Bilan économique 2014 : Une timide reprise

En 2014, la croissance de l'économie française est faible : le produit intérieur brut progresse de 0,2 %. Dans ce contexte, la convalescence de l'économie du Nord-Pas-de-Calais s'est poursuivie et la reprise est timide. Les effectifs de l'emploi salarié principalement marchand ont continué de baisser, mais moins fortement qu'en 2013. Conséquence de la nouvelle dégradation de l'état du marché du travail, le chômage progresse et concerne 13,0 % de la population active régionale fin 2014. La construction, l'industrie et le commerce sont les secteurs économiques de la région qui ont le plus souffert de ces pertes d'emplois. Plusieurs indicateurs laissent toutefois entrevoir une reprise de l'économie nordiste. Les difficultés des entreprises ont été moindres en 2014 avec un recul des défaillances d'entreprises. Les créations d'entreprises ont été plus dynamiques. Les signes d'embellie proviennent principalement du secteur tertiaire : le rebond de l'emploi intérimaire se confirme tandis que l'emploi dans ce secteur se maintient bien. Le transport de marchandises à l'intérieur de la région connaît un regain d'activité et la croissance britannique très vive a stimulé l'activité portuaire et le trafic transmanche.

Insee Conjoncture Nord-Pas-de-Calais
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Chômage : Le marché du travail se dégrade encore en 2014

Jean BRESNER, Insee Nord-Pas-de-Calais Bruno CLÉMENT-ZIZA, Direccte Nord-Pas-de-Calais

Après l’accalmie de 2013, le chômage repart à la hausse en 2014, consécutivement à la poursuite de l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi. Près de la moitié des demandeurs d’emploi sont désormais inscrits depuis plus d’un an à Pôle emploi. Cette détérioration de l’emploi s’accompagne d’une activité partielle en forte progression ainsi que de contrats d’accompagnement et d’aide à l’emploi en retrait.

Insee Conjoncture Nord-Pas-de-Calais
No 5
Paru le : 29/05/2015

Le taux de chômage repart à la hausse

Le taux de chômage du Nord-Pas-de-Calais s’établit à 13 % de la population active au 4e trimestre 2014. Le chômage augmente de 0,2 point en 2014 après avoir baissé de 0,4 point en 2013. Dans le même temps, la situation sur le marché du travail se dégrade également en France métropolitaine où 10 % de la population active est au chômage. Malgré cette hausse modérée, le Nord-Pas-de-Calais reste la deuxième région métropolitaine la plus touchée par le chômage, derrière le Languedoc-Roussillon. Le taux de chômage progresse de façon équivalente dans le Nord et le Pas-de-Calais (figure 1, figure 2).

Figure 1 – Taux de chômage

en % de la population active
Taux de chômage
2013 T4 2014 T1 2014 T2 2014 T3 2014T4 (p) Évolution 2014T4/2013T4 (en points de %)
Nord 12,7 12,7 12,6 12,8 12,9 0,2
Pas-de-Calais 12,9 12,9 12,7 13,0 13,1 0,2
Nord-Pas-de-Calais 12,8 12,8 12,6 12,9 13,0 0,2
France métropolitaine 9,6 9,7 9,7 9,9 10,0 0,4
  • p : données provisoires.
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 2 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

en % de la population active
Évolution trimestrielle du taux de chômage
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
1er trim. 2005 10,9 8,3
2e trim. 2005 11,2 8,4
3e trim. 2005 11,6 8,6
4e trim. 2005 11,7 8,7
1er trim. 2006 12,0 8,8
2e trim. 2006 11,9 8,6
3e trim. 2006 11,7 8,5
4e trim. 2006 11,0 8,0
1er trim. 2007 11,2 8,1
2e trim. 2007 10,8 7,8
3e trim. 2007 10,7 7,6
4e trim. 2007 10,1 7,1
1er trim. 2008 9,8 6,8
2e trim. 2008 10,0 7,0
3e trim. 2008 10,2 7,1
4e trim. 2008 10,5 7,4
1er trim. 2009 11,6 8,2
2e trim. 2009 12,3 8,8
3e trim. 2009 12,1 8,8
4e trim. 2009 12,3 9,1
1er trim. 2010 12,2 9,0
2e trim. 2010 12,3 8,9
3e trim. 2010 12,2 8,8
4e trim. 2010 12,1 8,8
1er trim. 2011 12,0 8,7
2e trim. 2011 11,9 8,6
3e trim. 2011 11,9 8,8
4e trim. 2011 12,1 8,9
1er trim. 2012 12,3 9,1
2e trim. 2012 12,6 9,3
3e trim. 2012 12,8 9,4
4e trim. 2012 13,2 9,7
1er trim. 2013 13,4 9,9
2e trim. 2013 13,3 10,0
3e trim. 2013 13,2 9,9
4e trim. 2013 12,8 9,6
1er trim. 2014 12,8 9,7
2e trim. 2014 12,6 9,7
3e trim. 2014 12,9 9,9
4e trim. 2014 13,0 10,0
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 2 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

Poursuite de la hausse des demandeurs d’emploi en 2014

Au cours de l’année 2014, le nombre de demandeurs d'emplois tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi a de nouveau augmenté dans le Nord-Pas-de-Calais. Ainsi, en fin d’année, 387 800 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégories A, B ou C, soit le niveau le plus élevé de ces vingt dernières années.

Cette dégradation est plus importante qu’en 2013, avec 16 500 demandeurs d’emploi supplémentaires en 2014 contre 11 300 un an plus tôt. Toutefois, la hausse est plus faible en Nord-Pas-de-Calais qu’en France métropolitaine (+ 4,5 % contre + 6,4 %). Les évolutions sont proches dans les deux départements (figure 3, figure 4).

Figure 3 – Demandeurs d'emploi en fin de mois - Nord

Demandeurs d'emploi en fin de mois - Nord
Demandeurs d'emploi au 31/12/2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 (en %)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 134,4 98,1 4,8 3,4
Femmes 116,5 75,4 4,4 2,3
Moins de 25 ans 45,8 32,0 0,2 -2,8
25 à 49 ans 155,4 104,5 4,5 2,6
50 ans ou plus 49,7 37,0 9,5 9,4
Inscrits depuis un an ou plus 119,9 nd 6,7 nd
Nord 250,8 173,5 4,6 2,9
Nord-Pas-de-Calais 387,8 266,3 4,5 2,8
  • nd : données non disponibles.
  • Note : données brutes.
  • Source : Pôle emploi ; DARES.

Figure 4 – Demandeurs d'emploi en fin de mois - Pas-de-Calais

Demandeurs d'emploi en fin de mois - Pas-de-Calais
Demandeurs d'emploi au 31/12/2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 (en %)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 72,6 52,1 4,7 3,6
Femmes 64,4 40,7 3,6 1,4
Moins de 25 ans 28,2 19,1 0,5 -1,9
25 à 49 ans 82,0 54,0 4,2 2,2
50 ans ou plus 26,8 19,8 8,3 8,8
Inscrits depuis un an ou plus 66,6 nd 5,8 nd
Pas-de-Calais 137,0 92,8 4,2 2,6
Nord-Pas-de-Calais 387,8 266,3 4,5 2,8
  • nd : données non disponibles.
  • Note : données brutes.
  • Source : Pôle emploi ; DARES.

Près de la moitié des demandeurs d’emploi sont inscrits depuis plus d’un an

Le nombre d’inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an augmente à nouveau en 2014 (+ 6 %) mais plus modérément qu’en 2013 (+ 11 %). Ce sont 186 500 personnes fin 2014 qui sont concernées dans la région. Les demandeurs d’emploi de plus d’un an représentent ainsi 48 % des demandeurs d’emploi, niveau régional le plus élevé, contre 43 % au niveau national.

Le nombre de demandeurs d’emploi de 50 ans ou plus continue de progresser avec une hausse de 9 % en 2014, après celle de 10 % en 2013. Au niveau national, la dégradation de la situation des seniors est également très perceptible. Par exemple, le nombre d’inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an progresse plus vite chez les seniors (+ 13 %) que chez les jeunes (+ 4 %).

Le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans se stabilise au cours de l’année 2014. Il est en légère hausse de 0,3 % alors qu’il avait diminué de 3,9 % en 2013. Le Nord-Pas-de-Calais reste la région où la part des jeunes inscrits à Pôle emploi est la plus élevée. La jeunesse de la population nordiste n'explique que partiellement le fait que les jeunes représentent 19 % des demandeurs d'emploi contre 16 % en France métropolitaine (figure 5).

Figure 5 – Demandeurs d'emploi en fin de mois de la région

Demandeurs d'emploi en fin de mois de la région
Demandeurs d'emploi au 31/12/2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 (en %) (1)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 207,0 150,2 4,8 3,4
Femmes 180,9 116,1 4,1 2,0
Moins de 25 ans 73,9 51,0 0,3 -2,5
25 à 49 ans 237,4 158,5 4,4 2,4
50 ans ou plus 76,5 56,8 9,1 9,2
Inscrits depuis un an ou plus 186,5 nd 6,4 nd
Nord-Pas-de-Calais 387,8 266,3 4,5 2,8
France métropolitaine 5 291,8 3 552,9 6,4 5,4
  • nd : données non disponibles.
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2013 et le 31/12/2014
  • Note : données brutes.
  • Source : Pôle emploi ; DARES.

Une activité partielle en forte hausse

Début 2014, le recours à l'activité partielle s’accentue en Nord-Pas-de-Calais. Ainsi, le nombre d'heures consommées atteint 1 734 000 au premier semestre 2014 contre 1 483 000 au même semestre de l'année précédente, soit une hausse de 17 %. Dans le même temps, l’activité partielle est en recul en France métropolitaine (– 10 %). La part de la région dans le nombre d'heures consommées au niveau national passe ainsi de 10 % au 1er semestre 2013 à 13 % au 1er semestre 2014.

Au niveau départemental, le recours à l’activité partielle est en légère baisse de 1 % dans le Nord alors qu’il s’accroît fortement dans le Pas-de-Calais (+ 47 %) entre les 1ers semestres 2013 et 2014 (figure 6).

Figure 6 – Heures consommées d'activité partielle

en indice base 100 au 2009 T1
Heures consommées d'activité partielle
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
1er trim. 2009 100 100
2e trim. 2009 98,95 103,93
3e trim. 2009 47,4 58,44
4e trim. 2009 94,66 81,43
1er trim. 2010 47,47 48,63
2e trim. 2010 46,89 32,47
3e trim. 2010 8,48 12,75
4e trim. 2010 41,68 19,03
1er trim. 2011 19,15 13,52
2e trim. 2011 22,73 11,44
3e trim. 2011 6,03 7,87
4e trim. 2011 18,83 17,81
1er trim. 2012 20,36 21,19
2e trim. 2012 15,08 16,37
3e trim. 2012 11,77 14,71
4e trim. 2012 66,86 39,96
1er trim. 2013 37,62 34,7
2e trim. 2013 19,04 22,17
3e trim. 2013 14,46 16,68
4e trim. 2013 47,69 31,08
1er trim. 2014 34,15 29,54
2e trim. 2014 32,1 21,57
  • Note : données brutes, hors conventions FNE et APLD (activité partielle de longue durée).
  • Source : DARES-DGEFP, extraction Sinapse.

Figure 6 – Heures consommées d'activité partielle

Des contrats d’accompagnement et d’aide à l’emploi en retrait

Les emplois aidés ont été créés afin de favoriser l'accès ou le retour à l'emploi des jeunes et des personnes confrontées à des difficultés d'insertion sociale et professionnelle par une aide financière versée à l'employeur. Depuis janvier 2010, ces contrats sont regroupés en contrat unique d'insertion (CUI). Le pilotage de la mesure est assuré sous l'autorité du Préfet de région qui fixe notamment les niveaux d'aide de l'État ainsi que les publics ciblés par la mesure.

Au regard des difficultés économiques que connaît le Nord-Pas-de-Calais, le nombre d'emplois aidés est important dans la région même s’il est en léger repli entre 2013 et 2014. Ils représentent ainsi 10,7 % des contrats engagés au niveau national, contre 11,1 % en 2013.

Dans le secteur marchand, le nombre d'emplois aidés a baissé en 2014 par rapport à 2013 (7 235 en 2014 contre 7 840 en 2013). Le nombre de contrats initiative emploi diminue tandis que celui des emplois d'avenir est en très forte hausse suite à leur montée en puissance.

L'intensité des dispositifs de politique d'emploi reste élevée dans le secteur non marchand, quoiqu’en léger repli en 2014. Les emplois d'avenir destinés aux jeunes sans formation ont atteint leur vitesse de croisière avec successivement 5 610 entrées en contrat aidé en 2013 et 5 325 en 2014. Les entrées en contrats d'accompagnement dans l'emploi sont en retrait, conséquence de la mise en œuvre de l’allongement de la durée des nouveaux contrats, passant de 6 à 12 mois minimum (figure 7).

Figure 7 – Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi

Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi
2013 2014 (p) Évolution 2014/2013 (en %)
Contrats en alternance
Contrats de professionnalisation nd nd ///
Contrats d'apprentissage du secteur privé 12 351 11 410 -7,6
Emplois aidés du secteur marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat initiative emploi (CUI-CIE) 7 453 5 620 -24,6
Emplois d'avenir 387 1 615 317,3
Emplois aidés du secteur non marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE) (1) 40 991 30 449 -25,7
Emplois d'avenir 5 610 5 325 -5,1
Mesures d'accompagnement des jeunes
Contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) 18 014 16 423 -8,8
  • p : données provisoires.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • (1) : les contrats aidés CUI-CAE de 2013 ont une durée de 6 à 24 mois et ceux de 2014, une durée de 12 à 24 mois.
  • Note : extraction en avril 2015.
  • Source : DARES.