L'emploi départemental et sectoriel en 2014Estimations d'emploi et estimations d'emploi localisées - Insee Résultats

Chiffres détaillés
Insee Résultats – No 184
Paru le : 23/08/2016

Séries longues sur l'emploi en France métropolitaine - 1989-2014Estimations d'emploi et estimations d'emploi localisées - Insee Résultats

Chiffres détaillés
Insee Résultats
Paru le : 23/08/2016

Les fichiers au format Beyond 20/20 nécessitent le logiciel Beyond 20/20®, compatible Windows uniquement.

Téléchargement de l'ensemble des tableaux de cette section

Les tableaux en Beyond
(beyond, 1 Mo)
Les tableaux en Excel
(xls, 1 Mo)

Téléchargement des tableaux à l'unité

Emploi au 31 décembre, par statut, activité (5 secteurs) et département de France métropolitaine (Série historique 1989-2014)
(beyond, 147 Ko)
(xls, 481 Ko)
Emploi salarié au 31 décembre, par sexe, activité (38 secteurs) et département de France métropolitaine (Série historique 1989-2014)
(beyond, 980 Ko)
(xls, 3 Mo)
Emploi salarié au 31 décembre, par sexe, activité (17 secteurs), département et région de France métropolitaine (Série historique 1989-2014)
(beyond, 434 Ko)
(xls, 1 Mo)

Sources

Cette publication présente pour chaque département, les estimations annuelles et sectorielles d'emploi sur la période 1989 - 2014.

Impact des changements du système d'estimation d'emploi sur les données d'emploi

Un nouveau dispositif pour estimer l'emploi

Les estimations annuelles d'emploi sont désormais calculées à l'aide d'un nouveau dispositif depuis septembre 2009 (ESTEL, ESTimations d'Emploi Localisées). Ce dispositif diffère de l'ancien système tant sur le concept d'emploi mobilisé que sur la méthode d'estimation.

L'ancien système d'estimation reposait sur le recensement de la population qui servait de base d'emploi. Entre deux recensements, les évolutions étaient mesurées à l'aide de données administratives. Le dernier recensement utilisé pour les estimations d'emploi était celui de 1999, dans lequel le concept d'emploi est dit « spontané » car il repose sur la déclaration des individus. L'arrivée du recensement annuel de la population en 2004 ne permet pas de maintenir cet ancien système d'estimation d'emploi et, en particulier, la constitution d'une base d'emploi datée précisément. En effet, l'emploi dans le recensement est désormais calculé comme une moyenne sur cinq années : l'emploi étant une variable conjoncturelle, la moyenne de l'emploi sur cinq ans n'a aucune raison d'être égale à l'emploi de l'année médiane.

Le nouveau dispositif d'estimation de l'emploi s'appuie donc sur l'utilisation de sources administratives en niveau. Il s'agit essentiellement des déclarations annuelles de données sociales (DADS), auxquelles on ajoute les salariés des particuliers-employeurs et ceux de la fonction publique d'État, et des données sur les non-salariés. On ne compte donc plus les personnes qui se disent en emploi, mais celles qui ont effectué un travail déclaré au cours de la dernière semaine de l'année. Les individus qui occupent plusieurs emplois ne sont comptés qu'une fois, dans l'emploi qui leur procure la plus forte rémunération. Le concept d'emploi au cœur du dispositif Estel se rapproche du concept défini par le BIT. Cette différence conceptuelle conduit à compter davantage d'emplois car même les courtes périodes de travail déclaré sont considérées.

Une présentation générale des Estimations d'emploi est disponible dans la rubrique « Définitions, Méthodes et Qualité » du site insee.fr.

Une présentation générale des Estimations d'emploi localisées / Estel est disponible dans la rubrique « Définitions, Méthodes et Qualité » du site insee.fr.

Définitions

DATE : Date

Les effectifs sont estimés au 31.12 de l'année n. Ces effectifs sont définitifs pour les années 1989 à 2013, provisoires pour l'année 2014.

Nota : il existe d'autres mesures possibles de l'emploi comme la moyenne annuelle de la durée employée (par exemple une personne ayant travaillé à temps plein du 1er janvier au 31 mars comptera pour ¼ en moyenne annuelle tandis qu'elle ne sera pas comptabilisée dans les effectifs d'emploi en fin d'année).

GEO : Niveau géographique

Les estimations d'emploi sont au lieu de travail.

La nomenclature géographique est issue du Code officiel géographique.

Les régions métropolitaines sont au nombre de 13. À cela s'ajoutent 4 régions d'Outre-Mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion).

Les résultats « France métropolitaine » sont la somme des niveaux d'emploi de ces 13 régions.

Les départements de Métropole sont au nombre de 96 et chaque région d'Outre-Mer est également un département d'Outre-Mer (DOM).

NA : Secteur d'activité (Nomenclature agrégée NA et regroupement en 5 postes)

La Nomenclature d'Activité Française (NAF), a été révisée en 2008 afin de remplacer le dispositif établi en 1993, qui avait été légèrement révisé en 2003. Il repose sur une nomenclature comptant environ 700 postes dans sa version la plus détaillée.

La nomenclature agrégée - NA, 2008 se substitue à la nomenclature économique de synthèse (NES). La NES associée à la NAF rév. 1 disparaît en tant que telle avec le passage à la NAF rév. 2. En effet cette nomenclature, strictement française, ne permettait pas de comparaisons internationales car elle ne s'emboîtait pas dans l'arborescence de la CITI et de la NACE.

Pour toute précision sur la NAF et la NA (leurs différents niveaux, leurs correspondances, leurs révisions, etc), se reporter à la rubrique « Définitions, Méthodes et Qualité » d'insee.fr (sous-rubrique « Nomenclatures »).

Les estimations d'emploi salarié sont publiées en NA38, NA17 et en 5 secteurs (Agriculture, Industrie, Construction, Tertiaire marchand, Tertiaire non marchand, voir tableau ci-dessous). L'emploi non salarié et l'emploi total sont publiés selon les 5 secteurs cités ci-avant.

Nota : Les actifs sont classés selon l'activité économique principale de l'établissement qui les emploie (et non de l'entreprise qui peut comprendre plusieurs établissements d'activités différentes).

Toutefois, les salariés des établissements de prestations de services ou de main-d'œuvre (entreprise de nettoyage, agence de travail temporaire) relèvent de l'activité économique de l'établissement qui les emploie et non de l'activité économique de l'établissement « utilisateur » où ils travaillent.

Accéder à la nomenclature agrégée - NA, 2008

STATUT : Statut de l'emploi (salarié, non salarié)

Emploi total

L'emploi total, décliné par statut, comprend l'emploi salarié et l'emploi non salarié. Ces effectifs sont recensés au lieu de travail. Depuis 2009, les séries sont constituées à partir du dispositif ESTEL qui répertorie l'ensemble des emplois au lieu de travail par une synthèse ascendante de sources administratives. L'emploi total étant compté au lieu de travail, il intègre les personnes travaillant en France mais résidant à l'étranger.

Emploi salarié

Par salariés, il faut entendre toutes les personnes qui travaillent, aux termes d'un contrat, pour une autre unité institutionnelle résidente en échange d'un salaire ou d'une rétribution équivalente.

Emploi non salarié

Les non salariés sont les personnes qui travaillent mais sont rémunérées sous une autre forme qu'un salaire.

Pour en savoir plus

«  Enquête emploi en continu 2015 », Insee Résultats, n° 183 Société - juillet 2016.

«  Une photographie du marché du travail en 2015 », Insee Première, n° 1602 - juin 2016.

«  Les salaires dans l'industrie, le commerce et les services en 2013 », Insee Résultats, n° 181 - avril 2016.

«  L'emploi dans la fonction publique en 2014 », Insee Première, n° 1586 - mars 2016.

«  Marché du travail - Séries longues - Mise à jour 2015 », Insee Résultats, n° 175 Société - février 2016.

«  Taux de chômage localisés », Chiffres clés - Comparaisons régionales et départementales.

«  Taux de chômage par zone d'emploi », Données détaillées - Comparaisons régionales et départementales.