Bilan économique 2014 de l'Ile-de-France

En 2014, la croissance de l'économie française est ralentie : + 0,2 % après + 0,7 % en 2013. La consommation des ménages accélère légèrement, mais les investissements sont en repli. Le marché du travail peine à se redresser. En Ile-de-France, la reprise économique est encore hésitante. Les emplois salariés du secteur marchand progressent de 0,2 % grâce au tertiaire, mais le taux de chômage est en hausse de 0,3 point. La conjoncture est mitigée dans la plupart des secteurs d'activité.

Insee Conjoncture Ile-de-France
Paru le : 29/05/2015

Grandes cultures franciliennes : des récoltes abondantes et des prix à la baisse pour les céréales et le colza

Annie Kirthichandra, Fabienne Lombard, Driaaf Ile-de-France

En 2014, les productions céréalière et oléagineuse sont en hausse en Ile-de-France. L’abondance des récoltes, conjuguée à l’hétérogénéité des blés meuniers, a entraîné un fléchissement des prix. Dans ce contexte, la valeur de la production agricole régionale devrait reculer à nouveau.

Insee Conjoncture Ile-de-France
No 5
Paru le : 29/05/2015

En 2014, la production céréalière, de 3,2 millions de tonnes, progresse de 4,3 % par rapport à 2013 (figure 1). La récolte de blé tendre croît de 3,7 %, bénéficiant d’une hausse conjuguée des surfaces (+ 0,8 %) et des rendements (+ 2,6 %). Les rendements du blé tendre sont conformes aux bonnes perspectives pressenties dès le printemps, malgré une succession d’épisodes climatiques peu favorables jusqu’aux moissons. Toutefois, la qualité du blé est hétérogène et une partie des blés meuniers sont déclassés en blés fourragers à destination de l’alimentation animale. Fait marquant de la récolte 2014, le segment meunier est, de ce fait, plus étroit et le segment fourrager plus large qu’à l’accoutumée. La production d’orge augmente de 12,9 % par rapport à 2013, grâce à la hausse à parts égales des surfaces cultivées et des rendements. Malgré d’excellents rendements (108 q/ha), la production de maïs diminue légèrement par rapport à 2013, en raison de la réduction des surfaces (- 10,9 %).

Figure_1 – Les principales grandes cultures en Ile-de-France

Les principales grandes cultures en Ile-de-France
Superficie (ha) Rendement (q/ha) Production (t)
2014 Évolution (%) 2014/moyenne 2009 à 2013 Évolution (%) 2014/2013 2014 Évolution (%) 2014/moyenne 2009 à 2013 Évolution (%) 2014/2013 2014 Évolution (%) 2014/moyenne 2009 à 2013 Évolution (%) 2014/2013
Céréales, dont : 365 040 + 1,9 - 0,1 86 + 5,8 + 3,9 3 153 085 + 8,4 + 4,3
Blé tendre 239 230 + 1,3 + 0,8 86 + 5,1 + 2,6 2 062 408 + 6,7 + 3,7
Orge d'hiver 39 350 + 13,5 + 11,3 80 + 7,0 + 8,8 316 421 + 22,1 + 21,8
Orge de printemps 35 740 - 1,8 + 0,8 71 + 4,6 + 2,2 254 919 + 3,2 + 3,4
Total orge 75 090 + 5,7 + 6,1 76 + 6,7 + 6,3 571 340 + 12,9 + 12,9
Maïs-grain 43 470 + 5,9 - 10,9 108 + 8,5 + 10,9 471 344 + 15,3 - 0,8
Oléagineux, dont : 80 640 + 0,9 - 0,1 39 + 4,9 + 17,0 317 210 + 6,8 + 17,9
Colza 77 630 + 3,0 + 1,0 40 + 6,2 + 18,9 308 888 + 8,9 + 19,5
Protéagineux, dont : 20 055 - 30,7 - 2,7 40 - 10,0 - 1,1 80 411 - 37,4 - 3,6
Féveroles 13 875 - 18,5 + 1,9 39 - 9,0 + 4,6 54 305 - 25,6 + 6,9
Pois 6 160 - 48,1 - 11,9 42 - 10,0 - 9,8 26 056 - 52,9 - 19,9
Betteraves industrielles 42 335 + 7,0 + 6,0 916 + 2,0 + 9,3 3 879 291 + 9,3 + 15,9
  • Source : ministère de l'Agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, Agreste, Statistique agricole annuelle

Une production de colza en forte hausse

La production de colza augmente fortement par rapport à 2013 (+ 19,5 %), conséquence essentiellement de la hausse des rendements. La production de protéagineux recule de 3,6 % par rapport à 2013 en raison de la baisse des surfaces (- 2,7 %) et des rendements (- 1,1 %). Elle est en net repli par rapport à la moyenne quinquennale 2009-2013 (figure 2). Cependant, celle des féveroles s’accroît de 6,9 % à la faveur d’une hausse des surfaces (+ 1,9 %) et des rendements (+ 4,6 %).

Figure_2 – Récolte 2014 : évolution des surfaces, rendements et productions par rapport à la moyenne quinquennale 2009-2013

Indice 100 = même valeur que la moyenne quinquennale 2009-2013
Récolte 2014 : évolution des surfaces, rendements et productions par rapport à la moyenne quinquennale 2009-2013
Surfaces Rendements Productions
Céréales 101,9 105,8 108,4
Oléagineux 100,9 104,9 106,8
Protéagineux 69,3 90,0 62,6
COP 99,7 106,7 106,5
Blé tendre 101,3 105,1 106,7
Orge 105,7 106,7 112,9
Maïs 105,9 108,5 115,3
Colza 103,0 106,2 108,9
Féveroles 81,5 91,0 74,4
Pois 51,9 90,0 47,1
Betteraves 107,0 102,0 109,3
  • Source : Srise Ile-de-France, Statistique agricole annuelle

Figure_2 – Récolte 2014 : évolution des surfaces, rendements et productions par rapport à la moyenne quinquennale 2009-2013

Une production betteravière record

La production de betteraves (3,9 millions de tonnes) est supérieure de 15,9 % à celle de 2013 en raison de rendements en hausse (+ 9,3 %) et de la progression des surfaces emblavées (+ 6,0 %). Elle avoisine le volume record de 2011. Les rendements sont toutefois moins bons que ceux attendus du fait des maladies foliaires (mildiou) provoquées par le temps frais et pluvieux du mois d’août.

Un résultat des exploitations céréalières dégradé

En 2014, la valeur de la production agricole régionale reculerait nettement par rapport à 2013, année pourtant proche, en termes de résultats, de la mauvaise année 2009. L’abondance des récoltes et les problèmes de qualité du blé tendre pèsent sur les prix. Ainsi, les prix des produits agricoles à la production fléchissent de près de 10 % en moyenne par rapport à 2013 (figure 3). La situation s’améliore cependant un peu au dernier trimestre avec un redressement des prix. Parallèlement, les coûts des consommations intermédiaires baissent légèrement, en lien avec le repli des prix de l’énergie et des lubrifiants (figure 4).

Le résultat régional des exploitations spécialisées en céréales et oléoprotéagineux devrait donc être en forte baisse en 2014, ce que confirment les comptes prévisionnels de l’agriculture au niveau national.

Figure_3 – Remontée des cours au dernier trimestre 2014

Indice base 100 en 2010
Remontée des cours au dernier trimestre 2014
Blé tendre Orge Colza
Janv. 05 61 72 56
61 72 54
60 70 55
56 66 54
57 67 55
60 71 56
Juil. 05 63 77 57
64 78 57
64 77 60
64 77 63
64 77 63
63 76 60
Janv. 06 63 75 59
63 75 60
63 74 60
63 72 62
65 72 65
65 72 66
Juil. 06 71 76 69
77 83 70
85 94 72
93 105 73
92 118 76
87 118 76
Janv. 07 88 118 75
86 115 73
88 114 71
91 112 69
90 115 72
101 131 75
Juil.07 112 145 81
135 166 89
167 196 98
148 191 101
136 175 106
152 178 111
Janv. 08 149 176 118
158 164 130
169 161 132
133 147 121
119 138 121
117 137 127
Juil. 08 116 130 120
114 121 107
104 111 101
89 94 91
82 84 88
77 77 76
Janv. 09 84 81 80
83 81 78
78 85 74
79 69 77
83 78 87
81 85 85
Juil. 09 80 77 75
74 71 72
70 67 70
73 68 72
75 69 75
74 69 77
Janv. 10 71 68 77
69 65 80
67 63 82
71 66 85
75 69 84
78 75 89
Juil. 10 101 107 97
129 132 102
136 139 107
129 133 110
131 135 118
143 149 134
Janv. 11 155 156 142
158 146 134
141 130 130
148 133 130
144 151 127
134 156 128
Juil. 11 120 150 124
123 153 119
122 152 121
113 144 119
111 143 118
110 143 114
Janv. 12 120 152 123
125 152 126
126 148 130
126 147 135
126 142 130
131 142 130
Juil. 12 149 163 138
159 167 140
158 166 139
157 163 132
163 169 131
155 163 130
Janv. 13 150 159 130
145 147 130
145 147 131
146 147 130
139 136 125
122 133 122
Juil. 13 116 131 105
111 124 102
113 124 102
119 126 103
122 126 105
124 124 103
Janv. 14 117 119 100
116 120 107
124 126 113
123 130 111
115 123 104
110 120 97
Juil. 14 109 115 89
104 112 87
93 108 86
98 115 89
106 123 92
114 128 94
  • Source : Insee, indice des prix des produits agricoles à la production (Ippap)

Figure_3 – Remontée des cours au dernier trimestre 2014

Figure_4 – Baisse des coûts des consommations intermédiaires en 2014

Indice base 100 en 2010
Baisse des coûts des consommations intermédiaires en 2014
Indice général des produits intrants Semences et plants Énergie et lubrifiants Engrais et amendements Produits de protection des cultures
Janv. 05 84,5 88,2 73,9 74,4 93,6
84,8 88,1 75,2 74,6 93,8
85,4 88,1 79,6 74,5 94,5
85,7 88,1 79,9 74,8 95,3
85,6 88,2 77,5 74,8 95,7
86,1 88,4 81,4 74,6 95,8
Juil. 05 86,4 88,5 84,2 74,4 95,6
86,7 88,5 86,3 74,4 95,7
87,2 88,6 89,9 75 95,8
87,5 88,6 90,1 76 95,7
87,2 88,7 86,6 76,7 95,3
87,1 88,3 85,9 77,3 94,7
Janv. 06 87,6 88,6 88,3 78,8 93,4
87,9 88,5 89,1 79,4 93,7
88,1 88,6 90,2 79,5 94,3
88,6 88,7 91,9 79,8 94,9
88,7 88,6 92 79,4 95,4
88,6 88,6 91,2 79,1 95,6
Juil. 06 88,6 88,4 91,8 78,4 95,1
88,8 88,3 92,8 78,4 95,1
88,4 88,1 89,2 78,3 95,6
88,5 88,6 86,9 78,2 95,9
88,6 88,7 86,1 78,3 95,7
88,7 88,9 85,9 78,5 94,8
Janv. 07 88,6 88,9 83,3 79,4 93,6
88,9 88,5 84,3 80,5 93,6
89,7 88,8 85,4 84 94,1
90,5 88,9 87,2 86,3 94,6
90,7 89 87,5 86,6 94,8
91 89,1 88,4 87,2 95
Juil.07 91,6 90 89,4 88,5 94,1
92,1 91,1 89,2 89,8 94
93,4 92,4 92 92,8 94,4
95,1 95 93,8 97,5 94,3
96,5 95,5 100,6 100,6 93,9
97,6 96,3 101,8 105,8 94
Janv. 08 99,6 98,1 102,3 114,6 94,6
100,9 98,2 103,2 120,9 95
102,3 98,6 107 125,2 95,6
103,7 98,5 109,3 129,5 96,9
105,7 98,6 119,3 133,7 97,3
108 98,9 124 142,6 97,4
Juil. 08 110,1 100,2 124,9 153,8 97,3
110,3 100,6 116,2 160,3 97,3
111 101,1 113,3 165,9 97,5
110,2 101,8 102,2 165,8 97,7
108,5 102,7 90 162,8 98,1
107,1 103 80,5 160,6 98,6
Janv. 09 106,9 102,9 83,4 157 98,6
106,4 103,1 81,9 153,8 99
105,1 103,5 76,1 149,6 99,6
104,7 103,6 76,2 145,8 100,7
103,2 103,8 76,2 135,5 101
102 103,8 82 123,2 101,3
Juil. 09 99,3 102,8 81,1 108 100,9
99,1 102,1 84,8 104,7 101
98,1 101,2 83,2 100 101,1
97,9 101 85,7 97,3 101,2
97,6 100,6 88,7 94,3 101,1
97,6 100,3 89,1 94,3 100,5
Janv. 10 97,6 99,6 94,9 92,4 98,9
97,8 99,6 94,2 94,2 99
98,5 99,7 97,1 96,2 99,5
99,1 99,8 99,2 96,8 100
99,1 99,8 99,1 96,4 100,5
99,2 99,7 99,7 95,9 100,8
Juil. 10 99,1 99,6 97 96,9 100,4
99,7 100 97,8 98,7 100,3
101,1 100,4 99,6 104,3 100,2
102 100,7 102,8 106,5 100,3
102,9 100,6 105,5 110 100,4
103,9 100,5 113,1 111,6 99,7
Janv. 11 104,9 100,5 113,9 116,8 98,2
105,8 100,6 115,6 120 98,1
107 100,7 121 122,2 99
107,5 100,8 122,1 122,5 99,7
106,9 100,8 115,9 123 99,8
107,1 100,9 115,7 123,7 100
Juil. 11 107,8 101,7 118 125 100
107,9 102,6 116,3 126 100,1
108,7 103,6 118,7 128,1 100,5
109 104,1 119,1 129,5 100,4
109,2 104,2 122,5 130 99,8
109 103,7 123,2 129,6 98,8
Janv. 12 108,9 104,3 121,4 129,1 98,4
109,2 104,4 123,3 128,9 98,5
109,7 104,3 126,3 129,3 99,3
110 104,6 125,7 129,7 99,6
109,8 104,6 122,1 129,4 99,9
109,2 104,7 116,7 128,2 99,8
Juil. 12 110 105,1 121,4 129 99,9
111,2 105 126,8 130,2 100,3
111,7 105,8 126,9 131 100,5
112,2 107,8 126,4 131,1 100,7
111,9 107,6 124,2 131,1 100,3
111,7 107,8 121,7 130,8 99,5
Janv. 13 111,8 108 123,1 130,7 98,8
112,1 108,4 125,3 130,6 98,9
112,2 108,7 123,2 131,2 99,7
111,8 108,7 119,6 131,1 100,3
111,6 108,9 119 130,3 100,5
110,8 108,5 119,7 124,7 100,2
Juil. 13 110,3 107,7 120,6 121,8 100,4
110,2 107,9 122,1 120,5 100,4
110,2 108,3 123,4 119,3 100,6
109,6 108,5 120,4 116,8 100,5
109,5 108,4 121,9 115,4 100,9
109,1 108,2 124,1 112,9 99,6
Janv. 14 109,2 108,2 121 114,2 99,5
109,3 108,3 119,6 116,4 99,2
109,5 108,5 117,8 117,7 99,7
109,7 108,6 116,9 118,8 100,5
109,7 108,6 116,4 119 100,6
109,4 108,3 118,4 116,4 100,5
Juil. 14 108,9 108,1 117,7 114,3 100,4
108,8 108,2 116 114,5 100,5
108,7 108,3 116,5 115,4 100,6
108,3 108,3 111 116,2 100,6
108 108,2 107,7 117,3 100,4
107 108,3 97,7 118,1 99,5
  • Sources : Agreste, Insee, indices des prix d'achat des moyens de production agricole (Ipampa)

Figure_4 – Baisse des coûts des consommations intermédiaires en 2014

Encadré

Enseignement agricole en Ile-de-France : lancement du plan « enseigner à produire autrement »

La démarche agro-écologique portée par le ministère en charge de l’agriculture et sa déclinaison opérationnelle dans les exploitations agricoles des établissements d’enseignement d’Ile-de-France a été présentée en novembre 2014. Sur la base des orientations de la direction générale de l’enseignement et de la recherche, la Driaaf a préparé un programme d’actions pour la période 2014-2018. Une gouvernance régionale a été mise en place dans le but de mettre les formations dans les différents secteurs (aménagement paysager, productions végétales et animales notamment) en cohérence avec la feuille de route du projet agro-écologique. Des axes prioritaires ont été définis conformément à la réglementation et aux différents programmes régionaux existants (projet régional de l’agriculture durable, plan pluriannuel régional du développement forestier, projet régional de l’enseignement agricole, projet régional de l’enseignement agricole public). Des objectifs adaptés à l’agro-écologie, des dispositifs d’aide à l’appui technique et à la pédagogie ont été précisés. Une liste d’indicateurs de résultats a été proposée afin d’évaluer la pluri-performance (économique, environnementale, sociétale et sanitaire) des exploitations agricoles des établissements d’enseignement agricole en Ile-de-France.

Sources

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Définitions

Ipampa

L’indice des prix d’achat des moyens de production agricole permet de suivre l’évolution des prix des services et des biens achetés et utilisés pour l’exploitation. Il inclut les engrais, les amendements pour améliorer les propriétés des sols, les produits phytosanitaires, les semences, le matériel et les équipements, le carburant, les aliments pour animaux, les médicaments et services vétérinaires, etc.

Ippap

L’indice des prix des produits agricoles à la production mesure l’évolution des prix des produits vendus par les agriculteurs. Cet indice est élaboré à partir de l’observation des prix de marché.

Pour en savoir plus

Documentation

Définitions (pdf, 39 Ko)