850 700 habitants au 1er janvier 2015Recensement de la population : populations légales 2015

Anne Jonzo, Insee

Au 1er janvier 2015, 850 727 personnes vivent à La Réunion. La population progresse de 0,7 % par an depuis 2010, plus vite que la France métropolitaine (+ 0,5 %). Le solde naturel reste le moteur de cette croissance démographique, avec un excédent des naissances sur les décès. Elle est freinée par des départs à présent plus nombreux que les arrivées. La population de La Réunion augmente ainsi moins vite que par le passé. La dynamique de croissance s’atténue dans la majorité des communes, tandis que la population baisse dans quatre d'entre elles. L’Est et le Sud restent les zones les plus dynamiques (respectivement + 1,0 % et + 0,9 % par an).

Avec 850 727 habitants au 1er janvier 2015, La Réunion représente 1,3 % de la population française (encadré). L’île se classe au 25e rang parmi les 100 départements français les plus peuplés. De 2010 à 2015, la population s’est accrue de 29 600 personnes.

Une croissance de la population toujours supérieure à la moyenne nationale

Entre 2010 et 2015, la population augmente de 0,7 % par an en moyenne, à un rythme supérieur à celui de la France métropolitaine (+ 0,5 %).La croissance de la population a néanmoins ralenti depuis le début de la décennie : entre 1999 et 2010, elle augmentait deux fois plus vite (+ 1,4 % par an).

Entre 2010 et 2015, la croissance démographique réunionnaise se place notamment derrière celle de la Guyane (+ 2,6 % par an) et de la Corse (+ 1,1 %). En revanche, elle est nettement plus dynamique qu'aux Antilles, puisque la Martinique (- 0,7 % par an) comme la Guadeloupe (- 0,3 % par an) perdent des habitants.

La croissance démographique soutenue par les naissances

À La Réunion, l’augmentation de la population continue d’être portée par le solde naturel. L’excédent des naissances sur les décès conduit à une hausse de la population de l’ordre de 9 900 habitants par an en moyenne entre 2010 et 2015, soit + 1,2 % par an.

Mais les départs de La Réunion sont plus nombreux que les arrivées sur la période récente, générant un solde migratoire apparent négatif (- 0,5 % par an). Il atténue ainsi l’effet de l’accroissement naturel de la population.

Figure 1 – Une croissance de 0,7 % par an depuis 2010Taux de croissance annuel moyen de 2010 à 2015

Une croissance de 0,7 % par an depuis 2010
Population municipale au recensement 2015 Population municipale au recensement 2010 Population sansdoubles comptes au recensement 1999 Taux de croissanceannuel moyenentre 1999 et 2010 Taux de croissance annuel moyenentre 2010 et 2015
nombre en %
Nord 202 993 197 394 176 283 1,1 0,6
Saint-Denis 146 985 145 022 131 557 0,9 0,3
Sainte-Marie 32 940 29 951 26 582 1,1 1,9
Sainte-Suzanne 23 068 22 421 18 144 1,9 0,6
Ouest 214 795 210 224 179 940 1,4 0,4
Le Port 35 280 38 418 38 412 0,0 - 1,7
La Possession 32 720 30 373 21 904 3,0 1,5
Saint-Leu 33 701 30 966 25 314 1,8 1,7
Saint-Paul 105 967 103 346 87 712 1,5 0,5
Les Trois-Bassins 7 127 7 121 6 598 0,7 0,0
Sud 306 372 293 246 248 273 1,5 0,9
Les Avirons 11 148 10 580 7 172 3,6 1,1
Entre-Deux 6 781 6 133 5 170 1,6 2,0
L'Étang-Salé 14 330 13 467 11 755 1,2 1,3
Petite-Île 12 143 11 566 10 151 1,2 1,0
Saint-Joseph 37 608 35 976 30 293 1,6 0,9
Saint-Louis 53 524 52 038 43 519 1,6 0,6
Saint-Pierre 84 063 79 228 68 915 1,3 1,2
Saint-Philippe 5 115 5 086 4 860 0,4 0,1
Le Tampon 76 310 73 365 60 323 1,8 0,8
Cilaos 5 350 5 807 6 115 - 0,5 - 1,6
Est 126 567 120 272 101 804 1,5 1,0
Bras-Panon 12 735 11 725 9 683 1,8 1,7
La Plaine-des-Palmistes 6 157 5 213 3 434 3,9 3,4
Saint-André 55 730 53 955 43 174 2,0 0,6
Saint-Benoît 37 940 35 063 31 560 1,0 1,6
Sainte-Rose 6 621 6 806 6 551 0,3 - 0,5
Salazie 7 384 7 510 7 402 0,1 - 0,3
La Réunion 850 727 821 136 706 300 1,4 0,7
Guadeloupe* 397 808 403 355 386 566 0,4 - 0,3
Martinique 380 877 394 173 381 427 0,3 - 0,7
Guyane 259 883 229 040 157 213 3,6 2,6
DOM** 1 889 459 1 847 704 1 631 506 1,1 0,4
Métropole 64 289 365 62 765 235 58 504 511 0,5 0,5
France** 66 178 646 64 612 939 60 136 017 0,5 0,5
  • * hors Saint-Barthélemy et Saint-Martin.
  • ** hors Mayotte.
  • Source : Insee, Recensements de la population.

Figure 1 – Une croissance de 0,7 % par an depuis 2010Taux de croissance annuel moyen de 2010 à 2015

  • * hors Saint-Barthélemy et Saint-Martin.
  • ** hors Mayotte.
  • Source : Insee, Recensements de la population.

Une croissance encore élevée dans l'Est et le Sud

Le rythme de croissance a ralenti dans l’ensemble des micro-régions par rapport à la décennie 1999-2010.

Elle reste soutenue entre 2010 et 2015 dans l'Est (+ 1,0 % par an) et le Sud (+ 0,9 % par an). C'est particulièrement le cas à La Plaine-des-Palmistes, Bras-Panon, Saint-Benoît, Entre-Deux, L'Etang-Salé et Saint-Pierre (figures 1 et 2). Avec une hausse de 3,4 % par an, La Plaine-des-Palmistes se classe parmi les communes les plus dynamiques de France. En revanche, la population diminue entre 2010 et 2015 à Cilaos, à Salazie et à Sainte-Rose, des communes plus enclavées. à Saint-André, Les Avirons, Saint-Louis, Saint-Joseph et Le Tampon, la croissance démographique ralentit de façon marquée par rapport à la décennie 2000. Cela s'explique par une diminution rapide de la taille des ménages, que ne compense pas toujours l’augmentation du nombre de logements.

Au Nord, la croissance démographique est proche de la moyenne régionale (+ 0,6 % par an). Entre 2010 et 2015, la population croît à un rythme modéré à Saint-Denis et à Sainte-Suzanne. En revanche la croissance démographique s’accélère à Sainte Marie (+ 1,9 % par an), en lien avec les nombreuses constructions de logements neufs.

Dans l'Ouest, la croissance démographique est très modérée au cours de cette période  (+ 0,4 % par an). La baisse de la population s'amplifie au Port (- 1,7 %), où le nombre de logements stagne tandis que la baisse de la taille des ménages se poursuit. La population continue en revanche à progresser vivement à Saint-Leu (+ 1,7 %) et à La Possession (+ 1,5 %), même si le rythme de croissance a été divisé par deux dans cette dernière commune par rapport à la décennie 2000.

Figure 2 – 850 727 habitants à La Réunion au 1er janvier 2015Les populations légales par commune à La Réunion

850 727 habitants à La Réunion au 1er janvier 2015
Population municipale au recensement 2015 Population municipale au recensement 2010 Population sansdoubles comptes au recensement 1999 Taux de croissanceannuel moyenentre 1999 et 2010 Taux de croissance annuel moyenentre 2010 et 2015
nombre en %
Nord 202 993 197 394 176 283 1,1 0,6
Saint-Denis 146 985 145 022 131 557 0,9 0,3
Sainte-Marie 32 940 29 951 26 582 1,1 1,9
Sainte-Suzanne 23 068 22 421 18 144 1,9 0,6
Ouest 214 795 210 224 179 940 1,4 0,4
Le Port 35 280 38 418 38 412 0,0 - 1,7
La Possession 32 720 30 373 21 904 3,0 1,5
Saint-Leu 33 701 30 966 25 314 1,8 1,7
Saint-Paul 105 967 103 346 87 712 1,5 0,5
Les Trois-Bassins 7 127 7 121 6 598 0,7 0,0
Sud 306 372 293 246 248 273 1,5 0,9
Les Avirons 11 148 10 580 7 172 3,6 1,1
Entre-Deux 6 781 6 133 5 170 1,6 2,0
L'Étang-Salé 14 330 13 467 11 755 1,2 1,3
Petite-Île 12 143 11 566 10 151 1,2 1,0
Saint-Joseph 37 608 35 976 30 293 1,6 0,9
Saint-Louis 53 524 52 038 43 519 1,6 0,6
Saint-Pierre 84 063 79 228 68 915 1,3 1,2
Saint-Philippe 5 115 5 086 4 860 0,4 0,1
Le Tampon 76 310 73 365 60 323 1,8 0,8
Cilaos 5 350 5 807 6 115 - 0,5 - 1,6
Est 126 567 120 272 101 804 1,5 1,0
Bras-Panon 12 735 11 725 9 683 1,8 1,7
La Plaine-des-Palmistes 6 157 5 213 3 434 3,9 3,4
Saint-André 55 730 53 955 43 174 2,0 0,6
Saint-Benoît 37 940 35 063 31 560 1,0 1,6
Sainte-Rose 6 621 6 806 6 551 0,3 - 0,5
Salazie 7 384 7 510 7 402 0,1 - 0,3
La Réunion 850 727 821 136 706 300 1,4 0,7
Guadeloupe* 397 990 403 355 386 566 0,4 - 0,3
Martinique 380 877 394 173 381 427 0,3 - 0,7
Guyane 259 865 229 040 157 213 3,6 2,6
DOM** 1 889 459 1 847 704 1 631 506 1,1 0,4
Métropole 64 300 821 62 765 235 58 504 511 0,5 0,5
France** 66 190 280 64 612 939 60 136 017 0,5 0,5
  • * hors Saint-Barthélemy et Saint-Martin.
  • ** hors Mayotte.
  • Source : Insee, Recensements de la population.

Encadré

66 190 280 habitants en France hors Mayotte au 1er janvier 2015

Au 1er janvier 2015, la France métropolitaine compte 64 300 821 habitants. En y ajoutant les départements de La Réunion, de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane, la population française hors Mayotte atteint un total de 66 190 280 habitants. Mayotte, qui selon les termes de l’article 157 de la loi n°2002-276 était jusqu'ici soumise à un recensement quinquennal exhaustif, n’est pas concernée par le décret (méthodologie).

La population de la France a augmenté de 1,6 million d’habitants en cinq ans, soit + 313 100 personnes par an.La France occupe en 2015 la 2e place en Europe par sa population, derrière l’Allemagne (81,2 millions d’habitants) et devant le Royaume-Uni (64,9 millions d’habitants).

Pour comprendre

Les chiffres de population, pour chaque commune, canton, arrondissement, département et région entrent en vigueur au 1er janvier 2018 et font référence dans plus de 350 dispositions législatives ou réglementaires qui organisent la vie locale (finances locales, vie municipale, fonction publique territoriale, etc.). Ces populations, dites « légales », sont actualisées et authentifiées par décret chaque année.

Comment lire les populations légales ?

Le terme générique de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population dite « totale ». La population municipale est la seule qui évite qu’une même personne ne soit comptée deux fois. C’est pourquoi elle est privilégiée dans les descriptions statistiques. Les chiffres de cette publication ne portent que sur la population municipale.

La population totale est égale à la somme de la population municipale et de la population comptée à part de la commune. La population comptée à part comprend les personnes dont la résidence habituelle est dans une autre commune mais qui ont conservé une résidence sur le territoire de la commune (étudiants, militaires, etc.). Les populations totales des communes ne s’ajoutent pas.

Les populations légales sont actualisées tous les ans. Néanmoins, les tendances et les véritables évolutions ne s’observent que sur plusieurs années. Il est ainsi préconisé de comparer les évolutions sur cinq ans (2015 / 2010), ce qui permet de mettre en lumière les inflexions récentes.

Pour en savoir plus

Le site du recensement de la population : www.le-recensement-et-moi.fr ;

Le recensement de la population : « Présentation technique » ;

Le recensement de la population : « Documentation complémentaire sur les résultats du recensement » ;

Le recensement de la population : « Connaître les résultats des recensements de la population » ;

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI