l'enquête Histoire de vie est articulé autour d'une question qui reprend, en les modifiant un peu, les termes du dispositif législatif de lutte contre les discriminations, sans mention explicite du terme de discrimination. Les personnes interrogées ont ainsi pu énoncer les attitudes négatives auxquelles elles ont été confrontées, rapportant des évènements très divers, allant des moqueries aux refus de droit. Un tiers des personnes ont cité au moins un motif pour lequel elles estiment avoir subi des traitements négatifs, cette proportion étant nettement plus élevée chez les jeunes. Les moqueries sont majoritaires, les traitements injustes, mises à l'écart ou refus d'un droit étant plus rares. 39 % des personnes ayant rapporté au moins un comportement négatif considèrent que cela a eu des conséquences, parfois lourdes, sur leur vie, d'ordre matériel, professionnel, relationnel ou psychologique, mais nombreux sont ceux qui disent aussi en avoir tiré une source d'énergie supplémentaire. Nombre de comportements intolérants, souvent marquants mais sans graves conséquences, ont pris place durant l'enfance ou l'adolescence, généralement dans le cadre scolaire. D'autres ont eu lieu dans l'espace public. Ils s'appuient alors sur des caractéristiques visibles et sont souvent à caractère raciste. Des comportements négatifs sont également rapportés dans le milieu professionnel. Les conséquences sur le cours de la carrière même si elles sont parfois importantes (refus d'une promotion, licenciement) semblent plus rares que dans le cadre d'un recrutement. Il est en effet alors fréquent que la conséquence déclarée soit la non-obtention de l'emploi recherché. Enfin, les comportements négatifs associés à des conflits familiaux sont à part, n'ayant que peu de rapport avec ce que l'on entend généralement par « discrimination ».

Economie et Statistique
No 393-394
Paru le : 01/11/2006