Bilan économique 2016 - Pays de la Loire

En 2016, la croissance française accélère légèrement : le PIB progresse en volume de + 1,2 %, après + 1,1 % en 2015. Le dynamisme de la consommation des ménages dopée par la hausse du pouvoir d’achat et la vigueur de l’investissement des entreprises et des ménages nourrissent la croissance. En revanche, le commerce extérieur pèse négativement. L’activité progresse dans tous les secteurs (industrie, construction et services marchands) en France métropolitaine comme dans les Pays de la Loire (d’après les enquêtes annuelles de la Banque de France). Les effectifs salariés augmentent sensiblement au niveau national (+ 1,2 %) et, plus nettement encore, régional (+ 2,1 %). En 2016, la région crée 20 000 emplois salariés dans les secteurs principalement marchands, soit trois fois plus qu’en 2015. Le taux de chômage dans les Pays de la Loire recule nettement en 2016. Il s’établit à 8,3 % de la population active au 4 e trimestre.

Insee Conjoncture Pays de la Loire
No 15
Paru le : 20/06/2017
Consulter

Tourisme - Une fréquentation touristique en légère hausse malgré un recul dans les campingsBilan économique 2016

David Amonou, Insee

En 2016, les hôtels et campings des Pays de la Loire totalisent 17,8 millions de nuitées. La fréquentation progresse légèrement par rapport à 2015 (+ 0,4 % de nuitées), alors qu’elle se replie en France métropolitaine (– 0,9 %). La fréquentation diminue de 3,2 % dans les campings mais progresse de 6,4 % dans l’hôtellerie. La baisse dans les campings provient surtout d’une moindre présence de la clientèle étrangère (– 9,9 %), tandis que la hausse dans l’hôtellerie est principalement due à la clientèle française (+ 6,7 %).

Insee Conjoncture Pays de la Loire
No 15
Paru le : 20/06/2017

Depuis 2012, la fréquentation touristique est en hausse dans les Pays de la Loire. Toutefois, en 2016, le rythme de croissance ralentit (figure 1). Les hôtels et les campings totalisent 17,8 millions de nuitées dans la région, soit une progression de 0,4 % par rapport à la saison passée.

Campings : une fréquentation en baisse principalement due à la clientèle étrangère

Dans les Pays de la Loire, 64 % des nuitées ont lieu dans les campings, contre 43 % en France métropolitaine. Avec 10,7 millions de nuitées enregistrées de mai à septembre 2016, les campings enregistrent leur première baisse depuis 2012 (– 3,2 % par rapport à la saison 2015). Cette diminution est plus forte qu’en France métropolitaine (– 0,6 %).

Le littoral a pâti de la météo mitigée en début de saison : la baisse est particulièrement marquée en Loire-Atlantique et en Vendée, ce dernier département comprenant la majorité des nuitées (figure 2). Elle concerne à la fois les emplacements nus (– 4,3 %) et les emplacements équipés (– 2,4 %). Les nuitées diminuent davantage qu’en France métropolitaine pour toutes les catégories de campings et particulièrement pour les non classés (figure 3).

Le nombre de nuitées des touristes étrangers recule plus fortement (– 9,9 %) que celui des touristes français (– 1,6 %). La part de nuitées étrangères passe ainsi de 19,0 % durant la saison 2015 à 17,7 % en 2016. En particulier, les touristes néerlandais (– 21,1 % de nuitées) et britanniques (– 7,5 %) sont moins présents.

Le taux d’occupation des emplacements diminue de 1,1 point pour atteindre 37,7 %. Dans la région, les touristes restent en moyenne 5,6 jours dans les campings. Cette durée des séjours diminue légèrement.

Hôtels : les nuitées progressent nettement

Avec 7,1 millions de nuitées, la fréquentation hôtelière est toujours dynamique, en hausse de 6,4 % par rapport à l’année précédente. À l’inverse, elle diminue en France métropolitaine (– 1,0 %) ; les attentats ont pu peser sur ce bilan. La région affiche la plus forte progression, devant Auvergne-Rhône-Alpes et la Corse.

Cette croissance est principalement due à une augmentation du nombre de nuitées françaises (+ 6,7 % soit 393 200 nuitées de plus qu’en 2015). Les nuitées étrangères progressent également (+ 4,2 % soit 30 900 nuitées supplémentaires). La clientèle étrangère ne réalise que 10,8 % des nuitées, soit la plus faible part parmi les régions de France métropolitaine.

La fréquentation progresse dans tous les départements, particulièrement en Mayenne (+ 9,9 %), en Vendée (+ 8,8 %) et en Loire-Atlantique (+ 7,3 %) (figure 4). Comme en 2015, les hôtels quatre et cinq étoiles tirent leur épingle du jeu (+ 11,2 % de fréquentation)  ; les hôtels trois étoiles connaissent également une forte progression de 8,9 % (figure 5).

Tous les mois de l’année 2016 bénéficient d’une hausse de fréquentation. Elle est particulièrement forte en décembre (+ 18,1 %) et en mars (+ 14,4 %). La durée moyenne des séjours est stable à 1,6 jour pour la clientèle française, et à 1,9 jour pour la clientèle étrangère.

Figure 1 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

en indice base 100 en 2010
Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings
Nombre de nuitées - Pays de la Loire Nombre d'arrivées - Pays de la Loire Nombre de nuitées - France métropolitaine Nombre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100 100 100 100
2011 103,12 103,12 103,07 103,2
2012 99,74 102,91 102,96 103,62
2013 100,61 102,04 103,6 104,39
2014 102,89 103,7 102,73 103,66
2015 107,58 110,06 104,97 106,33
2016 108,02 114,78 104,07 106,21
  • Note : données 2016 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 1 – Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

Figure 2 – Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2016
2016 (en milliers) Évolution 2016/2015 Évolution annuelle moyenne 2015/2010 (1) par une clientèle étrangère sur emplacements équipés
Loire-Atlantique 2 339 -3,8 3,0 13,1 53,6
Maine-et-Loire 581 1,4 2,0 42,8 40,1
Mayenne 80 0,7 0,6 17,5 33,8
Sarthe 284 -0,3 0,5 33,1 24,6
Vendée 7 443 -3,5 0,7 16,5 64,7
Pays de la Loire 10 727 -3,2 1,2 17,7 59,7
France métropolitaine 112 166 -0,6 1,6 32,0 49,4
  • Note : données 2016 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 3 – Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2016 (milliers) Évolution 2016/2015 (%)
Pays de la Loire France métropolitaine Pays de la Loire France métropolitaine
1-2 étoiles 1 041 15 744 -4,0 -2,3
3-4-5 étoiles 9 449 90 362 -2,4 0,2
Non classés 237 6 061 -23,8 -7,6
Total 10 727 112 166 -3,2 -0,6
  • Note : données 2016 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que de mai à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 4 – Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2016 par une clientèle étrangère
2016 (en milliers) Évolution 2016/2015 Évolution annuelle moyenne 2015/2010 (1)
Loire-Atlantique 3 270 7,3 2,5 11,2
Maine-et-Loire 1 233 1,8 1,3 11,7
Mayenne 334 9,9 1,3 10,2
Sarthe 841 4,9 -0,1 13,5
Vendée 1 375 8,8 2,4 7,4
Pays de la Loire 7 053 6,4 1,9 10,8
France métropolitaine 200 089 -1,0 0,6 34,8
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5 – Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2016 (milliers) Évolution 2016/2015 (%)
Pays de la Loire France métropolitaine Pays de la Loire France métropolitaine
1-2 étoiles 2 392 57 870 3,8 -0,2
3 étoiles 2 822 74 941 8,9 -1,1
4-5 étoiles 1 183 48 559 11,2 0,7
Non classés 655 18 719 -2,1 -6,8
Total 7 053 200 089 6,4 -1,0
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour comprendre

Les résultats s’appuient sur deux enquêtes mensuelles réalisées par l’Insee dans le cadre d’un partenariat avec la direction générale des entreprises (DGE) et les organismes régionaux chargés du tourisme. Elles permettent d’observer la fréquentation et la structure de la clientèle, notamment son origine géographique.

L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie couvre un échantillon de 12 000 hôtels homologués (1 à 5 étoiles dans le nouveau classement hôtelier) et non homologués de chaînes de la France métropolitaine et des départements d'Outre-mer. Elle couvre les douze mois de l’année.

L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie de plein air couvre un échantillon d’environ 6 000 terrains de camping, offrant au moins un emplacement de passage, classés de 1 à 5 étoiles et situés en France métropolitaine. Elle couvre la saison d’été de mai à septembre.

Suite au changement de classification début 2014, les données de 2010 à 2013 ont été rétropolées pour les deux types d’hébergement.

Sources

DGE