Du Nord au Sud, les mouvements naturels et migratoires opposent les départements

Services
Dernière mise à jour le : 02/01/2018



L’Insee publie aujourd’hui les nouveaux chiffres de la population française, millésimés 2015, commune par commune.
Ils sont authentifiés au Journal Officiel par le décret n°2017-1873 du 29 décembre 2017.
En complément, l’étude « Du Nord au Sud, les mouvements naturels et migratoires opposent les départements » (Insee Focus n°107) analyse les évolutions démographiques récentes.
Celle-ci est déclinée en régions.

Les populations légales : des données structurantes pour la vie des communes

Les populations diffusées sont authentifiées par le décret n°2017-1873 du 29 décembre 2017 publié au Journal Officiel. Elles sont calculées à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement conduites de 2013 à 2017. Afin de respecter l’égalité de traitement des communes, les informations collectées sont ramenées à une même date, celle du milieu de la période. Ainsi, ces populations qui entrent en vigueur au 1ᵉʳ janvier 2018 sont millésimées 2015.

Le terme générique de populations légales regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale qui est la somme des deux précédentes. La population municipale est celle qui est utilisée à des fins statistiques ; la population totale, qui comprend des personnes comptées deux fois, est la plus souvent utilisée pour l'application de dispositions législatives ou réglementaires.

Du Nord au Sud, les mouvements naturels et migratoires opposent les départements, Insee Focus n°107

De 2010 à 2015, les populations ont évolué différemment d’un département à l’autre en fonction des mouvements naturels (naissances et décès) et des entrées et sorties sur le territoire départemental. Les excédents naturels, liés à la jeunesse de la population sont l’apanage des départements les plus urbanisés. Les excédents des entrées sur les sorties reflètent l’attractivité du Sud et de l’Ouest, même si celle de la façade méditerranéenne fléchit. Le département de Paris est déficitaire en population sur la période.

Étude nationale

Chiffres des populations légales

Études régionales