Bilan économique régional 2014 - Corse

Pas de signes d'amélioration en 2014

Insee Conjoncture Corse
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Encore une année défavorable pour la construction et les ventes de logements neufs

Angela Tirroloni, Insee
Insee Conjoncture Corse
No 5
Paru le : 29/05/2015

En 2014 en Corse, avec 3 700 permis de construire, le nombre de logements autorisés à la construction continue de baisser. Avec 600 logements de moins sur un an, il diminue de 14 % par rapport à 2013, soit un repli plus modéré que l’année précédente (- 30 %).

Au niveau national, le nombre de logements autorisés recule aussi sur ces deux dernières années, mais moins fortement (- 11 % en 2014 et - 13 % en 2013).

Repli des logements individuels stabilité des collectifs

Dans la région, la baisse est imputable aux logements individuels qui diminuent pour la troisième année consécutive. Cette année, leur nombre diminue de 22 %, après - 15 % en 2013 et - 4 % en 2012. Parallèlement, le nombre de logements collectifs et en résidence est stable par rapport à l’année précédente. Il avait toutefois chuté en 2013 (- 41 %) (figure 1).

Figure 1 – Evolution du nombre de logements autorisés par type en Corse

Evolution du nombre de logements autorisés par type en Corse
Total Logements collectifs et en résidence Logements individuels
2000 2 800 1 000 1 900
2001 2 900 1 200 1 800
2002 3 100 1 300 1 800
2003 4 000 1 900 2 100
2004 4 300 2 100 2 100
2005 5 000 3 000 2 000
2006 5 000 2 900 2 100
2007 5 500 3 300 2 100
2008 6 700 4 700 2 000
2009 4 600 2 500 2 100
2010 6 700 4 100 2 700
2011 6 000 3 200 2 800
2012 6 100 3 400 2 700
2013 4 300 2 000 2 300
2014 3 700 2 000 1 800
  • Note : données brutes provisoires arrondies à la centaine en date réelle
  • Source : SOeS, Sit@del2.

Figure 1 – Evolution du nombre de logements autorisés par type en Corse

En France métropolitaine, le recul concerne aussi bien les logements individuels que collectifs qui enregistrent des baisses respectives de 17 % et de 6 % par rapport à 2013.

La Haute-Corse plus impactée que la Corse-du-Sud

L’orientation défavorable de la construction neuve en Corse est, comme en 2013, tirée par un repli en Haute-Corse. Cette année, le département concentre les deux tiers de la baisse annuelle régionale des logements autorisés. Leur nombre diminue de 17 % (après - 36 % en 2013).

En Corse-du-Sud, le recul fait suite à une année 2013 également en repli. Le nombre de logements autorisés baisse de 10 % (après - 18 % en 2012) (figure 2).

Figure 2 – Logements autorisés par département

en %
Logements autorisés par département
Logements en 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1)
Corse-du-Sud 1 900 -9,8 -12,7
Haute-Corse 1 800 -17,1 -2,8
Corse 3 700 -13,5 -8,4
France métropolitaine 356 800 -10,6 -2,5
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu la construction de logements, pour le département ou la région, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Note : données brutes provisoires arrondies à la centaine en date réelle. Les évolutions sont calculées sur données non arrondies.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations à fin février 2015.

La commercialisation des logements neufs demeure défavorable

Pour la troisième année consécutive, la commercialisation de logements neufs en Corse est en repli. En 2014, le nombre de mises en vente diminue de 16 % (après - 9 % en 2013 et - 31 % en 2012). Les logements neufs vendus reculent aussi de 16 % (après - 2 % en 2013 et - 27 % en 2012). Ainsi, le stock de logements disponibles en fin d’année atteint 1 540 logements, en hausse annuelle de 5 %. Le stock d’invendus demeure très élevé fin 2014, se situant à la 2e place sur les quinze dernières années (100 logements de moins par rapport au record de fin 2012) (figure 3).

Figure 3 – Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Corse

en indice base 100 en 2005
Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Corse
Logements neufs disponibles en fin d'année Logements neufs mis en vente Logements neufs vendus (réservés)
2005 100 100 100
2006 137,5 156,81 152,36
2007 232,81 181,7 184,67
2008 282,03 147,7 137,99
2009 287,24 177,82 185,63
2010 251,82 130,12 152,17
2011 364,32 219,48 202,6
2012 427,86 150,5 147,64
2013 381,77 137,06 144,74
2014 400,78 115,6 121,02
  • Note : données brutes.
  • Champ : permis de 5 logements et plus destinés à la vente aux particuliers ; France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 3 – Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Corse

Ces évolutions de la commercialisation des logements neufs confirment les anticipations globalement pessimistes pour la conjoncture du secteur, en Corse comme au niveau national. En effet, en France métropolitaine, l’orientation est similaire. Le recul des mises en ventes atteint 13 % (soit une 3e année de baisse). Les ventes diminuent de 4 % (après + 0,4 % en 2013 et - 15 % en 2012). Enfin, le stock d’invendus recule légèrement, après trois années de hausse.

Baisse des ventes des maisons conjuguée à une hausse des prix

En 2014, les ventes de maisons neuves chutent de moitié en Corse (après + 13 % en 2013). Le prix moyen par maison augmente, quant à lui, de 28 % pour atteindre 391 700 € en moyenne. Cette forte hausse succède néanmoins à un recul important des prix en 2013 (- 25 %) (figure 4).

En France métropolitaine, les ventes de maisons neuves suivent une tendance similaire bien que moins prononcée, avec une baisse des ventes de 18 % et une hausse des prix de 2 %.

Baisse des ventes des appartements conjuguée à une diminution des prix

Parallèlement, dans la région, les ventes d’appartements neufs reculent pour la troisième année consécutive. Le prix moyen au m² diminue de 2 %, après deux années d’augmentation : il atteint 3 440 € en 2014 (figure 4).

Figure 4 – Ventes des maisons et des appartements neufs

en %
Ventes des maisons et des appartements neufs
Corse France métropolitaine
En 2014 (nombre ou prix en euro) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2008 (2) En 2014 (nombre ou prix en euro) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2008 (2)
Maisons neuves
Nombre de ventes (1) 57 -46,2 -6,6 7 263 -17,6 -3,9
Prix moyen par maison 391 682 27,9 6,5 252 614 2,0 -0,2
Appartements neufs
Nombre de ventes (1) 1 198 -14,1 1,7 78 558 -2,4 3,5
Prix moyen au m² 3 439 -1,7 3,2 3 862 -0,4 3,0
  • (1) : réservations avec dépôt d'arrhes.
  • (2) : taux d'évolution annuel qu'auraient connu le nombre de ventes ou le prix moyen si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • nd : données non disponibles.
  • Champ : permis de 5 logements et plus destinés à la vente aux particuliers ; France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Au niveau national, les ventes d’appartements neufs enregistrent un recul plus modéré (- 2 % après + 0,2 % en 2013) et le prix moyen au mètre carré diminue légèrement pour atteindre 3 860 € (après une stabilité l’année précédente)

Encadrés

La base de données Sit@del2 rassemble les informations relatives aux autorisations de construire (permis accordés) et aux mises en chantier transmises par les services instructeurs (État, collectivités territoriales) au service statistique du Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie (MEDDE). Les mouvements relatifs à la vie du permis (dépôts, autorisations, annulations, modificatifs, déclarations d'ouverture de chantier, déclarations d'achèvement des travaux) sont exploités à des fins statistiques.Les séries de la construction utilisées pour la conjoncture et le bilan économique sont élaborées à partir de cette base. En matière de logement, les séries d'estimations en date réelle sont produites mensuellement pour évaluer le nombre d'autorisations et de mises en chantier. Elles visent à retracer dès le mois suivant, l'ensemble des évènements à leur date réelle. Sur la base des données collectées, les séries intègrent une estimation de l'information non encore remontée. Ces séries sont actualisées chaque mois pour prendre en compte les informations les plus récentes. Les estimations en date réelle corrigent des éventuels défauts de collecte des déclarations d'ouverture de chantier.Pour les locaux non résidentiels, les séries de surface de plancher en date de prise en compte permettent le suivi conjoncturel de ce secteur. Elles agrègent les informations issues des permis (autorisés, commencés, etc.) selon la date d'enregistrement de la donnée dans l'application Sit@del2.Les séries de surface de plancher en date réelle sont utilisées pour les études structurelles. L'information est restituée selon la date effective de l'autorisation ou de la date de la mise en chantier. Ces séries sont présentées nettes des annulations et ne comportent pas d'estimations : elles minorent donc la réalité, spécialement pour les mois de collecte les plus récents.

Pour en savoir plus

Statistiques développement durable sur la construction neuve de logements

Statistiques développement durable sur la commercialisation des logements neufs