Bilan économique 2016 - Pays de la Loire

En 2016, la croissance française accélère légèrement : le PIB progresse en volume de + 1,2 %, après + 1,1 % en 2015. Le dynamisme de la consommation des ménages dopée par la hausse du pouvoir d’achat et la vigueur de l’investissement des entreprises et des ménages nourrissent la croissance. En revanche, le commerce extérieur pèse négativement. L’activité progresse dans tous les secteurs (industrie, construction et services marchands) en France métropolitaine comme dans les Pays de la Loire (d’après les enquêtes annuelles de la Banque de France). Les effectifs salariés augmentent sensiblement au niveau national (+ 1,2 %) et, plus nettement encore, régional (+ 2,1 %). En 2016, la région crée 20 000 emplois salariés dans les secteurs principalement marchands, soit trois fois plus qu’en 2015. Le taux de chômage dans les Pays de la Loire recule nettement en 2016. Il s’établit à 8,3 % de la population active au 4 e trimestre.

Insee Conjoncture Pays de la Loire
No 15
Paru le : 20/06/2017
Consulter

Chômage et politiques d’emploi - Chômage et demande d’emploi en baisseBilan économique 2016

Éric Craipeau, Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi des Pays de la Loire

Alors que l’année 2015 s’est achevée sur une légère baisse du taux de chômage et une stabilisation de la demande d’emploi, les Pays de la Loire connaissent une baisse sensible du chômage et du nombre de demandeurs d’emploi en 2016. Avec un taux de chômage de 8,3 % fin 2016, les Pays de la Loire affichent ainsi le plus faible taux des régions françaises. Le recours à l’activité partielle est également en forte baisse. Le nombre d’entrées en emplois aidés est stable dans le secteur non-marchand.

Insee Conjoncture Pays de la Loire
No 15
Paru le : 20/06/2017

Taux de chômage en baisse

Après une légère baisse en 2015, le taux de chômage dans les Pays de la Loire recule nettement en 2016 (figure 1). Il s’établit à 8,3 % de la population active au 4e trimestre. Il s’agit du niveau le plus bas depuis le 3e trimestre 2012. La baisse sur un an du taux de chômage régional (– 0,5 point) est plus marquée que celle de la France métropolitaine (– 0,2 point). L’écart entre le taux régional et national se creuse.

Les Pays de la Loire affichent le plus faible taux devant la Bretagne et l’Île-de-France. Il est inférieur de 1,4 point au taux national (9,7 % au 4e trimestre 2016).

Au sein de la région, le taux de chômage baisse dans tous les départements et est inférieur au taux métropolitain fin 2016. Les évolutions se situent entre – 0,6 point en Vendée et en Loire-Atlantique et – 0,3 point en Mayenne (figure 2). Avec un taux de chômage de 9,5 %, la Sarthe demeure le département le plus touché devant le Maine-et-Loire (9,1 %). À l’inverse, la Mayenne est la plus épargnée (6,6 %). La Loire-Atlantique (8,1 %) et la Vendée (7,7 %) se situent dans une position intermédiaire.

Recul du nombre de demandeurs d’emploi en 2016

Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi diminue en 2016 (figure 3). Avec 172 000 demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A à la fin de l’année 2016, les Pays de la Loire connaissent une baisse de 5,2 % sur un an, après une hausse de 1,3 % en 2015. Le repli est moins prononcé au niveau national (– 3,0 % sur un an). La demande d’emploi en catégorie A diminue de nouveau pour les moins de 25 ans (– 12,5 % en 2016, après – 5,3 % en 2015). Elle recule également pour ceux âgés de 25 à 49 ans (– 5,4 % contre + 1,2 % en 2015). En revanche, elle augmente de nouveau pour les 50 ans et plus (+ 0,9 %, après + 7,0 % en 2015).

La catégorie C progresse en 2016 (+ 7,5 %). Cette hausse est liée en partie à la reprise économique qui génère des contrats courts, notamment en intérim, mais aussi à la convention d’assurance chômage entrée en vigueur fin 2014, qui incite à la reprise d’emploi en cumulant partiellement salaire et indemnisation. Les personnes travaillant à temps plein (151 heures et plus par mois) représentent un tiers des inscrits dans la catégorie C. L’activité réduite de catégorie B diminue.

L’ensemble des trois catégories A, B et C recule de 1,0 % en 2016, après une hausse de 5,1 % en 2015. Le nombre de demandeurs d’emploi de 50 ans et plus augmente (+ 4,6 %, après + 9,2 % en 2015), tandis que les autres publics connaissent une baisse sur un an, contrairement à 2015 : – 9,1 % pour les moins de 25 ans et – 0,7 % pour les 25 à 49 ans. Le nombre de demandeurs d’emploi se replie chez les hommes et reste stable chez les femmes. Le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée est également en baisse de 2,8 %, alors qu’il augmentait de 11,5 % en 2015.

Diminution du recours à l’activité partielle

Avec 1 200 000 d’heures consommées dans la région, le recours au chômage partiel baisse de 33 % par rapport à l’année précédente, en lien avec la reprise de l’activité économique. Par secteur, il diminue de 36 % dans l’industrie, de 52 % dans la construction et de 24 % dans les services. À l'inverse, il augmente de 4 % dans le commerce.

Stabilité des entrées en contrat aidé dans le secteur non marchand

Généralement ciblées sur les publics les plus en difficultés sur le marché du travail, les dispositifs de la politique de l’emploi prennent notamment la forme d’aides à l’emploi. En 2016, 11 800 personnes sont entrées en contrat aidé dans le secteur non marchand et 3 800 dans le secteur marchand (figure 4). Les entrées sont stables dans le secteur non marchand, elles augmentent pour les emplois d’avenir. En revanche, elles diminuent de nouveau fortement dans le secteur marchand.

Le nombre d’entrées en apprentissage est de nouveau en hausse : 17 900 nouveaux apprentis dans le secteur privé en 2016, soit 5,1 % de plus que l’année précédente.

Figure 1 – Taux de chômage

en % de la population active
Taux de chômage
2015 T4 2016 T1 2016 T2 2016 T3 2016T4 (p) Évolution 2016T4/2015T4 (en points de %)
Loire-Atlantique 8,7 8,6 8,2 8,4 8,1 -0,6
Maine-et-Loire 9,5 9,4 9,2 9,3 9,1 -0,4
Mayenne 6,9 6,8 6,6 6,7 6,6 -0,3
Sarthe 9,9 9,9 9,7 9,7 9,5 -0,4
Vendée 8,3 8,2 7,9 8,0 7,7 -0,6
Pays de la Loire 8,8 8,7 8,5 8,6 8,3 -0,5
France métropolitaine 9,9 9,9 9,6 9,8 9,7 -0,2
  • p : données provisoires.
  • Notes : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 2 – Demandeurs d'emploi en fin de mois

Demandeurs d'emploi en fin de mois
Demandeurs d'emploi au 31/12/2016 (en milliers) Évolution 2016/2015 (en %) (1)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 147,8 88,0 -2,1 -6,3
Femmes 168,9 84,0 -0,1 -3,9
Moins de 25 ans 51,6 27,7 -9,1 -12,5
25 à 49 ans 192,6 101,6 -0,7 -5,4
50 ans ou plus 72,5 42,7 4,6 0,9
Inscrits depuis un an ou plus 144,4 nd -2,8 nd
Pays de la Loire 316,7 172,0 -1,0 -5,2
France métropolitaine 5 546,7 3 529,6 -0,1 -3,0
  • nd : données non disponibles.
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2015 et le 31/12/2016.
  • Note : données brutes.
  • Source : Pôle emploi ; DARES.

Figure 3 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

en % de la population active
Évolution trimestrielle du taux de chômage
Pays de la Loire France métropolitaine
1er trim. 2005 7,0 8,3
2e trim. 2005 7,2 8,4
3e trim. 2005 7,3 8,6
4e trim. 2005 7,3 8,7
1er trim. 2006 7,5 8,7
2e trim. 2006 7,3 8,6
3e trim. 2006 7,3 8,5
4e trim. 2006 6,9 8,0
1er trim. 2007 6,9 8,1
2e trim. 2007 6,5 7,8
3e trim. 2007 6,4 7,6
4e trim. 2007 5,9 7,1
1er trim. 2008 5,6 6,8
2e trim. 2008 5,7 7,0
3e trim. 2008 5,9 7,1
4e trim. 2008 6,4 7,4
1er trim. 2009 7,3 8,2
2e trim. 2009 8,0 8,8
3e trim. 2009 8,0 8,8
4e trim. 2009 8,2 9,1
1er trim. 2010 8,0 9,0
2e trim. 2010 7,9 8,9
3e trim. 2010 7,8 8,8
4e trim. 2010 7,6 8,8
1er trim. 2011 7,5 8,8
2e trim. 2011 7,4 8,7
3e trim. 2011 7,5 8,8
4e trim. 2011 7,6 9,0
1er trim. 2012 7,8 9,1
2e trim. 2012 8,0 9,3
3e trim. 2012 8,1 9,4
4e trim. 2012 8,4 9,7
1er trim. 2013 8,6 9,9
2e trim. 2013 8,8 10,0
3e trim. 2013 8,7 9,9
4e trim. 2013 8,6 9,8
1er trim. 2014 8,6 9,8
2e trim. 2014 8,7 9,8
3e trim. 2014 8,8 10,0
4e trim. 2014 9,0 10,1
1er trim. 2015 8,9 10,0
2e trim. 2015 9,0 10,1
3e trim. 2015 9,1 10,2
4e trim. 2015 8,8 9,9
1er trim. 2016 8,7 9,9
2e trim. 2016 8,5 9,6
3e trim. 2016 8,6 9,8
4e trim. 2016 8,3 9,7
  • Notes : données CVS. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 3 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

Figure 4 – Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi

Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi
2015 2016 (p) Évolution 2016/2015 (en %)
Contrats en alternance
Contrats d'apprentissage du secteur privé 17 012 17 875 5,1
Emplois aidés du secteur marchand (1)
Contrat unique d'insertion - Contrat initiative emploi (CUI-CIE) 3 915 3 257 -16,8
Emplois d'avenir 684 552 -19,3
Emplois aidés du secteur non marchand (1)
Contrat unique d'insertion - Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE) 9 292 9 179 -1,2
Emplois d'avenir 2 475 2 572 3,9
Mesures d'accompagnement des jeunes (1)
Contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) 8 287 4 021 ///
  • p : données provisoires.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • (1) : le chiffre de 2016 n'est pas comparable avec 2015, il concerne les contrats de janvier à novembre.
  • Note : extraction en mai 2017.
  • Source : DARES.

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.