Bilan économique 2014 en Champagne-Ardenne

En 2014, l'activité mondiale accélère légèrement. La reprise s'affermit dans les pays avancés tandis que la croissance fléchit dans la plupart des pays émergents. La zone euro, après deux années de contraction de l'activité, renoue timidement avec la croissance. En France, la croissance économique est faible : +0,2 % après +0,7 % en 2013. Bénéficiant de la baisse du prix du pétrole et de l'euro, le climat des affaires s'améliore à partir d'octobre, mais demeure attentiste. L'emploi salarié marchand non agricole recule légèrement (-0,5 % en glissement annuel), en raison du faible rythme de croissance de l'activité. Le pouvoir d'achat des ménages rebondit, alors que les prix de la consommation décélèrent de nouveau. En Champagne-Ardenne, alors que le climat des affaires est orienté à la baisse à partir de mi-2014 pour se redresser seulement en fin d'année, l'activité continue de se dégrader dans la quasi-totalité des secteurs, notamment l'industrie, la construction, le commerce et le transport. L'intérim est également touché. En conséquence, l'emploi salarié des secteurs marchands non agricoles recule de 1,7 % sur un an, au même rythme que l'année passée. L'année s'achève sur une perte nette de 4 650 emplois. Parallèlement, la situation du marché du travail se détériore à nouveau en 2014, après une légère amélioration en 2013. Au 4e trimestre 2014, le taux de chômage localisé de la Champagne-Ardenne s'élève à 11,0 % de la population active, en hausse de 0,7 point sur un an, après -0,2 point l'année précédente. Les quatre départements de Champagne-Ardenne enregistrent une augmentation du chômage, mais dans l'Aube la dégradation est particulièrement marquée.

Insee Conjoncture Champagne-Ardenne
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Démographie des entreprises - Diminution des créations et légère baisse des défaillances

Patrick Bouny, Antoine Wallaert, Insee Champagne-Ardenne

En 2014, les créations d’entreprises en Champagne-Ardenne baissent de nouveau (–2,1 %), après une légère hausse en 2013. Dans les départements de la région, la dynamique entrepreneuriale recule, hormis dans l’Aube. Les enregistrements diminuent le plus fortement dans les secteurs du commerce (–8,9 %) et de la construction (–7,0 %). En revanche, la création se renforce dans l’industrie manufacturière qui bénéficie de nouveaux projets (+12,5 %). Après l’engouement des premières années, les immatriculations d’auto-entreprises continuent de baisser (–1,5 %, après –11,3 % ) ; toutefois elles représentent encore plus de la moitié des créations dans la région. Les défaillances d’entreprises diminuent légèrement mais demeurent à un haut niveau historique.

Insee Conjoncture Champagne-Ardenne
Paru le : 29/05/2015

En 2014, 7 600 entreprises sont créées en Champagne-Ardenne dans les secteurs marchands non agricoles, soit le niveau le plus bas depuis l’instauration du régime de l’auto-entrepreneur en 2009. Après une légère hausse en 2013 (+0,8 %), le nombre des créations diminue (–2,1 %), alors qu’il progresse de nouveau en France métropolitaine (+2,6 % après –1,9 %) (figure 1). Elles augmentent dans la plupart des régions, sauf pour huit parmi lesquelles la Champagne-Ardenne, la Franche-Comté (–3,2 %) et l’Alsace (–4,1 %) qui enregistrent les replis les plus marqués.

Figure 1 – Créations d'entreprises dans la région Champagne-Ardenne

Créations d'entreprises dans la région Champagne-Ardenne
Sociétés Entreprises individuelles hors auto-entreprises Auto-entreprises
2009 2005 1664 4995
2010 2004 1442 5610
2011 1977 1280 4637
2012 1829 1150 4729
2013 1913 1663 4195
2014 1849 1630 4130
  • Note : nombre de créations brutes.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Figure 1 – Créations d'entreprises dans la région Champagne-Ardenne

Les créations reculent pour toutes les formes juridiques d’entreprises

En Champagne-Ardenne, les créations d’auto-entreprises continuent de baisser (–1,5 %) mais nettement moins qu’en 2013 (–11,3 %). En France métropolitaine, elles augmentent de 3,5 %. Depuis la mise en place de ce régime en 2009, les immatriculations d’auto-entreprises sont chaque année majoritaires. En 2014, elles concernent 54,3 % des enregistrements dans la région et 52,2 % en France métropolitaine. Les autres formes d’entreprises individuelles, qui représentent 21,4 % des créations (17,8 % nationalement), diminuent aussi, de 2,0 % en Champagne-Ardenne, moins qu’au niveau national (–2,9 %).

En 2014, 1 849 inscriptions de nouvelles sociétés sont dénombrées. Ces entités dotées d’une personnalité morale concernent un quart des créations (24,3 %). Dans la région, elles reculent de 3,3 %, après une hausse de 4,6 % en 2013 ; en revanche, en France métropolitaine, elles augmentent de 4,4 %, après –0,3 % en 2013. Les sociétés représentent 30,0 % des nouvelles entreprises au niveau national, en raison du poids des nombreuses créations sous cette forme en Île-de-France. Comme les années passées, les créateurs champardennais de sociétés optent d’abord pour la société à responsabilité limitée (SARL) (62,8 %), puis pour la société par actions simplifiée (SAS) (32,2 %).

Figure 2 – Créations d'entreprises par département

en %
Créations d'entreprises par département
Sociétés Entreprises individuelles hors auto-entreprises Régime d'auto-entrepreneur Ensemble
Évolution 2014/2013 Évolution 2014/2013 Évolution 2014/2013 Créations en 2014 (nombre) Évolution 2014/2013
Ardennes -25,4 -3,8 -7,6 1 497 -11,5
Aube 7,6 8,5 6,7 1 874 7,3
Marne 5,8 -6,7 -3,5 3 391 -1,9
Haute-Marne -15,5 0,5 0,0 847 -3,3
Champagne-Ardenne -3,3 -2,0 -1,5 7 609 -2,1
France métropolitaine 4,4 -2,9 3,5 534 454 2,6
  • Note : données brutes.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

En 2014, la dynamique entrepreneuriale recule dans tous les départements de la région sauf dans l’Aube (figure 2). Les créations y repartent à la hausse (+7,3 %), après avoir baissé de 6,2 % en 2013. La diminution, plus forte dans les Ardennes (–11,5 %) et en Haute-Marne (–3,3 %), résulte de moindres créations de sociétés (respectivement –25,4 % et –15,5 %). Dans la Marne, qui concentre 44,6 % des enregistrements de la région, le repli est moins marqué (–1,9 %).

Des baisses plus marquées dans le commerce et la construction

Les créations d'entreprises dans le secteur du commerce et de la réparation d’automobiles, qui concentre un quart environ des enregistrements, sont en repli de 8,9 % (figure 3). La faiblesse de la consommation des ménages pèse sur ce secteur de même que sur les autres activités de services aux particuliers (–3,7 %) et des arts, spectacles et activités récréatives  (–11,4 %). En revanche, le bilan est meilleur dans les domaines de la santé humaine et l’action sociale (+11,0 %) et de l’enseignement (+6,4 %), secteurs dans une dynamique favorable depuis plusieurs années. Dans la construction, l’atonie de l’activité marque une nouvelle fois le niveau des créations (–7,0 %), après une quasi-stabilité en 2013. Toutes les formes d’entreprises sont touchées par cette nouvelle baisse. Mais de nombreux projets portés par des auto-entrepreneurs ont abouti dans l’industrie manufacturière, soit +24,2 %, et les créations augmentent dans ce secteur particulier de 12,5 %.

Figure 3 – Évolution annuelle du nombre de créations d'entreprises entre 2013 et 2014 dans la région Champagne-Ardenne

en %
Évolution annuelle du nombre de créations d'entreprises entre 2013 et 2014 dans la région Champagne-Ardenne
Sociétés Entreprises individuelles hors auto-entreprises Auto-entreprises Ensemble
Ensemble -3,34553058024046 -1,984365604329525 -1,5494636471990464 -2,08467378715738
Industrie -16,666666666666668 10,679611650485437 19,565217391304348 7,006369426751593
Construction -3,5483870967741935 -8,19672131147541 -8,117443868739205 -6,95142378559464
Commerce, |Transport, |Hébergement, |Restauration -4,8452220726783315 -15,676959619952495 -3,7267080745341614 -6,117455138662317
Services |aux entreprises 2,5594149908592323 2,127659574468085 0,6910167818361304 1,448467966573816
Services |aux particuliers -4,571428571428571 7,011686143572621 -2,0276497695852536 0,6455083378160301
  • Note : données brutes.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

Figure 3 – Évolution annuelle du nombre de créations d'entreprises entre 2013 et 2014 dans la région Champagne-Ardenne

Parmi les entreprises individuelles créées en 2014 en Champagne-Ardenne, 36,7 % le sont par une femme. Cette proportion continue de progresser (35,8 % en 2013) mais elle demeure inférieure à la part métropolitaine (38,5 %). Les femmes s’investissent plus souvent dans des activités du tertiaire comme dans les services personnels aux ménages qui regroupent 17,6 % des créations féminines, les services de santé humaine (16,8 %) et le commerce de détail (16,6 %).

Figure 4 – Défaillances d'entreprises par département

Défaillances d'entreprises par département
Défaillances 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (%)
Ardennes 255 35,6
Aube 272 12,4
Marne 451 -15,7
Haute-Marne 123 -15,2
Champagne-Ardenne 1 101 -0,8
France métropolitaine 60 548 -0,7
  • Note : données brutes, en date de jugement.
  • Source : Banque de France, Fiben (extraction du 9/2/15).

Les défaillances d’entreprises diminuent légèrement

En 2014, en Champagne-Ardenne, 1 101 entreprises ont fait l’objet d’un jugement prononçant soit l’ouverture d’une procédure de redressement, soit la liquidation judiciaire. Après avoir fortement progressé, le nombre de défaillances diminue légèrement (–0,8 %), dans la région comme en France métropolitaine (–0,7 %) (figure 4), tout en demeurant à des niveaux jamais atteints auparavant. Les défaillances reculent dans la plupart des régions métropolitaines hormis dans six d’entre elles. Elles sont notamment en hausse en Basse-Normandie (+6,8 %) et en Alsace (+11,1 %).

Figure 5 – Évolution annuelle des défaillances d'entreprises selon le secteur d'activité entre 2013 et 2014 dans la région Champagne-Ardenne

en %
Évolution annuelle des défaillances d'entreprises selon le secteur d'activité entre 2013 et 2014 dans la région Champagne-Ardenne
Champagne-Ardenne France Métropolitaine
Ensemble (1) -0,8108108108108109 -0,7084289931124959
Industrie 8,035714285714286 -2,59768609473914
Construction 9,243697478991596 1,3261039979095897
Commerce, |Transport, |Hébergement, |Restauration -6,289308176100629 -1,0277226012609033
Services |aux entreprises 1,2269938650306749 -1,8606284009127612
Services |aux particuliers (2) -17,24137931034483 -2,4956471271038887
  • (1) : y compris agriculture.
  • (2) : hors administration publique, activités des ménages en tant qu'employeurs et activités extra-territoriales.
  • Note : données brutes, en date de jugement.
  • Source : Banque de France, Fiben (extraction du 9/2/15).

Figure 5 – Évolution annuelle des défaillances d'entreprises selon le secteur d'activité entre 2013 et 2014 dans la région Champagne-Ardenne

Les secteurs du commerce, du transport et de l’hébergement et restauration concentrent 40,6 % des jugements prononcés dans la région en 2014. Les défaillances y reculent (–6,3 %), comme dans les services aux particuliers (–17,2 %) (figure 5). Mais dans les autres grands secteurs d’activité, elles continuent de progresser, notamment dans la construction (+9,2 %), et dans l’industrie (+8,0 %).

Encadré

« Micro-entrepreneur » se substitue à « auto-entrepreneur »

Depuis le 19 décembre 2014, de nouvelles dispositions définies par la loi Pinel du 18 juin 2014 s’appliquent au régime de l’auto-entreprise. En particulier, le terme de micro-entrepreneur se substitue à celui d'auto-entrepreneur.

Sources

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.