Bilan économique 2014 en Champagne-Ardenne

En 2014, l'activité mondiale accélère légèrement. La reprise s'affermit dans les pays avancés tandis que la croissance fléchit dans la plupart des pays émergents. La zone euro, après deux années de contraction de l'activité, renoue timidement avec la croissance. En France, la croissance économique est faible : +0,2 % après +0,7 % en 2013. Bénéficiant de la baisse du prix du pétrole et de l'euro, le climat des affaires s'améliore à partir d'octobre, mais demeure attentiste. L'emploi salarié marchand non agricole recule légèrement (-0,5 % en glissement annuel), en raison du faible rythme de croissance de l'activité. Le pouvoir d'achat des ménages rebondit, alors que les prix de la consommation décélèrent de nouveau. En Champagne-Ardenne, alors que le climat des affaires est orienté à la baisse à partir de mi-2014 pour se redresser seulement en fin d'année, l'activité continue de se dégrader dans la quasi-totalité des secteurs, notamment l'industrie, la construction, le commerce et le transport. L'intérim est également touché. En conséquence, l'emploi salarié des secteurs marchands non agricoles recule de 1,7 % sur un an, au même rythme que l'année passée. L'année s'achève sur une perte nette de 4 650 emplois. Parallèlement, la situation du marché du travail se détériore à nouveau en 2014, après une légère amélioration en 2013. Au 4e trimestre 2014, le taux de chômage localisé de la Champagne-Ardenne s'élève à 11,0 % de la population active, en hausse de 0,7 point sur un an, après -0,2 point l'année précédente. Les quatre départements de Champagne-Ardenne enregistrent une augmentation du chômage, mais dans l'Aube la dégradation est particulièrement marquée.

Insee Conjoncture Champagne-Ardenne
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Commerce extérieur - Dynamisme des exportations et solde commercial au plus haut

Hervé Stemmelen, Direccte Champagne-Ardenne

En 2014, les exportations de la région Champagne-Ardenne continuent d’être très dynamiques : elles progressent de 5,4 % par rapport à 2013 pour atteindre 11,3 milliards d'euros, niveau historiquement haut. Les importations régionales augmentent légèrement (+1,7 %) pour atteindre 8,1 milliards d’euros. Dans ce contexte, l’excédent commercial de la région s’accroît à nouveau et son taux de couverture continue de progresser pour atteindre 139 %. La croissance des exportations est principalement tirée par les ventes de produits pharmaceutiques et celles de champagne. Ces dernières sont en hausse par rapport à l'année 2013 et demeurent le premier poste d'exportation de la région. Les échanges régionaux se font majoritairement avec l'Union européenne. La Marne renforce sa position de premier exportateur départemental de Champagne-Ardenne, porté notamment par le dynamisme des ventes de produits pharmaceutiques.

Insee Conjoncture Champagne-Ardenne
Paru le : 29/05/2015

En 2014, les exportations de la Champagne-Ardenne poursuivent leur dynamique des années précédentes : elles progressent de 5,4 %, après +4,3 % en 2013, pour atteindre 11,3 milliards d’euros (Md€) (figure 1). Les importations augmentent légèrement de 1,7 % pour s’établir à 8,1 Md€, après une baisse en 2013 (–6,9 %). Le commerce extérieur régional dégage ainsi un solde excédentaire de 3,2 Md€, en augmentation de 15,9 %, par rapport à l’année précédente. Le taux de couverture des importations par les exportations continue de progresser pour atteindre 139 %.

Figure_1 – Évolution des échanges extérieurs de la Champagne-Ardenne

  • Note : échelle de droite pour le taux de couverture (en %) et échelle de gauche pour les exports, imports et solde commerciial (en millions €).
  • Source : Douanes.

La Champagne-Ardenne, 2e région par l’importance de son excédent commercial

En 2014, la Champagne-Ardenne améliore son positionnement par rapport aux autres régions grâce à ses bonnes performances en matière de commerce extérieur. Alors qu’elle n’est que la 13e région métropolitaine exportatrice avec 2,7 % du total national, elle se positionne au 4e rang pour la progression de ses exportations, derrière la Corse (+18,0 %), la Franche-Comté (+7,6 %) et la Basse-Normandie (+7,5 %). La région exporte 8 469 € par habitant (4e rang français), soit près de 2 000 € de plus que la moyenne nationale. Plus de 3 300 exportateurs réguliers contribuent à ce résultat.

La Champagne-Ardenne est la 2e région métropolitaine, après Midi-Pyrénées, pour son excédent commercial et la 3e pour son taux de couverture. Un an plus tôt, elle était 3e pour l’importance de son excédent commercial et 4e en 2012.

Le solde du commerce extérieur par habitant, de 2 378 €, positionne la Champagne-Ardenne au 3e rang des régions françaises, derrière Midi-Pyrénées et Franche-Comté.

Le champagne, moteur des exportations régionales

Les exportations champardennaises de produits agricoles et agro-alimentaires s’élèvent à 4,1 Md€ (figure 2) et représentent 36,5 % du total des exportations de la région. Elles diminuent cette année (–2,0 %), et ce sur la majorité des postes, à l’exception des ventes de boissons. Elles subissent principalement les conséquences de la baisse des cours des céréales (notamment –18 % en moyenne annuelle pour le blé champardennais) ainsi que d’une récolte céréalière de moins bonne qualité.

Figure_2 – Principaux produits exportés par la Champagne-Ardenne

Unité : millions d'euros
Principaux produits exportés par la Champagne-Ardenne
2011 2012 2013 2014 2014/2013 (en %) Part (en %)
Produits des Industries Agro Alimentaires (a) 3 347 3 557 3 559 3 608 1,4 31,8
dont boissons 2 566 2 761 2 733 2 865 4,8 25,3
produits laitiers et glaces 230 221 270 267 -1,1 2,3
produits alimentaires divers 278 322 276 236 -14,5 2,1
produits travail grains, amylacés 129 144 170 136 -20 1,2
autres produits 144 109 110 104 -6,4 0,9
Produits agricoles et sylvicoles (b) 592 561 666 527 -20,9 4,7
dont produits culture et élevage 546 519 627 484 -22,8 4,3
produits sylvicoles 46 42 39 43 10,3 0,4
Total (a+b) 3 939 4 118 4 225 4 135 -2 36,5
Produits pharmaceutiques 188 858 1 390 2 006 44,3 17,7
Chimie 1 015 1 076 1 078 1 119 3,8 9,9
dont produits chimiques de base 367 401 383 345 -9,9 3,1
produits en plastique 296 309 325 342 5,2 3
produits chimiques divers 139 149 163 250 53,4 2,2
produits en caoutchouc 213 217 207 182 -12,1 1,6
Automobile 735 777 790 801 1,4 7,1
dont équipements et pièces détachées 612 575 514 487 -5,3 4,3
véhicules 123 202 276 314 13,8 2,8
Machines et équipements industriels et agricoles 648 753 761 780 2,5 6,9
  • Source : Douanes

À elle seule, la balance du poste « produits agro-alimentaires » s’élève à +3,0 Md€, après +2,9 Md€ en 2013. Les ventes de champagne vers l’extérieur (près de 90 % des ventes de boissons) s’élèvent à 2,5 Md€ et constituent le 1er poste exportateur de la région : 22,5 % des exportations de la région.

Selon le Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne (CIVC), la Champagne-Ardenne exporte 145 millions de bouteilles de vins de Champagne (sur 307 millions expédiées au total, soit 47 %) en 2014. Les exportations de champagne sont en progression de 5,3 % en 2014, après une diminution l’année précédente. L’Union européenne constitue le premier marché et regroupe 54 % des exportations (78 millions de bouteilles), en croissance de 4,4 % en 2014, après deux années de recul. Les ventes de champagne vers les pays tiers atteignent leur plus haut niveau des trois dernières années avec 66,9 millions de bouteilles (+6,3 % par rapport à l’année précédente).

Les deux premiers clients, le Royaume-Uni, 32,7 millions de bouteilles expédiées (+6,1 % par rapport à 2013) pour 477,3 M€, et les États-Unis, 19,2 millions de bouteilles expédiées (+7,3 % par rapport à 2013) pour 401,7 M€, représentent près de 36 % des exportations totales de vins de Champagne. Suivent l’Allemagne, avec 12,6 millions de bouteilles (194,7 M€) et le Japon, avec 10,4 millions de bouteilles (213,8 M€).

Les exportations de produits pharmaceutiques, de nouveau en forte hausse

En 2014, les exportations de produits pharmaceutiques sont encore en forte hausse : +44 %, après +62 % en 2013. Elles atteignent 2,0 Md€ et représentent désormais près de 18 % du total des exportations de la région.

Cette forte dynamique, amorcée en 2012, est probablement liée à des mouvements intra-filiales des grands groupes du secteur implantés dans la région et, à l’utilisation par certains groupes ne produisant pas en Champagne-Ardenne, de facilités offertes par les plateformes logistiques de la région, notamment celles du site de Vatry. L’essentiel de ces exportations s’oriente vers des pays de l’Union européenne, en premier lieu le Royaume-Uni (675 M€) suivi de l’Allemagne (665 M€), largement devant la Belgique et les Pays-Bas.

Avec 1,8 Md€, les importations de produits pharmaceutiques représentent le plus important poste d’achats de la région en provenance de l’extérieur (22,5 % du total des importations de la région). Elles proviennent en premier des États-Unis (428 M€), suivis de la Belgique (412 M€), devant l’Allemagne et la Suède. Le solde commercial pour ce secteur est très légèrement excédentaire cette année (171 M€) (figure 3).

Figure 3 – Évolution du solde des échanges extérieurs de produits pharmaceutiques en Champagne-Ardenne

Unité : millions d'euros
Évolution du solde des échanges extérieurs de produits pharmaceutiques en Champagne-Ardenne
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Export 280 202 171 188 858 1 390 2 006
Import 679 813 1 034 1 217 2 036 1 903 1 835
Solde -399 -611 -863 -1 029 -1 178 -513 171
  • Source : Douanes

L’Union européenne, 1er partenaire commercial de la région

Les échanges extérieurs de la Champagne-Ardenne continuent de se renforcer avec l’Union européenne. Les exportations champardennaises vers les pays européens progressent de 7,8 % par rapport à l’année précédente et atteignent 72,1 % du total régional, après 70,4 % en 2013. La part des importations régionales en provenance de l’Union européenne se stabilise à 78,2 %.

L’Allemagne, traditionnellement 1er partenaire de la région, concentre 19 % de l’ensemble des échanges, devant le Royaume-Uni (11 %). La Champagne-Ardenne exporte désormais trois fois plus vers le Royaume-Uni qu’elle n’importe, conséquence pour partie de la forte hausse des ventes de produits pharmaceutiques intervenue en 2014. Les 3 premiers pays clients de la région (Allemagne, Royaume-Uni et Belgique), tout comme les 3 premiers fournisseurs (Allemagne, Belgique et Italie), concentrent 45 % de l’ensemble des échanges.

Le marché asiatique représente 8,1 % des exportations régionales. De très importants volumes de ventes de champagne sont comptabilisés par les douanes vers Singapour, plate-forme de transit et de redistribution vers les pays de l’est de l’Asie de l’Est (Chine, Corée, Japon, Taïwan). À l’inverse, la Chine est le principal fournisseur asiatique de la Champagne-Ardenne : elle concentre 56 % des importations provenant du marché asiatique.

Figure_4 – Principales destinations des exportations de Champagne-Ardenne

Unité : millions d'euros
Principales destinations des exportations de Champagne-Ardenne
2012 2013 2014 2014/13 (en %) % du total des exports de la région en 2014 Principaux produits exportés en 2014
Total 10 307 10 754 11 331 5,4 100 Champagne (25 %), produits pharmaceutiques (18 %)
Allemagne 1 174 2 111 2 133 1 18,8 Produits pharmaceutiques (31 %), champagne (10 %)
Royaume-Uni 1 229 1 143 1 664 45,6 14,7 Produits pharmaceutiques (41 %), champagne (30 %)
Belgique 1 275 1 390 1 382 -0,6 12,2 Champagne (16 %), céréales (13 %)
Italie 845 773 762 -1,4 6,7 Champagne (15 %), céréales 12 %)
Etats-Unis 652 627 644 2,7 5,7 Champagne (63 %)
Espagne 491 503 534 6,2 4,7 Équipements automobiles (13 %), champagne (12 %)
Pays-Bas 463 505 509 0,7 4,5 Produits pharmaceutiques (32 %), céréales (14 %)
Russie 309 400 359 -10,3 3,2 Véhicules (32 %), équipements automobiles (28 %)
Singapour 273 277 328 18,4 2,9 Champagne (95 %)
  • Lecture : les exportations de produits pharmaceutiques de la Champagne-Ardenne vers l'Allemagne représentent 31 % du total des exportations de la région vers l'Allemagne en 2014.
  • Source : Douanes

Le marché nord-américain reste la 3e zone d’échanges de la région. Il est destinataire de 6,2 % des exportations de Champagne-Ardenne et fournit 6,5 % de ses importations.

Les exportations vers la Russie, en forte hausse en 2013 (+29,2 %), sont en net repli en 2014 (–10,1 %) (figure 4). Cette évolution est notable sur les ventes de véhicules et équipements automobiles dont la Russie est le premier importateur de la région, ainsi que sur les machines et l’outillage qui connaissent un recul. Les exportations de champagne de leur côté, non concernées par l’embargo russe sur certains produits agro-alimentaires, augmentent dans le même temps.

Figure_5 – Principaux pays de provenance des importations de Champagne-Ardenne

Unité : millions d'euros
Principaux pays de provenance des importations de Champagne-Ardenne
2012 2013 2014 2014/13(en %) % du total des imports de la région en 2014 Principaux produits importés en 2014
Total 8 592 8 003 8 142 1,7 100 Produits pharmaceutiques (23 %), produits chimiques (12 %)
Allemagne 1 748 1 608 1 551 -3,5 19 Produits pharmaceutiques (17 %), chimiques (16 %)
Belgique 943 1 065 1 141 7,1 14 Produits pharmaceutiques (36 %), sidérurgie (13 %)
Italie 932 906 976 7,7 12 Motocycles (14 %), véhicules (13 %)
États-Unis 661 497 517 4 6,3 Produits pharmaceutiques (83 %)
Royaume-Uni 530 425 496 16,7 6,1 Produits pharmaceutiques (29 %), boissons (28 %)
Espagne 517 508 434 -14,6 5,3 Véhicules (20 %), produits pharmaceutiques (15 %)
Pays-Bas 393 367 430 17,2 5,3 Produits chimiques et azotés (38 %)
Chine 448 383 388 1,3 4,8 Outillage, quincailerie (13 %), vêtements (11 %)
Suède 371 379 317 -16,4 3,9 Produits pharmaceutiques (76 %)
  • Source : Douanes

Renforcement du poids de la Marne dans les exportations régionales

Avec 6,9 Md€, les exportations marnaises continuent de progresser, en hausse de 10,2 % par rapport à 2013. Elles représentent désormais 61 % du montant des exportations régionales. Cette augmentation s’explique principalement par l’essor des ventes marnaises de boissons (2,7 Md€), de champagne essentiellement, qui représentent 93 % des exportations de boissons de Champagne-Ardenne, et par celles de produits pharmaceutiques (2,0 Md€) qui représentent la quasi-totalité des exportations régionales du secteur. Ces deux produits constituent à eux seuls plus de deux-tiers du total des exportations du département. En revanche, la Marne importe pour un montant de 4,4 Md€, composé à 41 % de produits pharmaceutiques (1,8 Md€). Les exportations des autres départements sont stables hormis celles de l’Aube, en baisse de 4 % en 2014, comme en 2013.