Bilan économique 2016 - La Réunion

La croissance s’installe

En 2016, à La Réunion, la croissance économique s’établit à 3,1 %. Le pouvoir d’achat augmente de 3,2 %, soit sa plus forte progression depuis 2007. La consommation des ménages et l’investissement sont particulièrement dynamiques. En contrepartie, les importations augmentent fortement et le solde du commerce extérieur se dégrade, malgré un rebond des exportations.

Le marché du travail poursuit sa rémission : la demande d’emploi est quasiment stable (+ 0,2 %), tandis que l’emploi augmente (+ 1,6 %). Au final, le taux de chômage recule et s’établit à son plus bas niveau historique (22,4 %), même s’il reste deux fois plus élevé qu’en métropole.

Les créations d’entreprises repartent à la hausse en 2016. La production et les revenus agricoles augmentent de concert. L’hôtellerie profite de nouveau d’une belle embellie. En parallèle, l’activité bancaire s’avère solide : progression du nombre de transactions, d’actifs et de crédits. Seul le secteur de la construction peine : l’emploi salarié marchand recule et la construction de logements reste en berne.

Au sein d’une zone euro qui confirme sa reprise, l’économie française accélère légèrement : + 1,2 % après + 1,1 % en 2015, soit sa plus forte croissance depuis 2011. Dans l’océan Indien, la croissance ralentit, mais elle reste soutenue à Maurice.

Insee Conjoncture Réunion
No 3
Paru le : 29/06/2017
Consulter

Prix - Des prix quasiment stables en 2016Bilan économique 2016

Nathalie Stephan, Insee

À La Réunion, les prix à la consommation des biens et services augmentent en moyenne de 0,1 % en 2016 (+ 0,2 % en France). La hausse des prix des services (+ 1,1 %) est compensée par la baisse des prix de l’énergie (- 4,9 %). Par ailleurs, les prix restent quasiment stables dans l’alimentation (+ 0,2 %) et les produits manufacturés (- 0,1 %).

Insee Conjoncture Réunion
No 3
Paru le : 29/06/2017

En 2016, à La Réunion, les prix à la consommation des biens et services augmentent en moyenne de 0,1 %, après avoir reculé de 0,3 % en 2015. En France (hors Mayotte), l’inflation est de 0,2 % (figure 1). La hausse des prix à La Réunion est principalement liée à l’augmentation des prix des services. Ils contribuent pour 0,5 point à la hausse des prix (figure 2).

À l’opposé, la baisse des prix de l’énergie pèse négativement sur l’inflation (- 0,3 point). Les prix des autres grands postes que sont l’alimentation, les produits manufacturés et le tabac sont quasiment stables et n’influencent pas l’inflation en 2016.

Figure 1 – Les prix augmentent en 2016Variation des prix en moyenne annuelle

en %
Les prix augmentent en 2016
La Réunion France*
2009 0,5 0,1
2010 1,5 1,5
2011 2,5 2,1
2012 0,9 2,0
2013 1,4 0,9
2014 0,2 0,5
2015 -0,3 0,0
2016 0,1 0,2
  • (*) : hors Mayotte
  • Source : Insee, indices des prix à la consommation.

Figure 1 – Les prix augmentent en 2016Variation des prix en moyenne annuelle

Figure 2 – Les services contribuent à la hausse des prix en 2016Évolution des indices des prix en moyennes annuelles et contributions à l'inflation

Les services contribuent à la hausse des prix en 2016
Pondérations Évolution des moyennes annuelles 2015/2016 Contributions à l'inflation à La Réunion en 2016
La Réunion France*
(en %) (en points)
Ensemble 10 000 0,1 0,2 0,1
Alimentation hors tabac 1 644 0,2 0,6 0,0
Tabac 168 0,0 0,1 0,0
Produits manufacturés 2 798 -0,1 -0,5 0,0
Habillement et chaussures 507 0,2 0,1 0,0
Produits de santé 360 -1,6 -3,0 -0,1
Autres produits manufacturés 1 931 -0,1 -0,1 0,0
Énergie, dont : 642 -4,9 -2,8 -0,3
Produits pétroliers 464 -8,1 -5,4 -0,4
Services 4 748 1,1 0,9 0,5
Loyer et services rattachés 906 1,0 0,6 0,1
Services de santé 968 0,1 0,2 0,0
Services de transports 256 -1,0 -1,5 0,0
Services de communication 374 -0,8 2,0 0,0
Autres services 2 244 1,8 1,3 0,4
Ensemble hors énergie 9 358 0,5 0,5 0,4
Ensemble hors tabac 9 832 0,1 0,2 0,1
  • (*) : hors Mayotte
  • Source : Insee, indices des prix à la consommation.

Accélération des prix des services

Les services représentent 47 % des dépenses des Réunionnais. Leurs prix continuent d’augmenter : + 1,1 % après + 0,3 % en 2015. En France, les prix des services progressent de 0,9 %.

La hausse des prix des services est portée par l’augmentation des prix des « Autres services » (+ 1,8 %), avec notamment la forte hausse des prix des services de réparation d’appareils d’électroménager (+ 6,4 %) et des prix des services d’hébergement hors loyers (+ 4,0 %).

Les prix des loyers et services rattachés augmentent également de 1 %.

À l’inverse, les prix des services de transports diminuent de 1 % avec notamment une baisse des prix des transports aériens (- 0,4 %). Les prix des services de communication diminuent également de 0,8 %, entraînés essentiellement par la baisse des prix du matériel de téléphonie (- 5,7 %) et des services de communication de téléphonie (- 1,0 %).

Très faible hausse des prix de l’alimentation

Les prix de l’alimentation augmentent peu et moins qu’en 2015 (+ 0,2 % après + 0,5 % en 2015). L’alimentation ne contribue pas de façon significative à l’inflation en 2016. En France, les prix de l’alimentation s’accroissent de 0,6 %.

Nouvelle baisse des prix de l’énergie

En 2016, les prix de l’énergie diminuent encore, mais moins qu’en 2015 (- 4,9 %, après - 6,9 %), du fait d’une baisse plus modérée des prix des produits pétroliers (- 8,1 % après - 11,6 %). Le prix des litres de gazole et de supercarburant diminuent respectivement de 5,4 % et de 4,2 %. Le tarif de la bouteille de gaz est également en retrait de 8,6 %. A l'inverse, le prix de l’électricité est en hausse de 2,8 %.

En France, les prix de l’énergie diminuent également mais moins fortement (- 2,8 %), entraînés par la baisse des prix des produits pétroliers (- 5,4 %).

Quasi-stabilité des prix des produits manufacturés et du tabac

Les prix des produits manufacturés baissent très légèrement en 2016 (- 0,1 %), après avoir été stables en 2015. Ils pèsent pour un peu plus du quart des dépenses des Réunionnais. En France, les prix des produits manufacturés diminuent davantage (- 0,5 %).

La baisse concerne essentiellement les produits de santé (- 1,6 %), notamment les produits pharmaceutiques (- 4,4 %) et les produits médicaux divers (- 4,1 %). En revanche, les prix de l’habillement et des chaussures se redressent légèrement (+ 0,2 % après - 2,4 % en 2015).

Les prix du tabac sont quant à eux stables en 2016, après + 0,1 % en 2015. En France, le tabac est en hausse de 0,1 %.