Economie et Statistique n°393-394 - Histoires de vie

Economie et Statistique
Paru le : 01/11/2006
Consulter

Être retraité : quelle identité après le travail ?

Emmanuelle Crenner

Le changement que représente le départ à la retraite semble avoir été bien vécu par une majorité des retraités. Deux retraités sur trois estiment qu'ils sont partis au bon moment et un sur dix serait même bien parti plus tôt. La majorité d'entre eux considèrent la période du passage à la retraite comme n'étant ni bonne ni mauvaise et près de 40 % d'entre eux pensent même que le départ à la retraite s'inscrit dans une période plutôt positive de leur vie.Quitter la vie professionnelle définitivement n'empêche pas les retraités de se trouver une nouvelle place dans la société. L'identification à la vie professionnelle disparaît pour une majorité d'entre eux. Être retraité a un sens propre suffisant pour que sept retraités sur dix se sentent retraités, tout simplement, les trois quarts d'entre eux ne citant plus leur profession pour dire ce qu'ils sont aujourd'hui. Le fait qu'ils aient travaillé en moyenne 36 années de leur vie leur donne un lien avec le travail particulier qui explique en partie que les retraités ne pensent pas constituer une classe sociale : lorsqu'on parle de classe sociale, les retraités font référence à leur métier, comme les actifs occupés.

Economie et Statistique
No 393-394
Paru le : 01/11/2006