Insee
Insee Conjoncture Martinique · Juillet 2021 · n° 14
Insee Conjoncture MartiniqueBilan économique 2020 - Martinique

En 2020, l’économie de la Martinique est marquée comme les autres régions françaises par les impacts de la pandémie mondiale : son PIB devrait subir une chute de -3 % sur l’année, suite  au confinement du printemps. Ce ralentissement arrive sur une économie déjà marquée par une croissance faible depuis 2015. Pour autant, l’impact des restrictions mises en place pour freiner la circulation de la Covid 19 est amorti, d’abord par le poids important du secteur non marchand et celui des administrations publiques dans l’île et ensuite par l’utilisation des différents dispositifs d’aides mis en place par le gouvernement. Ainsi, le recul de l’emploi est relativement faible tandis que la création d’entreprises reste à un niveau élevé tout comme l’activité de construction. En revanche, le tourisme, secteur en croissance et prometteur pour les acteurs économiques martiniquais, subit de plein fouet les effets de la pandémie : il est en recul, d’une manière générale, de moitié. Seul signe encourageant durant cette année particulière, l’épargne des ménages comme celle des entreprises est en hausse, sans pour autant soutenir la consommation.

Insee Conjoncture Martinique
No 14
Paru le : Paru le 08/07/2021

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2020 publiés par l'Insee.
Retrouvez les bilans des autres régions ici.

Consulter

2020 en quelques datesBilan économique 2020

Insee Conjoncture Martinique

No 14

Paru le : 08/07/2021

Janvier

  • 1er janvier : Revalorisation du SMIC horaire brut de 1,15 %. Le taux horaire brut passe à 10,15 €. Le SMIC brut mensuel s’établit à 1 538,71 €, soit une augmentation de 18 € par rapport à l’année 2019 (1 521,22 €) (décret du journal officiel publié le 19/12/2019).
    Au 1er janvier 2020, la population de la Martinique est estimée à 359 820 habitants. Cette baisse de population s’explique, par le départ des jeunes et un solde naturel faible.
    En janvier 2020, les prix à la consommation des ménages augmentent de 1,6 %, par rapport à janvier 2019.
  • 30 janvier : Le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France prononce, la liquidation judiciaire du groupe de presse France-Antilles, éditeur des quotidiens de France-Antilles Guadeloupe, France-Antilles Martinique et France-Guyane, entraînant la mise au chômage de 235 salariés.

Février

  • 5 février : Nomination par décret du 05/02/2020 de Stanislas Cazelles, nouveau préfet de la région Martinique, à compter du 24 février 2020. Il succède à Franck Robine, nommé préfet de Corse au mois de janvier 2020.
  • 22 février : Distinctions pour les rhums martiniquais. Cette année encore, les producteurs de la région Martinique remportent 39 médailles au total dont 19 d’or au concours général agricole, du Salon International de l'Agriculture à Paris.

Mars

  • 13 mars : Face au déficit pluviométrique du premier semestre 2020, la préfecture a pris un arrêté sécheresse, interdisant le remplissage des piscines, le lavage des véhicules et l’arrosage des pelouses et jardins. Ces mesures restrictives ont été levées le 13 septembre 2020.
    Une procédure d’indemnisation des agriculteurs est en cours pour la sécheresse de 2020 : la DAAF instruit 451 demandes d’indemnisation déposées qui représentent près de 2 650 ha déclarés sinistrés.
  • 15 mars : Premier tour des élections municipales. Le second tour est prévu le 22 mars.
  • 17 mars : Confinement général décrété par le Gouvernement sur tout le territoire français. Il s’agit du renforcement des mesures sanitaires pour freiner la circulation du virus Covid-19, impactant toutes les activités de la région. Tous les déplacements doivent être réduits à leur strict minimum.
  • 23 mars : À compter du 23 mars, les déplacements par transport aérien sont restreints entre la France métropolitiane et la Martinique, ainsi qu’entre les territoires d’outre-mer. Des dérogations sont accordées pour trois motifs : obligation personnelle ou familiale, urgence médicale, déplacement professionnel ne pouvant être différé.

Avril

  • 1er avril : Décision du tribunal de commerce de Fort-de-France, en faveur de l’entrepreneur Xavier Neil pour une reprise du quotidien France-Antilles, avec 126 salariés.
  • 19 avril : Le porte-hélicoptères amphibie Dixmude arrive en Martinique pour acheminer du matériel sanitaire et un soutien logistique pour faire face à la crise du COVID 19.

Mai

  • 11 mai : Après huit semaines de confinement, le déconfinement est établi.
  • 15 mai : Versement d’une aide exceptionnelle de solidarité de 900 millions d’euros en faveur des foyers martiniquais les plus modestes subissant durement les conséquences de la crise sanitaire.

Juin

  • 22 juin : La Martinique s’inscrit dans la phase 3 du déconfinement, ce qui correspond à la reprise des sports collectifs de hauts niveaux et à la réouverture des établissements recevant le public.
  • 25 juin : Le Comité Martiniquais du Tourisme (CMT) lance la 20ᵉ opération de « Partez en vacances en Martinique ». Dans le contexte sanitaire extrêmement difficile, le CMT a souhaité renforcer cette campagne destinée à compenser la basse saison touristique.
  • 28 juin : Initialement prévu le 22 mars, le second tour des élections municipales a été reporté au 28 juin, en raison de la pandémie.

Juillet

  • 29 juillet : Déclaration de l’état de catastrophe naturelle de la ville du Prêcheur, conformément à l’arrêté interministériel du 6 juillet 2020, et publié au journal officiel du 29 juillet 2020, pour les phénomènes de coulées de boue.

Septembre

  • 13 septembre : Renforcement des actions menées sur le terrain, pour lutter contre l’épidémie de dengue. L’action du régiment du service militaire adapté de la Martinique (RSMA), aux côtés du centre de démoustication et de recherches entomologiques, ainsi que les services municipaux, et le directeur de l’Agence Régionale de la Santé (ARS) tentent d’éradiquer l’épidémie.
  • 22 septembre : Le Comité Martiniquais du Tourisme (CMT) a présenté son plan d’action de 2,7 millions d’euros, pour relancer l’activité du secteur du tourisme, fragilisé par la crise sanitaire de Covid-19. Ce plan est axé sur la communication et principalement sur les réseaux sociaux.

Octobre

À partir du 29 octobre, afin de lutter contre la propagation du virus Covid-19, le Préfet de Martinique, instaure un confinement en Martinique sur trois semaines. Les commerces dits « non-essentiels » ferment : magasins de vêtements, de chaussures, restaurants (sauf la vente à emporter), bars, salles de sport, coiffeurs, salons de beauté, magasins de décoration.

Novembre

Les pluies diluviennes de début novembre causent des dégâts considérables à la Martinique en particulier dans le nord-atlantique où plusieurs maisons sont détruites et des routes rendues impraticables.

  • 5 novembre : Inauguration, des trois hypermarchés de Michel Edouard Leclerc dans la région Martinique. Le changement d'enseigne des magasins du groupe Parfait, remplaçant ainsi les anciens Hyper U des centres commerciaux Rond-Point (Fort-de-France), Galleria et Places d'Armes (Lamentin).
  • 19 novembre : Organisation de la consultation publique du Plan Chlordécone IV 2021-2027 entre le 19 novembre et le 21 décembre 2020, des préfectures de Martinique et Guadeloupe. Réalisation d’un travail en commun de l’État, des Collectivités Locales, de la société civile, pour protéger la population antillaise, de la pollution environnementale et la prise en charge de tous dans les différents domaines impactés.

Décembre

  • 8 décembre : La préfecture annonce le déconfinement général de la Martinique.
  • 17 décembre : La Yole de Martinique entre au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco.