Bilan économique 2014 de l'Ile-de-France

En 2014, la croissance de l'économie française est ralentie : + 0,2 % après + 0,7 % en 2013. La consommation des ménages accélère légèrement, mais les investissements sont en repli. Le marché du travail peine à se redresser. En Ile-de-France, la reprise économique est encore hésitante. Les emplois salariés du secteur marchand progressent de 0,2 % grâce au tertiaire, mais le taux de chômage est en hausse de 0,3 point. La conjoncture est mitigée dans la plupart des secteurs d'activité.

Insee Conjoncture Ile-de-France
Paru le : 29/05/2015

Une fréquentation touristique en légère baisseen Ile-de-France

Aurélian Catana, Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France

En 2014, la fréquentation hôtelière en Ile-de-France est en léger repli par rapport à 2013 et aux deux années précédentes. Les clientèles française et internationale ont été un peu moins présentes dans la région. Les taux d'occupation des hôtels sont cependant en hausse. La fréquentation des campings est, quant à elle, en forte augmentation.

Insee Conjoncture Ile-de-France
No 5
Paru le : 29/05/2015

En 2014, dans le monde, le nombre d’arrivées touristiques internationales a augmenté de 4,7 % par rapport à l’année précédente. En Europe, la hausse est de 3,9 %.

Fréquentation hôtelière en baisse à Paris et en petite couronne

En 2014, la fréquentation hôtelière en Ile-de-France s’élève à 32,3 millions d’arrivées et 66,7 millions de nuitées (figure 1). Ces chiffres sont en baisse de respectivement 0,7 % et 1,2 % par rapport à 2013. Le repli des nuitées dépasse les 2 % à Paris, en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne, alors que dans les autres départements, elles sont en progression par rapport à 2013, en particulier dans l’Essonne (figure 2). En France métropolitaine, les évolutions sont également négatives et encore plus accentuées qu’en Ile-de-France : - 1,1 % pour les arrivées et - 1,4 % pour les nuitées.

La fréquentation de la clientèle internationale est en baisse aussi bien en termes d’arrivées (- 0,2 %) que de nuitées hôtelières (- 1,5 %), de même que celle de la clientèle française (- 1,2 % pour les arrivées et - 0,7 % pour les nuitées). La répartition entre les deux types de clientèles demeure quasi équivalente à celle de 2013 : les touristes français représentent 51,4 % des arrivées, mais seulement 42,6 % des nuitées. Plus de la moitié des nuitées internationales sont le fait d’une clientèle européenne. La fréquentation hôtelière observée en 2014 est aussi en retrait par rapport au niveau des années 2011 et 2012 (figure 3).

Figure_1 – Fréquentation des hôtels et des campings

en milliers
Fréquentation des hôtels et des campings
Ile-de-France France métropolitaine
Hôtels Campings Hôtels Campings
Arrivées 32 251 629 110 244 20 770
- Français 16 577 217 76 003 13 360
- Étrangers 15 674 412 34 241 7 409
Nuitées 66 739 1 783 198 509 109 743
- Français 28 425 549 125 568 73 131
- Étrangers 38 314 1 234 72 941 36 612
Durée moyennedu séjour (en jours) 2,1 2,8 1,8 5,3
- Français 1,7 2,5 1,7 5,5
- Étrangers 2,4 3,0 2,1 4,9
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure_2 – Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2014 par une clientèle étrangère
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1)
Paris 36 065 -2,1 1,1 67,6
Seine-et-Marne 9 322 0,2 -0,2 57,5
Yvelines 2 592 0,4 3,3 34,9
Essonne 2 191 2,6 1,9 35,1
Hauts-de-Seine 5 440 0,5 1,6 45,2
Seine-Saint-Denis 4 413 -2,1 -0,8 37,3
Val-de-Marne 3 097 -2,5 -0,1 41,2
Val-d'Oise 3 619 1,1 0,2 41,7
Ile-de-France 66 739 -1,2 0,8 57,4
France métropolitaine 198 509 -1,4 1,0 36,7
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure_3 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

en indice base 100 en 2010
Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings
Nombre de nuitées - Ile-de-France Nombre d'arrivées - Ile-de-France Nombre de nuitées - France métropolitaine Nombre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100 100 100 100
2011 102,91 102,75 103,07 103,2
2012 103,13 102,92 102,96 103,62
2013 102,41 102,33 103,6 104,39
2014 101,71 101,89 102,73 103,67
  • Note : données 2014 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure_3 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

Des taux d’occupation plutôt en hausse

En 2014, les taux d’occupation moyens mensuels dans les hôtels sont pour la plupart supérieurs à ceux de 2013, à l’exception des mois de février, novembre et juin (figure 4). Les progressions les plus importantes ont été enregistrées aux mois d’août (+ 3,3 points), avril et octobre (+ 2,8 points chacun). Comparés aux valeurs moyennes de la période 2010-2013, les taux d’occupation mensuels 2014 sont également en progression sauf en mars et novembre.

Figure_4 – Taux d'occupation dans les hôtels

en % du nombre de lits disponibles
Taux d'occupation dans les hôtels
Ile-de-France - en 2014 Ile-de-France - moyenne 2010-2013 France métropolitaine - en 2014 France métropolitaine - moyenne 2010-2013
janvier 62,844640717851700 62,605305981309800 46,855794177496900 47,887890871911200
février 63,615133073740200 63,477373156442500 50,721021273904300 51,067716713253900
mars 71,334807371690400 73,181237995675800 53,082497798302100 55,972594768826700
avril 78,574267546645400 75,339668786180400 57,986763134573400 57,114788238315400
mai 78,978753889545300 79,206139058784900 60,515044790224800 61,912012031004400
juin 85,474431590246200 85,553612662671400 68,298830776600200 69,195328663143400
juillet 79,049406953467900 78,213531141742600 66,044248414169600 67,449710187606600
août 73,141005121996800 67,899099949215100 68,781437607636900 67,067007641924500
septembre 83,401556499964100 83,117511071758800 68,053652348572900 68,579196561308200
octobre 83,213078487748000 81,093884664939100 61,409757301538200 60,766195248378900
novembre 71,359947816326900 72,865607833967400 51,941319891825200 54,142641898719500
décembre 69,575514750672200 67,905687596551000 51,059327125830100 49,856461893125500
  • Note : données 2013 définitives. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure_4 – Taux d'occupation dans les hôtels

Des touristes plus nombreux dans les campings franciliens

Avec près de 1,8 million de nuitées en 2014, la fréquentation des campings progresse de plus de 20 % en Ile-de-France par rapport à 2013, alors qu’en France métropolitaine cette évolution n’est que de + 0,3 % (figure 5). En Ile-de-France, cette hausse est davantage tirée par la clientèle française (+ 35 %) que la clientèle internationale (+ 17 %). Toutefois, les nuitées internationales représentent presque sept nuitées sur dix dans la région. Les campings de la Seine-et-Marne, qui totalisent près de 60 % des nuitées de la région, ont enregistré une hausse de 12 % de leur fréquentation.

Dans la région, les taux d’occupation de mai à septembre sont en forte progression par rapport à la même période de l’année 2013. Ils dépassent également les taux moyens mensuels enregistrés entre 2010 et 2013.

Figure_5 – Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2014
2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 Évolution moyenne annuelle 2013/2010 (1) par une clientèle étrangère sur emplacements équipés
Paris 143 14,8 -7,6 76,2 21,8
Seine-et-Marne 1 036 12,2 1,9 69,4 62,1
Yvelines 244 28,2 -3,8 71,0 34,3
Essonne 130 4,1 6,1 67,8 24,5
Hauts-de-Seine /// /// /// /// ///
Seine-Saint-Denis 21 38,0 26,9 70,9 8,7
Val-de-Marne 135 114,7 -5,4 61,9 43,2
Val-d'Oise 73 243,2 4,9 63,2 75,5
Ile-de-France 1 783 21,8 0,3 69,2 50,8
Francemétropolitaine 109 743 0,3 1,6 33,4 47,3
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Note : données 2014 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre. Données 2010, 2011, 2012 et 2013 rétropolées suite au changement de classification début 2014.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Hausse de la fréquentation des principaux sites touristiques

En 2014, la plupart des principaux musées et monuments parisiens ont bénéficié d’un nombre de visiteurs plus important qu’en 2013. C’est notamment le cas du musée du Louvre (9,3 millions de visiteurs, + 1,1 %), de la Tour Eiffel (7,1 millions, + 5,3 %), de la Cité des Sciences et de l’Industrie (2,7 millions, + 1,2 %) et du Grand Palais (1,9 million, + 32,8 %). De même, la fréquentation s’est accrue dans la majorité des sites situés en dehors de Paris : le domaine de Versailles (7,7 millions de visiteurs, + 2,6 %), le musée national du château de Fontainebleau (0,5 million, + 10,2 %) et le musée de l’Air et de l’Espace (0,3 million, + 25,0 %).

Sources

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

« Baromètre OMT du tourisme mondial », OMT, Volume 13, janvier 2015.

« Repères de l’activité touristique de la destination Paris Ile-de-France », CRT, 2014.

Site du Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France/Rubrique les chiffres du tourisme :

http://pro.visitparisregion.com/chiffres-tourisme-paris-ile-de-france

Documentation

Définitions (pdf, 39 Ko)