Recensement de la population : 2 578 592 habitants en Centre-Val de Loire en 2015

Sylvain Potier, Florine Verdu

Au 1er janvier 2015, 2 578 592 habitants résident en Centre-Val de Loire. Entre 2010 et 2015, la population de la région a augmenté de 30 527 personnes, soit un rythme de croissance annuel moyen de 0,2 %. Cette augmentation, plus faible qu'en France métropolitaine (0,5 %), est essentiellement due à la contribution du solde naturel. Les quatre départements du nord de la région gagnent des habitants. L'expansion démographique se poursuit en périphérie des grandes villes.

Insee Analyses Centre-Val de Loire
No 39
Paru le : 27/12/2017

Entre 2010 et 2015, la population croît dans les départements du nord de la région (figure 3).

Le Loiret et l'Indre-et-Loire sont les départements les plus peuplés, regroupant près de la moitié de la population régionale. Ces départements sont les plus dynamiques de la région, avec une augmentation de la population de 0,5 % par an (figure 2).

Dans le sud de la région, les populations du Cher et de l'Indre baissent respectivement de 0,1 % et de 0,6 % par an. L'Indre a perdu presque 7 000 habitants en cinq ans.

La contribution du solde naturel (différence entre les naissances et les décès) est positive dans les départements de l'Eure-et-Loir, de l'Indre-et-Loire et du Loiret. L'Eure-et-Loir et l'Indre ont un solde migratoire négatif (plus de départs que d'arrivées).

Figure 1 – Taux de variation annuel de la population entre 2010 et 2015

Taux de variation annuel de la population entre 2010 et 2015
Région Taux de variation annuel moyen 2010-2015 (en %)
Guadeloupe -0,3
Martinique -0,7
Guyane 2,6
La Réunion 0,7
Île-de-France 0,5
Centre-Val de Loire 0,2
Bourgogne-Franche-Comté 0,1
Normandie 0,2
Hauts-de-France 0,2
Grand Est 0,1
Pays de la Loire 0,8
Bretagne 0,6
Nouvelle-Aquitaine 0,6
Occitanie 0,9
Auvergne-Rhône-Alpes 0,8
Provence-Alpes-Côte d'Azur 0,4
Corse 1,1
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 1 – Taux de variation annuel de la population

37 % de la population vit dans les 40 plus grandes communes de la région

En Centre-Val de Loire, entre 2010 et 2015, un peu plus de la moitié des 1 783 communes de la région gagnent des habitants, soit 953 communes.

En cinq ans, la population des deux plus grandes villes, Tours et Orléans, continue d’évoluer positivement. Elle se stabilise à Chartres. La population des autres préfectures de département, Bourges, Blois et Châteauroux diminue.

Les 40 communes les plus peuplées de la région regroupent un peu plus de 958 000 habitants soit 37 % de la population régionale (figure 4). Entre 2010 et 2015, parmi ces communes, Nogent-le-Rotrou, Issoudun et Saint-Amand-Montrond ont connu les plus fortes baisses de population (entre - 1,8 % et - 1,6 % de leur population par an en moyenne).

La périurbanisation continue

Entre 2010 et 2015, la population s’accroît dans les communautés d'agglomération des préfectures de départements à l'exception de celle de l'agglomération Castelroussine (figure 5). La population augmente également dans les aires urbaines des chefs-lieux des départements de la région, sauf dans celle de Châteauroux (figure 8).

La population des couronnes des grandes aires urbaines de la région a augmenté plus fortement que celle de leurs grands pôles, respectivement de 0,7 % et 0,3 % en moyenne par an.

La contribution du solde migratoire est positive dans ces couronnes (+ 0,3 %) tandis qu'elle est négative dans les grands pôles.

Les communes situées près des grands pôles sont de plus en plus peuplées. Chaque année, la population augmente en moyenne de 2 % à Ingré et Olivet, et de 1,5 % à Saran, en périphérie d'Orléans, 1,7 % à Mainvilliers près de Chartres et 1,4 % à Saint-Avertin près de Tours.

Données des départements

Figure 2 – Populations municipales des départements

nombre, %
Populations municipales des départements
Départements et région 2015 2010 Taux de variation annuel moyen 2010-2015
Total dû au solde naturel dû au solde migratoire apparent
France métropolitaine 64 300 821 62 765 235 0,5 0,4 0,1
Centre-Val de Loire 2 578 592 2 548 065 0,2 0,2 0,0
Cher 308 992 311 257 -0,1 -0,1 0,0
Eure-et-Loir 434 035 428 933 0,2 0,4 -0,2
Indre 224 200 231 176 -0,6 -0,4 -0,2
Indre-et-Loire 604 966 590 515 0,5 0,3 0,2
Loir-et-Cher 333 050 330 079 0,2 0,0 0,1
Loiret 673 349 656 105 0,5 0,4 0,1
Départements limitrophes
Île de France
Seine-et-Marne 1 390 121 1 324 865 1 0,8 0,1
Yvelines 1 427 291 1 408 765 0,3 0,8 -0,5
Essone 1 276 233 1 215 340 1 0,9 0,1
Bourgogne France-Comté
Nièvre 211 747 219 584 -0,7 -0,5 -0,2
Yonne 340 903 342 510 -0,1 -0,1 0
Normandie
Eure 601 948 586 543 0,5 0,4 0,1
Orne 286 618 291 642 -0,3 -0,1 -0,3
Pays-de-la-Loire
Maine-et-Loire 810 186 785 792 0,6 0,5 0,1
Sarthe 568 445 563 518 0,2 0,3 -0,1
Nouvelle-Aquitaine
Creuse 120 365 123 029 -0,4 -0,8 0,4
Vienne 434 887 427 193 0,4 0,2 0,2
Haute-Vienne 375 795 376 191 0 0 0
Auvergne-Rhône-Alpes
Allier 341 613 342 908 -0,1 -0,3 0,2
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 3 – Taux de variation annuel de la population entre 2010 et 2015Variation annuelle de la population entre 2010 et 2015

Taux de variation annuel de la population entre 2010 et 2015
Code du département Département Taux de variation annuel de la population période 2010-2015 (en %)
01 Ain 1,1
02 Aisne -0,1
03 Allier -0,1
04 Alpes-de-Haute-Provence 0,2
05 Hautes-Alpes 0,6
06 Alpes-Maritimes 0,1
07 Ardèche 0,6
08 Ardennes -0,4
09 Ariège 0,1
10 Aube 0,4
11 Aude 0,6
12 Aveyron 0,2
13 Bouches-du-Rhône 0,4
14 Calvados 0,3
15 Cantal -0,3
16 Charente 0,1
17 Charente-Maritime 0,6
18 Cher -0,1
19 Corrèze -0,1
21 Côte-d'Or 0,3
22 Côtes-d'Armor 0,2
23 Creuse -0,4
24 Dordogne 0,1
25 Doubs 0,3
26 Drôme 0,8
27 Eure 0,5
28 Eure-et-Loir 0,2
29 Finistère 0,2
2A Corse-du-Sud 1,2
2B Haute-Corse 1,0
30 Gard 0,8
31 Haute-Garonne 1,4
32 Gers 0,3
33 Gironde 1,3
34 Hérault 1,4
35 Ille-et-Vilaine 1,1
36 Indre -0,6
37 Indre-et-Loire 0,5
38 Isère 0,7
39 Jura -0,1
40 Landes 1,0
41 Loir-et-Cher 0,2
42 Loire 0,3
43 Haute-Loire 0,3
44 Loire-Atlantique 1,3
45 Loiret 0,5
46 Lot -0,1
47 Lot-et-Garonne 0,1
48 Lozère -0,2
49 Maine-et-Loire 0,6
50 Manche 0,1
51 Marne 0,2
52 Haute-Marne -0,5
53 Mayenne 0,1
54 Meurthe-et-Moselle 0,1
55 Meuse -0,3
56 Morbihan 0,6
57 Moselle 0,0
58 Nièvre -0,7
59 Nord 0,2
60 Oise 0,4
61 Orne -0,3
62 Pas-de-Calais 0,2
63 Puy-de-Dôme 0,5
64 Pyrénées-Atlantiques 0,5
65 Hautes-Pyrénées -0,1
66 Pyrénées-Orientales 1,0
67 Bas-Rhin 0,4
68 Haut-Rhin 0,3
69 Rhône 1,1
70 Haute-Saône -0,2
71 Saône-et-Loire 0,0
72 Sarthe 0,2
73 Savoie 0,6
74 Haute-Savoie 1,5
75 Paris -0,4
76 Seine-Maritime 0,1
77 Seine-et-Marne 1,0
78 Yvelines 0,3
79 Deux-Sèvres 0,3
80 Somme 0,0
81 Tarn 0,6
82 Tarn-et-Garonne 1,1
83 Var 0,8
84 Vaucluse 0,5
85 Vendée 1,0
86 Vienne 0,4
87 Haute-Vienne 0,0
88 Vosges -0,4
89 Yonne -0,1
90 Territoire de Belfort 0,2
91 Essonne 1,0
92 Hauts-de-Seine 0,4
93 Seine-Saint-Denis 0,9
94 Val-de-Marne 0,7
95 Val-d'Oise 0,7
971 Guadeloupe -0,3
972 Martinique -0,7
973 Guyane 2,6
974 La Réunion 0,7
  • Champ : France hors Mayotte, limites territoriales communales en vigueur au 1ᵉʳ janvier 2017.
  • Source : Insee, Recensements de la population, État civil

Figure 3 – Taux de variation annuel de la population entre 2010 et 2015Variation annuelle de la population entre 2010 et 2015

Variation annuelle de la population due au solde naturel entre 2010 et 2015

Code du département Département Taux de variation annuel de la population dû au solde naturel entre 2010 et 2015 (en %) Solde naturel annuel entre 2010 et 2015 (en habitants)
01 Ain 0,5 2 800
02 Aisne 0,2 1 283
03 Allier -0,3 -1 014
04 Alpes-de-Haute-Provence -0,1 -133
05 Hautes-Alpes 0,1 132
06 Alpes-Maritimes 0,1 1 080
07 Ardèche 0,0 -75
08 Ardennes 0,1 344
09 Ariège -0,2 -357
10 Aube 0,2 587
11 Aude -0,1 -319
12 Aveyron -0,3 -748
13 Bouches-du-Rhône 0,5 9 558
14 Calvados 0,2 1 629
15 Cantal -0,5 -723
16 Charente -0,1 -372
17 Charente-Maritime -0,2 -1 111
18 Cher -0,1 -406
19 Corrèze -0,4 -963
21 Côte-d'Or 0,3 1 322
22 Côtes-d'Armor -0,1 -758
23 Creuse -0,8 -969
24 Dordogne -0,4 -1 612
25 Doubs 0,5 2 624
26 Drôme 0,3 1 658
27 Eure 0,4 2 437
28 Eure-et-Loir 0,4 1 694
29 Finistère 0,0 -303
2A Corse-du-Sud 0,0 -20
2B Haute-Corse 0,0 30
30 Gard 0,2 1 622
31 Haute-Garonne 0,6 7 593
32 Gers -0,3 -597
33 Gironde 0,3 4 909
34 Hérault 0,3 3 342
35 Ille-et-Vilaine 0,5 5 159
36 Indre -0,4 -842
37 Indre-et-Loire 0,3 1 511
38 Isère 0,6 7 315
39 Jura 0,0 123
40 Landes 0,0 -183
41 Loir-et-Cher 0,0 110
42 Loire 0,3 2 082
43 Haute-Loire -0,1 -184
44 Loire-Atlantique 0,5 6 578
45 Loiret 0,4 2 928
46 Lot -0,4 -659
47 Lot-et-Garonne -0,1 -289
48 Lozère -0,3 -251
49 Maine-et-Loire 0,5 3 693
50 Manche 0,0 -201
51 Marne 0,4 2 080
52 Haute-Marne -0,1 -100
53 Mayenne 0,3 945
54 Meurthe-et-Moselle 0,3 1 997
55 Meuse 0,1 136
56 Morbihan 0,0 173
57 Moselle 0,2 2 364
58 Nièvre -0,5 -1 035
59 Nord 0,6 14 419
60 Oise 0,6 4 670
61 Orne -0,1 -265
62 Pas-de-Calais 0,3 5 064
63 Puy-de-Dôme 0,1 833
64 Pyrénées-Atlantiques 0,0 -169
65 Hautes-Pyrénées -0,2 -559
66 Pyrénées-Orientales -0,1 -230
67 Bas-Rhin 0,4 4 559
68 Haut-Rhin 0,4 2 694
69 Rhône 0,8 14 210
70 Haute-Saône 0,1 265
71 Saône-et-Loire -0,1 -395
72 Sarthe 0,3 1 468
73 Savoie 0,4 1 489
74 Haute-Savoie 0,6 4 754
75 Paris 0,7 15 882
76 Seine-Maritime 0,4 4 534
77 Seine-et-Marne 0,8 11 189
78 Yvelines 0,8 11 378
79 Deux-Sèvres 0,1 210
80 Somme 0,2 1 349
81 Tarn 0,0 -119
82 Tarn-et-Garonne 0,2 491
83 Var 0,0 415
84 Vaucluse 0,4 2 075
85 Vendée 0,2 1 146
86 Vienne 0,2 746
87 Haute-Vienne 0,0 -146
88 Vosges -0,1 -196
89 Yonne -0,1 -194
90 Territoire de Belfort 0,4 512
91 Essonne 0,9 11 210
92 Hauts-de-Seine 1,0 15 142
93 Seine-Saint-Denis 1,3 20 333
94 Val-de-Marne 1,0 12 982
95 Val-d'Oise 1,1 12 645
971 Guadeloupe 0,6 2 223
972 Martinique 0,4 1 539
973 Guyane 2,3 5 638
974 La Réunion 1,2 9 930
  • Champ : France hors Mayotte, limites territoriales communales en vigueur au 1ᵉʳ janvier 2017.
  • Source : Insee, Recensements de la population, État civil

Variation annuelle de la population due au solde naturel entre 2010 et 2015

Variation annuelle de la population due au solde migratoire apparent entre 2010 et 2015

Code du département Département Taux de variation annuel de la population dû au solde migratoire (solde apparent des entrées-sorties) entre 2010 et 2015 (en %) Solde annuel migratoire entre 2010 et 2015 (en habitants)
01 Ain 0,7 4 137
02 Aisne -0,3 -1 691
03 Allier 0,2 774
04 Alpes-de-Haute-Provence 0,3 459
05 Hautes-Alpes 0,5 662
06 Alpes-Maritimes 0,0 -508
07 Ardèche 0,6 1 905
08 Ardennes -0,5 -1 446
09 Ariège 0,3 447
10 Aube 0,2 575
11 Aude 0,7 2 417
12 Aveyron 0,4 1 220
13 Bouches-du-Rhône 0,0 -629
14 Calvados 0,1 418
15 Cantal 0,2 339
16 Charente 0,2 778
17 Charente-Maritime 0,7 4 630
18 Cher 0,0 -58
19 Corrèze 0,3 628
21 Côte-d'Or 0,1 419
22 Côtes-d'Armor 0,3 2 075
23 Creuse 0,4 438
24 Dordogne 0,5 1 899
25 Doubs -0,2 -854
26 Drôme 0,5 2 328
27 Eure 0,1 639
28 Eure-et-Loir -0,2 -665
29 Finistère 0,3 2 348
2A Corse-du-Sud 1,2 1 797
2B Haute-Corse 1,0 1 643
30 Gard 0,6 4 114
31 Haute-Garonne 0,8 10 637
32 Gers 0,6 1 152
33 Gironde 1,0 14 861
34 Hérault 1,1 11 747
35 Ille-et-Vilaine 0,6 5 735
36 Indre -0,2 -554
37 Indre-et-Loire 0,2 1 349
38 Isère 0,1 1 601
39 Jura -0,1 -308
40 Landes 1,0 3 963
41 Loir-et-Cher 0,1 487
42 Loire 0,0 9
43 Haute-Loire 0,3 786
44 Loire-Atlantique 0,8 10 249
45 Loiret 0,1 490
46 Lot 0,2 424
47 Lot-et-Garonne 0,2 762
48 Lozère 0,1 95
49 Maine-et-Loire 0,1 1 138
50 Manche 0,1 726
51 Marne -0,1 -675
52 Haute-Marne -0,5 -885
53 Mayenne -0,2 -655
54 Meurthe-et-Moselle -0,2 -1 627
55 Meuse -0,4 -796
56 Morbihan 0,6 4 436
57 Moselle -0,2 -2 479
58 Nièvre -0,2 -515
59 Nord -0,3 -8 642
60 Oise -0,1 -1 074
61 Orne -0,3 -743
62 Pas-de-Calais -0,2 -2 847
63 Puy-de-Dôme 0,3 2 201
64 Pyrénées-Atlantiques 0,5 3 469
65 Hautes-Pyrénées 0,2 389
66 Pyrénées-Orientales 1,0 4 725
67 Bas-Rhin 0,0 -354
68 Haut-Rhin 0,0 -216
69 Rhône 0,3 5 040
70 Haute-Saône -0,3 -635
71 Saône-et-Loire 0,1 361
72 Sarthe -0,1 -497
73 Savoie 0,3 1 165
74 Haute-Savoie 0,8 6 373
75 Paris -1,1 -23 681
76 Seine-Maritime -0,2 -3 130
77 Seine-et-Marne 0,1 1 691
78 Yvelines -0,5 -7 712
79 Deux-Sèvres 0,2 820
80 Somme -0,2 -1 128
81 Tarn 0,6 2 347
82 Tarn-et-Garonne 0,9 2 224
83 Var 0,7 7 279
84 Vaucluse 0,1 731
85 Vendée 0,8 5 243
86 Vienne 0,2 782
87 Haute-Vienne 0,0 61
88 Vosges -0,4 -1 343
89 Yonne 0,0 -128
90 Territoire de Belfort -0,1 -215
91 Essonne 0,1 1 000
92 Hauts-de-Seine -0,6 -9 582
93 Seine-Saint-Denis -0,4 -6 475
94 Val-de-Marne -0,3 -4 198
95 Val-d'Oise -0,3 -3 873
971 Guadeloupe -0,8 -3 333
972 Martinique -1,1 -4 198
973 Guyane 0,2 531
974 La Réunion -0,5 -4 015
  • Champ : France hors Mayotte, limites territoriales communales en vigueur au 1ᵉʳ janvier 2017.
  • Source : Insee, Recensements de la population, État civil

Variation annuelle de la population due au solde migratoire apparent entre 2010 et 2015

Données des zonages administratifs

Figure 4 – Populations municipales des 40 plus grandes communes en 2015

nombre, %
Populations municipales des 40 plus grandes communes en 2015
Communes 2015 2010 Taux de variation annuel moyen 2010-2015
Total dû au solde naturel dû au solde migratoire apparent
Cher
Bourges 66 071 66 381 -0,1 0,1 -0,2
Saint-Amand-Montrond 9 919 10 761 -1,6 -0,8 -0,8
Saint-Doulchard 9 431 9 197 0,5 0,1 0,4
Vierzon 26 919 26 946 0,0 -0,3 0,3
Eure-et-Loir
Chartres 38 875 38 931 0,0 0,3 -0,3
Châteaudun 12 980 13 640 -1,0 -0,1 -0,9
Dreux 30 836 31 031 -0,1 1,1 -1,3
Lucé 16 107 15 926 0,2 1,0 -0,8
Mainvilliers 11 210 10 324 1,7 0,8 0,8
Nogent-le-Rotrou 9 956 10 884 -1,8 -0,6 -1,2
Vernouillet 12 572 11 751 1,4 0,7 0,7
Indre
Châteauroux 43 732 46 140 -1,1 0,2 -1,2
Issoudun 12 029 13 090 -1,7 -0,6 -1,0
Indre-et-Loire
Amboise 13 119 12 846 0,4 -0,1 0,6
Chambray-lès-Tours 11 144 10 733 0,8 0,2 0,6
Fondettes 10 493 10 377 0,2 0,1 0,2
Joué-lès-Tours 37 535 35 976 0,9 0,6 0,3
La Riche 10 403 10 080 0,6 0,6 0,0
Montlouis-sur-Loire 10 609 10 487 0,2 0,4 -0,2
Saint-Avertin 14 954 13 947 1,4 0,2 1,2
Saint-Cyr-sur-Loire 15 911 16 072 -0,2 -0,2 0,0
Saint-Pierre-des-Corps 15 745 15 227 0,7 0,7 -0,1
Tours 136 252 134 817 0,2 0,4 -0,2
Loir-et-Cher
Blois 45 710 46 492 -0,3 0,7 -1,1
Romorantin-Lanthenay 17 748 17 027 0,8 0,0 0,9
Vendôme 16 716 16 920 -0,2 -0,3 0,1
Loiret
Amilly 12 680 11 588 1,8 -0,2 2,0
Châlette-sur-Loing 12 790 13 050 -0,4 0,7 -1,1
Chécy 8 791 8 208 1,4 0,5 0,9
Fleury-les-Aubrais 21 089 21 171 -0,1 1,1 -1,2
Gien 14 559 14 684 -0,2 0,3 -0,5
Ingré 8 740 7 899 2,0 0,5 1,5
La Chapelle-Saint-Mesmin 10 170 9 658 1,0 0,0 1,0
Montargis 14 254 14 649 -0,5 0,3 -0,9
Olivet 21 639 19 583 2,0 0,3 1,7
Orléans 114 644 114 167 0,1 1,0 -0,9
Pithiviers 9 100 8 804 0,7 0,6 0,1
Saint-Jean-de-Braye 20 123 19 057 1,1 0,9 0,2
Saint-Jean-de-la-Ruelle 16 365 16 631 -0,3 0,9 -1,2
Saran 16 259 15 120 1,5 0,5 0,9
  • Note : Les taux de variation sont arrondis au plus près de leurs valeurs réelles. La somme des taux dus aux soldes naturels et migratoires peut être de fait légèrement différente du taux de variation de la population.
  • Lecture : Les préfectures de département figurent en gras.
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 5 – Populations municipales des EPCI

nombre, %
Populations municipales des EPCI
EPCI(établissement public de coopération intercommunale) 2015 2010 Taux de variation annuel moyen 2010-2015
Total dû au solde naturel dû au solde migratoire apparent
Métropoles
Tour(S) Plus 292 268 287 005 0,4 0,3 0,0
Orléans Métropole 281 899 273 047 0,6 0,7 -0,1
Communautés d’agglomération et communautés de communes
Chartres Métropole 123 158 120 544 0,4 0,5 -0,1
Blois Agglopolys 105 425 103 958 0,3 0,4 -0,2
Pays de Dreux * 103 427 101 725 0,3 0,7 -0,3
Bourges Plus 97 100 96 416 0,1 0,1 0,0
Châteauroux Métropole 73 187 75 663 -0,7 0,1 -0,8
Montargoise et Rives du Loing (A.M.E.) 61 452 59 859 0,5 0,3 0,2
Portes Euréliennes d'Ile de France 59 830 58 703 0,4 0,6 -0,2
Territoires Vendômois 54 592 55 249 -0,2 -0,2 0,0
Loches Sud Touraine 52 301 52 490 -0,1 -0,3 0,2
Touraine Vallée de l'Indre 51 279 47 310 1,6 0,5 1,1
  • * Communauté d’agglomération composée en partie de communes hors région (population hors région non prise en compte).
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 6 – Populations municipales des arrondissements

nombre, %
Populations municipales des arrondissements
Arrondissements 2015 2010 Taux de variation annuel moyen 2010-2015
Total dû au solde naturel dû au solde migratoire apparent
Cher
Bourges 173 577 172 443 0,1 0,1 0,1
Saint-Amand-Montrond 64 490 67 330 -0,9 -0,5 -0,3
Vierzon 70 925 71 484 -0,2 -0,2 0,1
Eure-et-Loir
Chartres 209 215 204 202 0,5 0,5 0,0
Châteaudun 59 277 59 759 -0,2 0,0 -0,2
Dreux 129 269 127 497 0,3 0,6 -0,3
Nogent-le-Rotrou 36 274 37 475 -0,6 -0,2 -0,5
Indre
Le Blanc 32 028 33 315 -0,8 -0,7 -0,1
Châteauroux 128 965 132 437 -0,5 -0,2 -0,3
La Châtre 28 634 29 349 -0,5 -0,7 0,2
Issoudun 34 573 36 075 -0,8 -0,4 -0,5
Indre-et-Loire
Chinon 103 828 101 902 0,4 0,1 0,3
Tours 382 258 371 706 0,6 0,4 0,2
Loches 118 880 116 907 0,3 0,0 0,3
Loir-et-Cher
Blois 151 292 148 728 0,3 0,4 0,0
Vendôme 70 032 70 885 -0,2 -0,2 0,0
Romorantin-Lanthenay 111 726 110 466 0,2 -0,2 0,5
Loiret
Montargis 171 421 169 115 0,3 0,1 0,2
Orléans 438 555 425 473 0,6 0,6 0,0
Pithiviers 63 373 61 517 0,6 0,3 0,3
  • Source : Insee, Recensements de la population

Données des zonages d’étude

Figure 7 – Évolution de la population des grandes aires urbaines de la région Centre-Val de Loire entre 2010 et 2015

nombre, %
Évolution de la population des grandes aires urbaines de la région Centre-Val de Loire entre 2010 et 2015
Grande aire urbaine de la région 2015 2010 Taux de variation annuel moyen 2010-2015
Total dû au solde naturel dû au solde migratoire apparent
Ensemble 1 770 620 1 732 426 0,4 0,4 0,0
Grand pôle 1 089 584 1 073 419 0,3 0,4 -0,1
Couronne grand pôle 681 036 659 007 0,7 0,4 0,3
  • Les habitants de la partie de la couronne de l'Aire urbaine de Paris incluse dans la région Centre-Val de Loire sont comptés dans « Couronne grand pôle ».
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 7 – Évolution de la population des grandes aires urbaines de la région Centre-Val de Loire entre 2010 et 2015Taux de variation annuel moyen 2010-2015

Figure 8 – Population municipales des principales aires urbaines

nombre, %
Population municipales des principales aires urbaines
Aires Urbaines 2015 2010 Taux de variation annuel moyen 2010-2015
Total dû au solde naturel dû au solde migratoire apparent
Cher
Bourges 140 350 138 550 0,3 0,2 0,1
Saint-Amand-Montrond 19 684 20 817 -1,1 -0,5 -0,6
Vierzon 35 513 35 325 0,1 -0,2 0,3
Eure-et-Loir
Chartres 146 986 143 399 0,5 0,5 0
Châteaudun 20 310 21 036 -0,7 0 -0,7
Dreux* 60 280 59 515 0,3 0,9 -0,6
Nogent-le-Rotrou* 16 682 17 655 -1,1 -0,3 -0,8
Indre
Châteauroux 91 360 93 590 -0,5 0,1 -0,6
Issoudun 16 620 17 673 -1,2 -0,4 -0,8
Indre-et-Loire
Chinon 9 906 9 625 0,6 -0,3 0,9
Loches 12 003 12 133 -0,2 -0,4 0,2
Tours 492 722 477 939 0,6 0,4 0,2
Loir-et-Cher
Blois 128 205 126 155 0,3 0,4 -0,1
Romorantin-Lanthenay 29 205 28 044 0,8 -0,1 0,9
Vendôme 39 937 40 172 -0,1 0 -0,1
Loiret
Gien 22 459 22 563 -0,1 0,2 -0,3
Montargis 71 081 69 417 0,5 0,3 0,2
Orléans 433 337 419 969 0,6 0,6 0
Pithiviers 11 969 11 456 0,9 0,5 0,3
Sully-sur-Loire 12 568 12 426 0,2 0,2 0
  • * Aire urbaine composée en partie de communes hors région (population hors région non prise en compte).
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 9 – Cartes lissées de la variation annuelle de la population entre 2010 et 2015Variation annuelle de la population entre 2010 et 2015

  • Source : Insee, Recensements de la population, État civil

Variation annuelle de la population due au solde naturel entre 2010 et 2015

  • Source : Insee, Recensements de la population, État civil

Variation annuelle de la population due au solde migratoire apparent entre 2010 et 2015

  • Source : Insee, Recensements de la population, État civil

Sources

Pourquoi l’Insee publie fin 2017 les chiffres de 2015 ?

La méthode de recensement fondée sur des enquêtes de recensement annuelles permet de calculer chaque année des populations légales actualisées.

Les populations publiées fin 2017 pour entrer en vigueur au 1er janvier 2018 sont millésimées 2015 car elles sont calculées à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement de 2013 à 2017 et ramenées à une même date : celle du milieu de la période. L’égalité de traitement entre les communes est ainsi assurée.

Pour un millésime N, la géographie de diffusion est celle en vigueur le 1er janvier N+2. La géographie utilisée pour la diffusion du recensement de l’année 2015 est donc la géographie en vigueur au 1er janvier 2017.

Définitions

Aire urbaine

Une aire urbaine ou « grande aire urbaine » est un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine) de plus de 10 000 emplois, et par des communes rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine) dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci.

Solde naturel

Le solde naturel (ou accroissement naturel ou excédent naturel de population) est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d'une période. Les mots « excédent » ou « accroissement » sont justifiés par le fait qu'en général le nombre de naissances est supérieur à celui des décès. Mais l'inverse peut se produire, et le solde naturel est alors négatif.

Solde migratoire

Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours de l'année. Ce concept est indépendant de la nationalité.

Pour en savoir plus