Bilan économique 2018 - Île-de-France

L’activité francilienne perd de son élan, mais reste globalement bien orientée en fin d’année
Après une année 2017 particulièrement favorable, 2018 reste bien orientée malgré un léger fléchissement en fin d’année. Dans un contexte national marqué par une reprise de la croissance économique, les indicateurs franciliens sont dans l’ensemble au vert. Avec 64 800 créations nettes d'emplois en 2018, un taux de chômage au plus bas depuis 10 ans (7,6 % au quatrième trimestre 2018), le marché du travail reste dynamique. Les créations d’entreprises sont à leur plus haut niveau depuis 2010. Dans la construction, les mises en chantier restent à un niveau élevé même si elles diminuent de 7,9 % par rapport à 2017. Enfin, la fréquentation touristique bat des records, malgré les mouvements sociaux qui ont touché la capitale en toute fin d’année.

Insee Conjoncture Ile-de-France
No 25
Paru le : Paru le 06/06/2019
Delphine Guéri, Nadine Pontou, CTRAD pour les Caf d’Île-de-France ; Stéphane Runfola, Fonds CMU-C
Insee Conjoncture Ile-de-France  No 25 - juin 2019

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2018 publiés par l'Insee.
Retrouvez les bilans des autres régions ici.

Consulter

Bilan social - Le nombre d’allocataires du RSA socle et de bénéficiaires de la CMU-C en légère hausse en 2018Bilan économique 2018

Delphine Guéri, Nadine Pontou, CTRAD pour les Caf d’Île-de-France ; Stéphane Runfola, Fonds CMU-C

Fin juin 2018, le revenu de solidarité active socle (RSA) est versé à 333 400 foyers franciliens et progresse ainsi de 2,2 % par rapport à juin 2017. Par ailleurs, la prime d’activité poursuit sa hausse (+ 4,8 % entre juin 2017 et juin 2018) et est désormais versée à 413 700 Franciliens. Fin 2018, l’Île-de-France compte 947 000 bénéficiaires de la CMU-C, un chiffre augmentant davantage qu’en moyenne nationale.

Insee Conjoncture Ile-de-France

No 25

Paru le : 06/06/2019

Consulter

À la fin du mois de juin 2018 (Avertissement), environ 486 100 foyers allocataires franciliens bénéficient de minima sociaux versés par les Caisses d’allocations familiales (Caf), soit une augmentation de 2,6 % par rapport à 2017. À cette même date, le RSA socle est versé à 333 400 foyers allocataires (figure 1). Le nombre de bénéficiaires de ce minima progresse de 2,2 % dans la région par rapport à juin 2017, mais évolue de façon différenciée au niveau départemental : il baisse de 0,5 % à Paris, mais augmente de plus de 4 % dans le Val-de-Marne, l’Essonne et les Yvelines.

Figure 1Allocataires de minima sociaux versés par les Caf en 2018

Allocataires de minima sociaux versés par les Caf en 2018
Revenu de solidarité active (RSA socle) Allocation aux adultes handicapés (AAH)
Foyers allocataires au 30/06/2018 Évolution 2018/2017* (en %) Allocataires au 30/06/2018 Évolution 2018/2017* (en %)
Paris 63 269 -0,5 29 979 3,5
Seine-et-Marne 28 773 0,0 17 611 5,7
Yvelines 22 794 4,4 13 919 3,1
Essonne 27 227 4,9 15 235 3,3
Hauts-de-Seine 30 872 1,5 18 530 3,2
Seine-Saint-Denis 84 369 2,2 26 340 2,8
Val-de-Marne 42 494 4,8 17 467 1,6
Val-d'Oise 33 553 3,1 13 682 4,1
Île-de-France 333 351 2,2 152 763 3,4
France métropolitaine 1 660 406 0,2 1 094 957 2,5
  • * Évolution entre juin 2017 et juin 2018.
  • Source : Caf d'Île-de-France ; Cnaf.

Augmentation du nombre de foyers allocataires

En prenant en compte les conjoints et enfant(s) à charge de moins de 25 ans, 631 500 personnes sont concernées par le RSA socle, soit 5,2 % de la population francilienne. Ce nombre progresse de 2,0 % par rapport à juin 2017 (figure 2). Cette augmentation est moins accentuée chez les allocataires qui bénéficient d’une majoration de leur allocation liée à leur situation d’isolement (+ 1,7 %).

En fonction de leurs ressources, les foyers peuvent cumuler le RSA socle avec la prime d’activité : à l’été 2018, cela concerne près de 52 100 foyers allocataires franciliens. En juin 2018, la prime d’activité est versée par les Caf à 413 700 allocataires résidant en Île-de-France (figure 3), soit 19 000 personnes de plus qu’en juin 2017 (+ 4,8 %). Parmi les bénéficiaires, 15,6 % des allocataires sont des jeunes de moins de 25 ans, un public d’allocataires qui progresse de façon modérée (+ 1,7 %). Près de 26 200 foyers avec enfant(s) à charge ou à naître perçoivent une majoration de leur allocation liée à leur situation de parents isolés, et 380 600 comptent au moins une personne percevant une bonification individuelle. Cela signifie que leurs revenus mensuels d’activité sont supérieurs à la moitié du Smic.

Figure 2Foyers allocataires franciliens du RSA selon les différentes composantes

Foyers allocataires franciliens du RSA selon les différentes composantes
Allocataires au 30/06/2018 Évolution 2018/2017* (en %)
RSA socle seul 281 251 2,2
RSA socle + Prime d'activité 52 100 2,1
Total RSA socle 333 351 2,2
Dont RSA majoré 33 296 1,7
Personnes couvertes par le RSA 631 492 2,0
  • * Évolution entre juin 2017 et juin 2018.
  • Source : Caf d'Île-de-France.

Figure 3Foyers allocataires de la prime d’activité en Île-de-France

Foyers allocataires de la prime d’activité en Île-de-France
Allocataires au 30/06/2018
Bénéficiaires de la prime d'activité 413 711
Avec au moins une bonification individuelle 380 578
Avec majoration pour isolement 26 159
Selon l’âge
Moins de 25 ans 64 516
25 ans et plus 349 195
  • Source : Caf d'Île-de-France.

Le nombre de bénéficiaires de la CMU-C en progression

Fin 2018, 947 000 Franciliens sont bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) (figure 4). Ils représentent 7,8 % de la population, soit une proportion similaire à celle de la France métropolitaine, mais avec des différences significatives entre les départements. Cette proportion est inférieure à la moyenne régionale dans les Yvelines, les Hauts-de-Seine, la Seine-et-Marne, à Paris et dans l’Essonne, mais est deux fois plus élevée en Seine-Saint-Denis (14,9 %), département métropolitain présentant le taux de pauvreté le plus élevé. Les bénéficiaires de la CMU-C d’Île-de-France représentent un cinquième de l’ensemble des bénéficiaires de la France métropolitaine et le seul département de la Seine-Saint-Denis concentre un quart des bénéficiaires des huit départements de la région.

Si les effectifs de la CMU-C ont augmenté de 2,4 % au niveau national, la hausse est plus significative en Île-de-France (+ 3,8 %), alors même que l’évolution du taux de chômage dans la région est proche de la tendance nationale. La progression du nombre de bénéficiaires est variable entre les départements, de 1,0 % dans le Val-d’Oise, 1,6 % à Paris, 7,9 % dans le Val-de-Marne et jusqu’à 10,4 % dans les Yvelines.

Une partie des allocataires du RSA est couverte par la protection universelle maladie (PUMA) en cette qualité, et bénéficie d’un accès simplifié à la CMU-C. En Île-de-France, le taux de recours à la CMU-C par cette catégorie d’allocataires est de 74,9 %, inférieur à la moyenne métropolitaine (80,2 %).

Les personnes dont les ressources se situent jusqu’à 35 % au-delà du plafond de ressources permettant d’accéder à la CMU-C, peuvent prétendre à l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS). Le nombre de bénéficiaires de l’ACS est évalué à 249 400 fin 2018, en hausse de 4,8 % par rapport à 2017, en léger retrait par rapport à la progression de 5,6 % en France métropolitaine.

Au total, 1,2 million de personnes en Île-de-France bénéficient, avec la CMU-C et l’ACS, d’un financement total ou partiel de leur complémentaire santé fin 2018, soit près de 10 % de la population francilienne.

Figure 4Nombre et évolution des bénéficiaires de la CMU-C et de l’ACS en Île-de-France

En milliers
Nombre et évolution des bénéficiaires de la CMU-C et de l’ACS en Île-de-France (En milliers)
Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Val-d'Oise Île-de-France France métropolitaine
Bénéficiaires de la CMU-C au 31/12/2018 150 88 71 88 83 238 121 108 947 4 967
Évolution CMU-C 2018/2017 (en %) 1,6 2,1 10,4 3,5 4,3 3,1 7,9 1 3,8 2,4
CMU-C / Population (en %) 6,8 6,4 5 6,9 5,2 14,9 8,8 8,9 7,8 7,7
Part des bénéficiaires de la PUMA au titre du RSA socle au 30/06/2018 (en %) 71,4 77,3 69,1 76,3 72,8 75,3 76,5 79,7 74,9 80,2
Bénéficiaires de l'ACS (cumul 2018) 40 23 22 26 26 51 34 27 249 1 543
Total des bénéficiaires d'une aide à l'acquisition d'une complémentaire santé 190 111 93 115 109 289 156 135 1 197 6 510
  • Source : Fonds CMU-C.
Avertissement 

Pour gagner significativement en précision sur la mesure statistique des prestations et de leurs évolutions, la Cnaf a imposé une nouvelle règle de diffusion qui a pour conséquence de retenir la date de juin 2018 et non pas décembre 2018 (dont les données ne seront disponibles que fin juin 2019, après la publication du bilan économique).