Bilan économique 2015 - Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

L'emploi salarié des secteurs principalement marchands se dégrade à nouveau en 2015 en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Malgré un rythme moins soutenu que l'année précédente (- 0,3 % après - 1,1 %) et en dépit d'une évolution positive au quatrième trimestre, la région est la plus affectée de métropole, où l'emploi progresse de 0,5 %. L'emploi industriel reste en difficulté (- 2,0 %), comme dans la construction (- 3,2 %). L'emploi tertiaire, deux tiers du total, est dynamisé par le regain de l'intérim, surtout en fin d'année.

Insee Conjoncture Grand Est
Paru le : 31/05/2016
Consulter

Les exportations tirent la croissance de l’industrie

Élisabeth Eschbach, Banque de France

L’industrie régionale a enregistré un gain d’activité en 2015, même s’il est modeste. Le chiffre d’affaires a progressé de 1 %, en partie grâce à la bonne tenue des marchés exports sur lesquels les entreprises du Grand Est restent performantes. Les investissements engagés en 2015, proches de la stabilité, traduisent la prudence des industriels, confrontés à une visibilité modérée sur les principaux marchés. Les prévisions tablent sur une hausse de l’activité et des investissements pour 2016.

Insee Conjoncture Grand Est
Paru le : 31/05/2016

Dans le Grand Est, l’industrie a connu une année positive, supérieure aux anticipations établies fin 2014, avec une hausse des chiffres d’affaires de 1 %. La progression la plus forte est observée en Alsace (+ 2,2 %), suivie de la Lorraine (+ 0,7 %), alors que la Champagne-Ardenne subit un nouveau repli des ventes, de 1,5 %.

Les exportations (+ 2,4 %) ont soutenu l’activité, grâce à une conjoncture économique mieux orientée en Europe. Les entreprises alsaciennes et champardennaises ont tiré profit de la demande étrangère, avec des hausses respectives de 4 % et 3 %, alors que les exportations ont stagné en Lorraine.

En dépit de bons résultats dans les boissons, notamment à l’export, les industries agroalimentaires ont vu leur chiffre d’affaires se contracter de 1,1 %. Les produits laitiers et les autres produits alimentaires ont fléchi, pesant sur le résultat d’ensemble.

La fabrication de matériels de transport a enregistré une nouvelle progression des volumes (+ 6 %), qui tient à l’automobile en Alsace et en Lorraine. Le soutien de l’exportation demeure un facteur prépondérant. La croissance a été plus faible dans les biens d’équipement (+ 1,1 %), limitée aux territoires alsaciens. Les fabricants d’équipements électriques ont progressé de 2,3 %, alors que les fabricants de machines et d’équipements ont pâti de l’attentisme sur les investissements, les facturations augmentant de 1 %. Parmi les autres produits industriels, dont le chiffre d’affaires a crû de 0,4 %, seule la pharmacie a enregistré une croissance forte, dans le sillage d’excellents résultats à l’exportation. En l’absence de développement des ventes à l’étranger, la stagnation a prévalu dans le bois-papier-imprimerie, les produits en caoutchouc, les matières plastiques et autres minéraux, ainsi que dans la métallurgie. La chimie a marqué un recul de 3 %, tant sur le marché domestique qu’à l’export. Les entreprises alsaciennes ont bénéficié, dans l’ensemble, d’une activité mieux orientée que dans les deux autres anciennes régions.

L’industrie régionale a réduit, une nouvelle fois, ses effectifs. L’emploi a reculé globalement de 0,8 %. Un seul secteur est en hausse : la fabrication de matériels de transport, tirée par l’industrie automobile, a renforcé ses équipes, avec un recours aux intérimaires.

Figure 1 – Évolution 2015/2014 dans l'industrie

en %
Évolution 2015/2014 dans l'industrie
ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine
Chiffre d'affaires 1,0 2,2 -1,5 0,7
Exportations 2,4 4,1 3,1 0,0
Effectifs -0,8 -1,1 -2,0 0,2
Investissements -0,3 -7,8 16,4 -4,9
  • Source : Banque de France

Figure 1 – Évolution 2015/2014 dans l'industrie

Les investissements ont stagné, sauf dans les autres produits industriels, en légère hausse

Les flux d’investissement ont globalement stagné en 2015. Si les budgets en équipement ont progressé de 8 %, en revanche, les dépenses en immobilier sont moindres.

Seule la Champagne-Ardenne a bénéficié d’une hausse des investissements, l’Alsace et la Lorraine ont affiché un recul, de 8 et 5 %.

L’agroalimentaire a maintenu un volant de dépenses proche de 2014 ; les boissons ont engagé le plus gros effort. Après plusieurs exercices marqués par de fortes dépenses, les biens d’équipement électriques et les fabricants de machines ont ralenti leurs investissements, affichant un recul de 15,1 %.

Les investissements ont peu fléchi dans le matériel de transport (- 1,7 %), alors que les autres produits industriels ont financé des programmes en hausse de 3,5 %.

L’analyse par branche des investissements dans les autres produits industriels offre une lecture contrastée. L’industrie chimique, qui avait réalisé des programmes conséquents au cours des dernières années, a réduit ses dépenses en 2015.

Le bois-papier-imprimerie ainsi que les produits en caoutchouc et matières plastiques ont augmenté leurs dépenses. Dans la métallurgie, les investissements ont été quasi stables.

L’activité industrielle devrait progresser en 2016, au même titre que l’investissement

Les prévisions 2016 font état d’une progression des chiffres d’affaires de 1,7 %, avec une croissance de l’export ralentie à 1,1 %. Après un recul en 2015, l’agroalimentaire verrait ses ventes progresser de 4 %, grâce à de bonnes perspectives en Champagne- Ardenne. Les équipements électriques et les machines pourraient conforter leur croissance, avec une hausse de 2,3 %. Les fabricants de matériels de transport sont moins optimistes pour 2016 ; ils envisagent, au mieux, une stabilisation, craignant un ralentissement à l’export. Pour les autres produits industriels, le rythme de croissance serait de 1,2 %. Les perspectives d’activité s’améliorent dans le bois-papier-imprimerie et la métallurgie, qui comptent sur une meilleure orientation à l’étranger. La chimie retrouverait une croissance légèrement positive en 2016, tirée par l’export. Après une forte progression du chiffre d’affaires en 2015, la pharmacie anticipe un recul en 2016. Les fabricants de produits en plastique et autres minéraux semblent, par contre, s’installer dans un certain marasme. Pour l’ensemble de l’industrie, la croissance est réelle, mais insuffisante pour favoriser l’emploi. L’industrie régionale devrait une nouvelle fois enregistrer une baisse de ses effectifs (- 0,8 %). Seul le secteur de l’agroalimentaire anticipe un léger renforcement des équipes (+ 0,6 %). La plus forte baisse se concentrerait dans le matériel de transport (- 2,4 %).

Les investissements projetés par les entreprises augmenteraient en 2016 de 4,3 %, davantage en Alsace et en Champagne-Ardenne qu’en Lorraine.

Des programmes de modernisation sont prévus dans l’agroalimentaire (+ 19,4 %), dans les biens d’équipement électriques et les fabricants de machines (+ 12,6 %). À l’inverse, les investissements reculeraient dans le matériel de transport (- 23 %), l’essentiel des dépenses ayant été engagé en 2014 et 2015. Plusieurs secteurs marqueraient une pause dans les dépenses d’équipement. C’est le cas du bois-papier-imprimerie (- 29,2 %) et de l’industrie chimique (- 6,4 %). Les projets sont en hausse dans la pharmacie (+ 42,4 %), la métallurgie (+ 8 %) et les produits en caoutchouc et matières plastiques et produits minéraux (+ 3 %).

Figure 2 – Évolution prévue 2016/2015 dans l'industrie

en %
Évolution prévue 2016/2015 dans l'industrie
ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine
Chiffre d'affaires 1,7 1,6 4,3 1,1
Exportations 1,1 2,4 1,1 1,1
Effectifs -0,8 0,3 -1,1 -1,2
Investissements 4,3 6,3 2,5 1,1
  • Source : Banque de France

Figure 2 – Évolution prévue 2016/2015 dans l'industrie

Figure 3a – Chiffre d'affaires total : variations annuelles et prévisions dans l'industrie en ACAL

en %
Chiffre d'affaires total : variations annuelles et prévisions dans l'industrie en ACAL
Secteurs d'activité Évolution 2015/2014 Évolution prévue 2016/2015
ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine
Fabrication de denrées alimentaires et de boissons -1,1 -0,7 -1,3 -2,1 4,0 0,5 10,3 0,6
Équipements électriques et électroniques, autres machines 1,1 1,7 -1,1 -5,0 2,3 1,4 8,1 1,3
Fabrication de matériels de transport 6,0 3,5 -4,4 6,3 0,0 0,5 -3,3 0,1
Fabrication d'autres produits industriels 0,4 3,0 -1,3 -0,1 1,2 2,3 0,4 1,6
Total Industrie manufacturière 1,0 2,2 -1,5 0,7 1,7 1,6 4,3 1,1
  • Source : Banque de France.

Figure 3b – Chiffre d'affaires Export : variations annuelles et prévisions dans l'industrie en ACAL

en %
Chiffre d'affaires Export : variations annuelles et prévisions dans l'industrie en ACAL
Secteurs d'activité Évolution 2015/2014 Évolution prévue 2016/2015
ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine
Fabrication de denrées alimentaires et de boissons 2,1 -5,4 8,2 -7,9 1,6 2,2 1,7 4,1
Équipements électriques et électroniques, autres machines 2,9 4,2 4,2 -6,1 2,2 1,6 10,9 1,2
Fabrication de matériels de transport 5,3 17,0 -9,0 3,9 -1,1 -6,1 -6,0 0,8
Fabrication d'autres produits industriels 1,7 3,8 0,6 0,3 1,2 3,8 -0,7 1,0
Total Industrie manufacturière 2,4 4,1 3,1 0,0 1,1 2,4 1,1 1,1
  • Source : Banque de France.

Figure 3c – Effectifs : variations annuelles et prévisions dans l'industrie en ACAL

en %
Effectifs : variations annuelles et prévisions dans l'industrie en ACAL
Secteurs d'activité Évolution 2015/2014 Évolution prévue 2016/2015
ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine
Fabrication de denrées alimentaires et de boissons -0,2 -0,1 0,7 -1,0 0,6 -0,2 1,8 0,3
Équipements électriques et électroniques, autres machines -0,8 -1,1 2,8 -2,6 -0,2 -0,2 -0,8 -0,4
Fabrication de matériels de transport 1,4 -0,4 -3,9 3,0 -2,4 1,5 -5,3 -4,6
Fabrication d'autres produits industriels -1,4 -1,5 -3,3 0,4 -0,8 0,2 -1,3 -0,7
Total Industrie manufacturière -0,8 -1,1 -2,0 0,2 -0,8 0,3 -1,1 -1,2
  • Source : Banque de France.

Figure 3d – Investissements : variations annuelles et prévisions dans l'industrie en ACAL

en %
Investissements : variations annuelles et prévisions dans l'industrie en ACAL
Secteurs d'activité Évolution 2015/2014 Évolution prévue 2016/2015
ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine ACAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine
Fabrication de denrées alimentaires et de boissons -0,3 -16,6 20,8 -18,4 19,4 43,3 11,7 -9,9
Équipements électriques et électroniques, autres machines -15,1 -19,6 -20,6 -9,9 12,6 23,6 26,5 -10,2
Fabrication de matériels de transport -1,7 17,1 -5,2 -42,4 -23,0 -30,4 32,2 -11,3
Fabrication d'autres produits industriels 3,5 -9,4 21,7 9,6 2,5 6,6 -8,3 7,1
Total Industrie manufacturière -0,3 -7,8 16,4 -4,9 4,3 6,3 2,5 1,1
  • Source : Banque de France.

Pour en savoir plus

Ces données sont extraites d’un document publié, chaque début d’année, sur le site internet de la Banque de France.

Les résultats publiés pour l’industrie proviennent des réponses obtenues par l’enquête annuelle de la Banque de France auprès de 900 entreprises industrielles de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, représentant 65 % des effectifs recensés par l’URSSAF – ACOSS au 31/12/2014.