Bilan économique 2014 : Une timide reprise

En 2014, la croissance de l'économie française est faible : le produit intérieur brut progresse de 0,2 %. Dans ce contexte, la convalescence de l'économie du Nord-Pas-de-Calais s'est poursuivie et la reprise est timide. Les effectifs de l'emploi salarié principalement marchand ont continué de baisser, mais moins fortement qu'en 2013. Conséquence de la nouvelle dégradation de l'état du marché du travail, le chômage progresse et concerne 13,0 % de la population active régionale fin 2014. La construction, l'industrie et le commerce sont les secteurs économiques de la région qui ont le plus souffert de ces pertes d'emplois. Plusieurs indicateurs laissent toutefois entrevoir une reprise de l'économie nordiste. Les difficultés des entreprises ont été moindres en 2014 avec un recul des défaillances d'entreprises. Les créations d'entreprises ont été plus dynamiques. Les signes d'embellie proviennent principalement du secteur tertiaire : le rebond de l'emploi intérimaire se confirme tandis que l'emploi dans ce secteur se maintient bien. Le transport de marchandises à l'intérieur de la région connaît un regain d'activité et la croissance britannique très vive a stimulé l'activité portuaire et le trafic transmanche.

Insee Conjoncture Nord-Pas-de-Calais
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Tourisme : En 2014, le tourisme est porté par l’hôtellerie

Éric WARCHOLINSKI, Insee Nord-Pas-de-Calais

En 2014, les résultats du tourisme régional sont inégaux. L’hôtellerie a le vent en poupe : ses principaux indicateurs sont en progression par rapport à 2013. Qu’il s’agisse des arrivées ou des nuitées, qu’elles soient françaises ou étrangères, tous les voyants sont au vert. À l’inverse, l’activité de l’hôtellerie de plein air a reculé de 1,2 %, malgré une stabilité des arrivées. La saison est contrastée suivant les départements : la fréquentation est en hausse dans les campings du Nord alors qu’elle est en repli dans ceux du Pas-de-Calais.

Insee Conjoncture Nord-Pas-de-Calais
No 5
Paru le : 29/05/2015

Hausse de la fréquentation des hôtels

En 2014, la fréquentation des hôtels du Nord-Pas-de-Calais est en augmentation : les arrivées progressent de 2,6 % par rapport à l’année précédente, passant de 3 855 000 en 2013 à 3 955 000 en 2014. Cette augmentation est due principalement à un plus grand nombre d’arrivées étrangères (+ 9,5 %), le nombre des arrivées françaises restant stable (+ 0,2 %). La situation dans le Nord-Pas-de-Calais est plus favorable que pour l’ensemble de la France métropolitaine où le nombre des arrivées baisse par rapport à 2013 (– 1,1 %).

En 2014, les touristes ont séjourné un petit peu plus longtemps dans les hôtels de la région. La durée moyenne de séjour de la région a ainsi progressé de 1,53 jour à 1,55 jour entre 2013 et 2014. Les séjours de la clientèle française se sont allongés de 0,02 jour et ceux de la clientèle étrangère de 0,03 jour en moyenne (figure 1, figure 2).

Figure 1 – Fréquentation des hôtels et des campings

en milliers
Fréquentation des hôtels et des campings
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
Hôtels Campings Hôtels Campings
Arrivées 3 955 259 110 244 20 770
- Français 2 878 118 76 003 13 360
- Étrangers 1 077 142 34 241 7 409
Nuitées 6 130 765 198 509 109 743
- Français 4 440 443 125 568 73 131
- Étrangers 1 690 322 72 941 36 612
Durée moyennedu séjour (en jours) 1,5 3,0 1,8 5,3
- Français 1,5 3,8 1,7 5,5
- Étrangers 1,6 2,3 2,1 4,9
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

en indice base 100 en 2010
Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings
Nombre de nuitées - Nord-Pas-de-Calais Nombre d'arrivées - Nord-Pas-de-Calais Nombre de nuitées - France métropolitaine Nombre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100 100 100 100
2011 102,1 101,27 103,07 103,2
2012 102,74 104,53 102,96 103,62
2013 104,08 106,09 103,6 104,39
2014 107,61 108,68 102,73 103,67
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

Une clientèle étrangère particulièrement présente

Corollaire de la hausse de la fréquentation et de l’allongement des séjours, l’activité hôtelière, mesurée par le nombre de nuitées, est en hausse de 4,0 % dans le Nord-Pas-de-Calais en 2014.

Cette hausse concerne tant les touristes français (dont les nuitées augmentent de 1,3 %) que les touristes étrangers (+ 11,8 %). Parmi la clientèle européenne, la part des Britanniques, traditionnellement prédominante, progresse encore de 4,1 points par rapport à 2013. Cette hausse des nuitées britanniques contrebalance le recul des clientèles belge et allemande respectivement de 4,3 et 5,1 points.

Les bons résultats de l’activité hôtelière régionale sont principalement visibles dans les hôtels d’entrée et de haut de gamme, dont les nuitées progressent respectivement de 7,2 % et 6,9 % (figure 3).

Figure 3 – Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2014 par une clientèle étrangère
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1)
Nord 3 656 4,0 1,3 22,2
Pas-de-Calais 2 474 4,0 2,3 35,5
Nord-Pas-de-Calais 6 130 4,0 1,7 27,6
France métropolitaine 198 509 -1,4 1,0 36,7
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Un taux d’occupation plutôt faible en juillet et août

Le taux d’occupation des hôtels de la région progresse en continu de janvier à juin. Pendant la saison estivale, les hôtels sont très demandés, essentiellement en juin (66,3 %) et en septembre (65,9 %). En revanche, les mois de juillet et août sont une période plus creuse où moins de 60 % des chambres offertes sont occupées. Le taux d’occupation des hôtels de la région est nettement inférieur à celui observé au niveau national au cœur de la saison estivale. En fin d’année, le taux d’occupation diminue progressivement de septembre à décembre pour retrouver son point le plus bas (figure 4).

Figure 4 – Taux d'occupation dans les hôtels

en % du nombre de lits disponibles
Taux d'occupation dans les hôtels
Nord-Pas-de-Calais - en 2014 Nord-Pas-de-Calais - moyenne 2010-2013 France métropolitaine - en 2014 France métropolitaine - moyenne 2010-2013
janvier 42,936984350258600 45,902104708838100 46,855794177496900 47,887890871911200
février 48,817247354327500 50,103553258326900 50,721021273904300 51,067716713253900
mars 51,905221964534700 55,535756825502500 53,082497798302100 55,972594768826700
avril 58,296044663242400 58,296880183514100 57,986763134573400 57,114788238315400
mai 60,771183252241900 60,489838482813600 60,515044790224800 61,912012031004400
juin 66,276182496437900 66,295339919940100 68,298830776600200 69,195328663143400
juillet 58,178917498760100 58,349786315862600 66,044248414169600 67,449710187606600
août 57,093206278176600 54,757769036449300 68,781437607636900 67,067007641924500
septembre 65,900014381135300 64,112454875638100 68,053652348572900 68,579196561308200
octobre 61,824918114352400 60,143092363020200 61,409757301538200 60,766195248378900
novembre 56,041040703033000 54,208901603068300 51,941319891825200 54,142641898719500
décembre 48,049008239423200 46,815437424909900 51,059327125830100 49,856461893125500
  • Note : données 2013 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 4 – Taux d'occupation dans les hôtels

Des résultats en baisse pour les campings de la région

Entre mai et septembre 2014, 259 000 personnes ont séjourné dans les campings régionaux pour un total de 765 000 nuitées. Par rapport à la saison 2013, le Nord-Pas-de-Calais maintient le volume d’arrivées mais enregistre une baisse d’activité de 1,2 % en raison de séjours raccourcis (figure 5, figure 6).

Figure 5 – Taux d'occupation dans les campings

en % du nombre d'emplacements disponibles
Taux d'occupation dans les campings
Nord-Pas-de-Calais - en 2014 Nord-Pas-de-Calais - moyenne 2010-2013 France métropolitaine - en 2014 France métropolitaine - moyenne 2010-2013
mai 14,349302640135400 14,760961952599600 15,468319551008000 14,249269916953000
juin 18,794570430716100 18,956845292116700 23,766084973116000 21,394542926250000
juillet 33,124136402243800 35,556018131010000 49,393706029497900 51,445370877697400
août 36,853904545385200 42,319694188234000 61,355774431363900 60,950647435755000
septembre 16,420013152379200 14,965703200892800 22,800770964485100 20,012914533256600
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5 – Taux d'occupation dans les campings

Figure 6 – Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2014
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1) par une clientèle étrangère sur emplacements équipés
Nord 224 1,6 1,6 38,3 32,4
Pas-de-Calais 541 -2,3 -2,3 43,7 23,1
Nord-Pas-de-Calais 765 -1,2 -1,2 42,1 25,8
France métropolitaine 109 743 0,3 1,6 33,4 47,3
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Belle saison dans le Nord

La saison 2014 est très positive dans les campings du Nord, la clientèle est arrivée en plus grand nombre (+ 2,8 %), générant 1,6 % de nuitées en plus. La hausse de fréquentation est portée par la clientèle étrangère avec un bond de 12,5 % des arrivées et de 14,3 % des nuitées. Les campings nordistes bénéficient de la forte affluence de la clientèle belge (+ 7,4 %), allemande (+ 10,4 %), néerlandaise (+ 15,7 %) et du grand retour de la clientèle britannique dont les nuitées sont supérieures de 31,2 % à celle de 2013.

Parmi les différentes catégories, ce sont les campings de 3, 4 et 5 étoiles qui profitent le plus de l’afflux de clientèle : hausse de 3,7 % du total des arrivées et de 19 % des arrivées étrangères (figure 7).

Figure 7 – Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2014 (milliers) Évolution 2014/2013 (%)
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
1-2 étoiles 241 16 115 -1,2 0,4
3-4-5 étoiles 477 86 605 -0,7 0,6
Non classés 48 7 024 -6,8 -3,8
Total 765 109 743 -1,2 0,3
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Activité en repli dans le Pas-de-Calais

La saison estivale 2014 est décevante pour l’hôtellerie de plein air du Pas-de-Calais. Le nombre des arrivées diminue de 0,7 % et celui des nuitées de 2,3 %. Les arrivées françaises sont stables (– 0,2 %) et la clientèle étrangère est venue moins nombreuse (– 1 %). En recul de 17 % sur le nombre des arrivées et de 25 % sur les nuitées, la clientèle belge plombe, pratiquement à elle seule, les résultats de la clientèle étrangère.