Bilan économique 2016 - La Réunion

La croissance s’installe

En 2016, à La Réunion, la croissance économique s’établit à 3,1 %. Le pouvoir d’achat augmente de 3,2 %, soit sa plus forte progression depuis 2007. La consommation des ménages et l’investissement sont particulièrement dynamiques. En contrepartie, les importations augmentent fortement et le solde du commerce extérieur se dégrade, malgré un rebond des exportations.

Le marché du travail poursuit sa rémission : la demande d’emploi est quasiment stable (+ 0,2 %), tandis que l’emploi augmente (+ 1,6 %). Au final, le taux de chômage recule et s’établit à son plus bas niveau historique (22,4 %), même s’il reste deux fois plus élevé qu’en métropole.

Les créations d’entreprises repartent à la hausse en 2016. La production et les revenus agricoles augmentent de concert. L’hôtellerie profite de nouveau d’une belle embellie. En parallèle, l’activité bancaire s’avère solide : progression du nombre de transactions, d’actifs et de crédits. Seul le secteur de la construction peine : l’emploi salarié marchand recule et la construction de logements reste en berne.

Au sein d’une zone euro qui confirme sa reprise, l’économie française accélère légèrement : + 1,2 % après + 1,1 % en 2015, soit sa plus forte croissance depuis 2011. Dans l’océan Indien, la croissance ralentit, mais elle reste soutenue à Maurice.

Insee Conjoncture Réunion
No 3
Paru le : 29/06/2017
Consulter

Tourisme - La fréquentation hôtelière augmente de 13 % en 2016Bilan économique 2016

Nathalie Poleya et Bourahima Ali Hadhurami, Insee

Avec près de 1,2 million de nuitées en 2016, la fréquentation des hôtels réunionnais continue sa progression amorcée en 2015. Toutes les micro-régions bénéficient de ce dynamisme, en particulier les établissements de l’Ouest et du Sud. C’est dans les hôtels 3 étoiles que la fréquentation progresse le plus (+ 25 %), en lien notamment avec l’ouverture ou le classement de quatre nouveaux hôtels dans cette catégorie. Seuls les hôtels non classés sont en recul sur l’année. Le taux d’occupation s’établit à 60 %.

Insee Conjoncture Réunion
No 3
Paru le : 29/06/2017

L’année 2016 est marquée par un accroissement de la fréquentation dans les établissements hôteliers de cinq chambres ou plus à La Réunion. Cette embellie est en grande partie due à l’ouverture de trois nouveaux hôtels 3 étoiles et d’un nouvel hôtel 5 étoiles au cours de l’année 2015.

Deuxième année consécutive de hausse

Avec 1,2 millions de nuitées (définitions), la fréquentation des hôtels réunionnais est en hausse pour la deuxième année consécutive. Elle progresse de 13 % en 2016 après 11 % en 2015 (figure 1). Les nouveaux établissements contribuent aux deux tiers de cette embellie.

Figure 1 – La fréquentation hôtelière en hausse de 13 % en 2016Fréquentation hôtelière en 2016 à La Réunion

La fréquentation hôtelière en hausse de 13 % en 2016
2015 (en nombre) 2016 (p) (en nombre) Évolution (en %)
Nombre de nuitées 1 024 100 1 155 500 12,8
Non classés 179 500 161 300 - 10,1
1 ou 2 étoiles 160 600 171 500 6,8
3 étoiles 407 100 510 900 25,5
4 ou 5 étoiles 276 900 311 800 12,6
Nord-est 252 400 270 600 7,2
Ouest 518 600 600 500 15,8
Sud 253 100 284 400 12,4
Offre de chambres 990 500 1 098 200 10,9
Chambres occupées 604 200 662 400 9,6
  • (p) : provisoire
  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

Le nombre de chambres occupées augmente également fortement en 2016 (+ 10 %). Du fait de l’ouverture de nouveaux hôtels, l’offre de chambres est aussi en forte croissance (+ 11 %). Le taux d’occupation recule donc légèrement en 2016, passant de 61 % à 60 % (figure 2).

Figure 2 – Le taux d’occupation recule de 0,7 point en 2016Taux d’occupation annuel de 2011 à 2016 à La Réunion

en %
Le taux d’occupation recule de 0,7 point en 2016
Taux d'occupation
2011 66,9
2012 62,6
2013 62,4
2014 59,1
2015 61,0
2016(p) 60,3
  • (p) : provisoire
  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 2 – Le taux d’occupation recule de 0,7 point en 2016Taux d’occupation annuel de 2011 à 2016 à La Réunion

Portée par les ouvertures et nouveaux classements d’établissements, la fréquentation est particulièrement dynamique dans les hôtels 3 étoiles (+ 25 %) et haut de gamme, 4 ou 5 étoiles (+ 13 %). En revanche, elle recule dans les hôtels non classés (- 10 %) du fait d’une baisse de l’offre liée au nouveau classement de deux établissements (figure 3).

Les hôtels de l’Ouest et du Sud sont les premiers bénéficiaires de cette hausse de la fréquentation : respectivement + 16 % et + 12 %.

Figure 3 – Le dynamisme des hôtels 3 étoilesRépartition des nuités par catégorie d'hôtels entre 2011 et 2016

nombre de nuitées
Le dynamisme des hôtels 3 étoiles
Non classés 1 ou 2 étoiles 3 étoiles 4 ou 5 étoiles
2011 227 100 137 500 330 000 274 100
2012 209 400 133 500 347 400 262 500
2013 201 900 145 500 360 000 265 200
2014 176 300 136 400 350 100 260 700
2015 179 500 160 600 407 100 276 900
2016(p) 161 300 171 500 510 900 311 800
  • (p) : provisoire
  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 3 – Le dynamisme des hôtels 3 étoilesRépartition des nuités par catégorie d'hôtels entre 2011 et 2016

La clientèle française toujours majoritaire

La clientèle française, qui comprend la clientèle locale, reste largement majoritaire : elle représente 87 % des nuitées. Sa fréquentation progresse de 14 % en 2016. La clientèle étrangère augmente également, mais plus modérément (+ 3 %). Les Allemands et les Suisses représentent 40 % des nuitées des étrangers dans les hôtels.

La fréquentation croît tout au long de l’année 2016. Mais c’est au 1er trimestre que l’embellie est la plus marquée : + 19 % de nuitées par rapport au 1er trimestre 2015.

Encadré

Le tourisme international progresse de 3,9 %

En 2016, selon l’Organisation mondiale du tourisme, le tourisme international progresse pour la septième année consécutive et atteint 1,2 milliard de touristes (+ 4 %). L’Asie et le Pacifique sont les destinations les plus dynamiques (+ 8 %). L’Afrique bénéficie d’un rebond (+ 8 % après - 3 % en 2015) et se rapproche de la tête du classement des destinations touristiques. L’Amérique maintient son élan (+ 4 %). L’Europe affiche en revanche des résultats plus mitigés (+ 2 %). Concernant l’océan Indien, la fréquentation touristique croît notamment à Maurice (+ 11 %) et aux Seychelles (+ 10 %).

Sources

L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie concerne depuis janvier 2014 tous les hôtels de cinq chambres ou plus, qu’ils soient classés ou non. Elle concerne toute la clientèle, que celle-ci soit résidente à La Réunion ou non.

Les résultats présentés ici portent à La Réunion sur 78 hôtels, dont 57 sont classés et 21 non classés.