Bilan économique 2014 de la Haute-Normandie

Comme au niveau national, l'année 2014 n'a pas vu d'amélioration économique significative. La plupart des indicateurs restent mal orientés : l'emploi marchand continue de baisser et le chômage augmente toujours. La progression de l'intérim et le dynamisme des créations d'entreprises pourraient cependant être des signes avancés d'une amélioration de la situation en 2015, dans un contexte international et national plus favorable.

Insee Conjoncture Haute-Normandie
Paru le : 29/05/2015
Consulter

En 2014, la Haute-Normandie perd près de 2 500 emplois salariés

Étienne SILVESTRE (Insee)

En 2014, en Haute-Normandie, la baisse des effectifs salariés se poursuit à un rythme moindre qu’en 2013. En dehors des intérimaires dont le nombre augmente fortement, le nombre d’emplois diminue dans les principaux secteurs d’activité. Si les pertes sont moins élevées qu’en 2013 dans la construction et le tertiaire marchand hors intérim, elles s’accentuent dans l’industrie.

Insee Conjoncture Haute-Normandie
No 5
Paru le : 29/05/2015

En 2014, l’emploi salarié dans les secteurs principalement marchands continue de baisser en Haute-Normandie (figure 1). La région perd près de 2 500 salariés (- 0,6 %), une baisse nettement moins marquée qu’en 2013 (- 1,5 %) et 2012 (- 1,6 %) mais qui reste un peu plus élevée qu’au niveau national (- 0,5 %). Par rapport à 2013, la région bénéficie d’une meilleure progression du nombre d’intérimaires et d’un moindre reflux de l’emploi salarié hors intérim

Figure 1 – Emploi salarié par département et par secteur

en %
Emploi salarié par département et par secteur
2014T4 (en milliers) Glissement annuel
Industrie Construction Tertiaire marchand dont Commerce dont Intérim Total
Eure 109,6 -1,3 -3,9 -0,7 -0,3 -3,7 -1,2
Seine-Maritime 300,7 -2,0 -2,6 0,7 -0,4 19,0 -0,4
Haute-Normandie 410,3 -1,8 -2,9 0,4 -0,4 10,8 -0,6
  • Note : données CVS.
  • Champ : emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

L’intérim soutient fortement l’emploi salarié

Alors que l’emploi intérimaire est stable cette année en France métropolitaine (figure 2)., il progresse vivement en Haute-Normandie (+ 10,8 %). La région crée ainsi 2 150 emplois de ce type, un dynamisme que seule la Corse surpasse (+ 36,5 %). L’année précédente, l’intérim avait également progressé mais dans une moindre mesure (+ 4,2 %). Au final, l’emploi intérimaire est proche du niveau qu’il avait en 2011, l’année 2012 ayant été particulièrement dure (- 11,5 %). Hors intérim, la région perd 4 600 salariés (- 1,2 %), un déficit moins élevé que l’année dernière (- 1,8 %) mais qui concerne à nouveaux tous les grands secteurs d’activité, construction en tête.

Figure 2 – Évolution trimestrielle de l'emploi intérimaire

en indice base 100 au 2005 T1
Évolution trimestrielle de l'emploi intérimaire
Haute-Normandie France métropolitaine
1er trim. 2005 100 100
2e trim. 2005 97,97 99,88
3e trim. 2005 100,63 101,92
4e trim. 2005 102,18 102,65
1er trim. 2006 96,96 101,71
2e trim. 2006 108,21 107,4
3e trim. 2006 103,75 107,33
4e trim. 2006 102,94 105,39
1er trim. 2007 112,81 114,96
2e trim. 2007 110,02 112,52
3e trim. 2007 113,62 110,89
4e trim. 2007 112,56 109,84
1er trim. 2008 112,28 114,39
2e trim. 2008 104,84 106,36
3e trim. 2008 94,47 99,98
4e trim. 2008 82,94 87,02
1er trim. 2009 68,61 74,44
2e trim. 2009 65,67 75,74
3e trim. 2009 70,29 79,46
4e trim. 2009 72,58 84,02
1er trim. 2010 79,75 88,96
2e trim. 2010 84,18 92,99
3e trim. 2010 87,14 97,12
4e trim. 2010 90,74 100,59
1er trim. 2011 91,44 101,19
2e trim. 2011 93,32 101,78
3e trim. 2011 91,24 100,93
4e trim. 2011 88,62 96,96
1er trim. 2012 84,57 95,66
2e trim. 2012 81,98 92,32
3e trim. 2012 79,04 88,41
4e trim. 2012 78,43 86,38
1er trim. 2013 80,42 88,5
2e trim. 2013 77,12 87,55
3e trim. 2013 79,7 88,99
4e trim. 2013 81,73 91,91
1er trim. 2014 84,37 89,65
2e trim. 2014 88,87 91,62
3e trim. 2014 87,38 87,87
4e trim. 2014 90,52 91,96
  • Note : données CVS.
  • Champ : emploi intérimaire en fin de trimestre.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 2 – Évolution trimestrielle de l'emploi intérimaire

Tous les grands secteurs d’activité sont touchés

En Haute-Normandie comme en France métropolitaine, 2014 est la sixième année consécutive de baisse de l’emploi salarié dans la construction (figure 3). Cette année encore, l’activité du secteur ralentit dans la région avec des mises en chantier en diminution de 16,2 % pour les logements et de 19,4 % pour les locaux non résidentiels. La construction haut-normande se sépare de presque 1 300 salariés. Ces pertes sont toutefois moins élevées qu’en 2013 et relativement moins importantes qu’au niveau national (- 2,9 % contre - 3,5 %).

Figure 3 – Emploi salarié des secteurs principalement marchands

en %
Emploi salarié des secteurs principalement marchands
Secteur d'activité - NAF rév. 2, 2008 2014 T4 (en milliers) Glissement annuel Glissement annuel moyen 2013/2008 (1)
Haute-Normandie Haute-Normandie France métropolitaine Haute-Normandie France métropolitaine
Industrie 115,2 -1,8 -1,2 -2,5 -2,0
Industrie agro-alimentaire 14,2 0,3 0,1 -0,6 -0,4
Energie, eau, déchets, cokéfaction et raffinage 14,9 0,2 1,0 -0,6 0,2
Biens d'équipement 14,4 -2,1 -1,4 -3,5 -2,8
Matériels de transport 12,0 -4,8 -2,7 -4,0 -2,0
Autres branches industrielles 59,7 -2,1 -1,7 -2,7 -2,9
Construction 42,2 -2,9 -3,5 -2,1 -1,5
Tertiaire marchand 252,9 0,4 0,1 -0,8 0,3
Commerce 72,5 -0,4 -0,5 -0,7 -0,2
Transports 44,5 -1,3 -0,5 -1,1 -0,3
Hébergement - restauration 17,9 1,4 0,8 -0,4 0,9
Information - communication 6,7 -1,4 0,8 -1,9 0,3
Services financiers 16,7 -1,3 0,5 0,2 0,2
Services immobiliers 5,9 -1,4 -0,1 -1,0 -0,5
Services aux entreprises 48,7 0,2 0,8 -0,8 0,9
Services aux ménages 17,9 -1,6 0,8 -1,2 0,7
Intérim 22,1 10,8 0,1 -0,3 1,1
Total 410,3 -0,6 -0,5 -1,4 -0,4
  • Note : données CVS.
  • (1) : glissement annuel qu'aurait connu l'emploi salarié du secteur, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Champ : emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

L’industrie perd 2 100 salariés cette année (- 1,8 %), un fléchissement plus important qu’au niveau national (- 1,2 %), et qui s'accélère chaque année depuis 2011 (figure 4). L’emploi dans l’industrie automobile décline franchement (- 4,8 %) tandis que les effectifs reculent de 2,1 % dans le secteur des biens d’équipement comme dans celui des autres branches industrielles. En revanche, l’emploi dans le secteur de l’énergie se stabilise après une année 2013 durement marquée par la cessation de la raffinerie Pétroplus. Il en est de même pour l’emploi agro-alimentaire.

Figure 4 – Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands dans la région Haute-Normandie

en indice base 100 au 2005 T1
Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands dans la région Haute-Normandie
Industrie Construction Tertiaire principalement marchand hors intérim dont Commerce Emploi hors intérim Haute-Normandie Emploi hors intérim France métropolitaine
1er trim. 2005 100 100 100 100 100 100
2e trim. 2005 99,6 100,16 100,19 100,02 99,98 100,07
3e trim. 2005 99,14 101,51 100,36 99,91 100,05 100,12
4e trim. 2005 98,6 102,45 99,61 100,01 99,55 100,24
1er trim. 2006 98,08 102,83 99,14 100,13 99,14 100,38
2e trim. 2006 97,56 104,32 99,84 101,19 99,5 100,75
3e trim. 2006 97,1 105,44 100,59 101,3 99,87 101,15
4e trim. 2006 96,07 106,58 101,46 101,33 100,11 101,29
1er trim. 2007 95,85 108,53 102,43 101,64 100,77 101,74
2e trim. 2007 95,5 109,22 102,52 101,31 100,77 102,09
3e trim. 2007 95,65 110,81 102,89 101,89 101,19 102,54
4e trim. 2007 95,55 112,66 103,16 102,13 101,48 102,8
1er trim. 2008 95,23 112,06 103,26 102,55 101,37 102,87
2e trim. 2008 94,11 114,28 104,19 103,26 101,72 102,75
3e trim. 2008 93,31 114,93 104,03 103,21 101,42 102,67
4e trim. 2008 92,21 115,29 104,53 103,24 101,36 102,44
1er trim. 2009 90,74 115,46 104,17 103,1 100,66 101,83
2e trim. 2009 89,16 113,92 103,71 103,07 99,71 101,27
3e trim. 2009 88,04 113,19 103,23 103,11 98,98 100,82
4e trim. 2009 87,02 112,22 103,15 102,98 98,49 100,73
1er trim. 2010 85,77 111,6 102,64 103,17 97,71 100,47
2e trim. 2010 85,31 111,81 102,29 103,21 97,38 100,36
3e trim. 2010 84,34 110,76 102,47 102,91 97,04 100,42
4e trim. 2010 84,03 110,45 102,04 102,79 96,66 100,49
1er trim. 2011 84,02 111,11 102,53 102,82 97 100,76
2e trim. 2011 83,64 110,55 102,29 102,78 96,68 101,03
3e trim. 2011 83,82 110,06 101,85 101,91 96,44 100,95
4e trim. 2011 83,67 110,16 102,76 102,71 96,91 101,09
1er trim. 2012 83,54 109,11 102,32 101,96 96,52 101,19
2e trim. 2012 83 108,8 102,28 101,44 96,27 101,19
3e trim. 2012 83,25 108,99 102,25 101,7 96,37 101,07
4e trim. 2012 82,63 107,45 102,02 101,38 95,87 100,88
1er trim. 2013 82,72 106,38 101,52 100,86 95,51 100,74
2e trim. 2013 81,91 105,55 101,02 100,06 94,87 100,42
3e trim. 2013 81,53 104,7 100,78 99,93 94,53 100,37
4e trim. 2013 81,38 103,84 100,3 99,61 94,12 100,36
1er trim. 2014 80,84 103,05 100,32 99,74 93,87 100,32
2e trim. 2014 80,59 102,26 100,17 99,76 93,62 100,28
3e trim. 2014 80,1 101,02 99,94 99,32 93,2 100,03
4e trim. 2014 79,93 100,8 99,76 99,2 93,01 99,99
  • Note : données CVS.
  • Champ : emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 4 – Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands dans la région Haute-Normandie

Dans la région en 2014, l’emploi salarié du tertiaire marchand hors intérim recule encore alors qu’il progresse légèrement au niveau national (+ 0,3 %). La Haute-Normandie perd près de 1 250 salariés dans ce secteur (- 0,5 %), un recul cependant moindre que l’année précédente (- 1,7 %). Les pertes s’amplifient dans les services financiers et la logistique mais elles s’atténuent dans le commerce : 300 salariés de moins en 2014 contre 1 300 en 2013. Par ailleurs, les effectifs de l’hébergement-restauration progressent (+ 1,4 %) après une sévère chute l’année précédente (- 4,7 %).

L'Eure département le plus touché

La Seine-Maritime perd un peu plus de 1 100 salariés en 2014 (-0,4%) une régression moins forte que dans l’Eure (figure 5) (figure 6), où la perte est d'un peu plus de 1 300 salariés (-1,2%). L’intérim y progresse vivement (+ 19,0 %) tandis que les effectifs hors intérim diminuent (- 1,2 %), en particulier dans la construction automobile (- 6 %) et la logistique (- 1,6 %). Dans l’Eure le nombre d’intérimaires baisse (- 3,7 %) alors que l’emploi salarié hors intérim résiste un peu mieux qu’en Seine-Maritime : la construction recule davantage (- 3,9 % dans l'Eure contre - 2,6 % en Seine-Maritime) mais l’industrie décline moins (- 1,3 % contre - 2,0 %) et le tertiaire marchand hors intérim est presque stable.

Figure 5 – Eure - Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands

en indice base 100 au 2005 T1
Eure - Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands
Industrie Construction Tertiaire principalement marchand hors intérim dont Commerce Emploi hors intérim Eure Emploi hors intérim Haute-Normandie
1er trim. 2005 100 100 100 100 100 100
2e trim. 2005 99,81 100,76 100,28 100,76 100,13 99,98
3e trim. 2005 99,14 102,08 100,02 100,97 99,86 100,05
4e trim. 2005 99,2 102,55 98,99 101,12 99,42 99,55
1er trim. 2006 98,32 103,18 98,82 101,48 99,03 99,14
2e trim. 2006 97,42 104,44 98,91 101,66 98,83 99,5
3e trim. 2006 96,52 104,68 99,63 101,54 98,84 99,87
4e trim. 2006 95,1 106,73 100,4 101,1 98,83 100,11
1er trim. 2007 94,76 108,58 101,55 101,86 99,44 100,77
2e trim. 2007 94,57 109,58 101,42 101,53 99,39 100,77
3e trim. 2007 94,18 111,15 101,61 102,37 99,47 101,19
4e trim. 2007 94,18 112,88 101,84 102,86 99,76 101,48
1er trim. 2008 93,64 110,43 101,62 103,56 99,19 101,37
2e trim. 2008 93,32 113,74 102,13 105,92 99,63 101,72
3e trim. 2008 93,03 115 101,59 106,25 99,36 101,42
4e trim. 2008 92,32 114,11 101,19 106,68 98,78 101,36
1er trim. 2009 91,11 113,25 100,88 106,13 98,06 100,66
2e trim. 2009 89,3 113,11 100,13 106,37 96,93 99,71
3e trim. 2009 88,83 111,39 99,48 105,49 96,25 98,98
4e trim. 2009 87,52 111,56 99,43 105,51 95,71 98,49
1er trim. 2010 86,19 111,23 98,89 105,79 94,86 97,71
2e trim. 2010 85,42 110,06 98,5 106,12 94,24 97,38
3e trim. 2010 83,94 110,44 98,53 106,66 93,68 97,04
4e trim. 2010 83,31 110,42 98,22 106,16 93,27 96,66
1er trim. 2011 83,14 111,73 98,46 106,4 93,45 97
2e trim. 2011 82,93 111,27 97,68 106,02 92,93 96,68
3e trim. 2011 82,8 110,53 97,29 105,3 92,61 96,44
4e trim. 2011 82,27 110,22 97,6 105,71 92,52 96,91
1er trim. 2012 82,01 107,02 97,16 104,91 91,89 96,52
2e trim. 2012 81,61 106,84 96,52 103,58 91,39 96,27
3e trim. 2012 81,32 106,51 96,71 104,22 91,33 96,37
4e trim. 2012 81,15 105,24 96,62 104,28 91,1 95,87
1er trim. 2013 81,57 103,87 95,83 103,67 90,75 95,51
2e trim. 2013 80,66 103,41 95,17 103,22 90 94,87
3e trim. 2013 80,51 102,38 94,95 103,31 89,73 94,53
4e trim. 2013 80,24 101,44 94,1 102,54 89,12 94,12
1er trim. 2014 79,69 101,08 94,19 102,9 88,9 93,87
2e trim. 2014 79,32 99,59 94,11 102,75 88,56 93,62
3e trim. 2014 79,14 98,07 93,87 102,23 88,23 93,2
4e trim. 2014 79,22 97,53 93,85 102,19 88,2 93,01
  • Note : données CVS.
  • Champ : emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 5 – Eure - Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands

Figure 6 – Seine-Maritime - Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands

en indice base 100 au 2005 T1
Seine-Maritime - Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands
Industrie Construction Tertiaire principalement marchand hors intérim dont Commerce Emploi hors intérim Seine-Maritime Emploi hors intérim Haute-Normandie
1er trim. 2005 100 100 100 100 100 100
2e trim. 2005 99,5 99,94 100,16 99,74 99,93 99,98
3e trim. 2005 99,14 101,3 100,47 99,52 100,13 100,05
4e trim. 2005 98,29 102,41 99,82 99,59 99,59 99,55
1er trim. 2006 97,96 102,7 99,24 99,62 99,18 99,14
2e trim. 2006 97,63 104,28 100,14 101,01 99,76 99,5
3e trim. 2006 97,39 105,72 100,91 101,21 100,27 99,87
4e trim. 2006 96,55 106,52 101,81 101,41 100,61 100,11
1er trim. 2007 96,39 108,51 102,73 101,56 101,29 100,77
2e trim. 2007 95,96 109,09 102,89 101,23 101,3 100,77
3e trim. 2007 96,38 110,69 103,32 101,71 101,85 101,19
4e trim. 2007 96,22 112,58 103,6 101,85 102,15 101,48
1er trim. 2008 96,01 112,65 103,8 102,18 102,21 101,37
2e trim. 2008 94,5 114,47 104,86 102,27 102,52 101,72
3e trim. 2008 93,44 114,9 104,84 102,08 102,22 101,42
4e trim. 2008 92,16 115,72 105,64 101,95 102,35 101,36
1er trim. 2009 90,56 116,26 105,25 101,97 101,67 100,66
2e trim. 2009 89,1 114,22 104,89 101,84 100,79 99,71
3e trim. 2009 87,65 113,84 104,48 102,22 100,04 98,98
4e trim. 2009 86,78 112,46 104,38 102,04 99,56 98,49
1er trim. 2010 85,56 111,74 103,87 102,19 98,81 97,71
2e trim. 2010 85,26 112,44 103,54 102,13 98,6 97,38
3e trim. 2010 84,54 110,88 103,77 101,52 98,34 97,04
4e trim. 2010 84,39 110,47 103,3 101,54 97,98 96,66
1er trim. 2011 84,45 110,88 103,87 101,49 98,37 97
2e trim. 2011 83,99 110,3 103,81 101,58 98,13 96,68
3e trim. 2011 84,33 109,89 103,35 100,65 97,93 96,44
4e trim. 2011 84,36 110,14 104,47 101,59 98,61 96,91
1er trim. 2012 84,29 109,87 104,03 100,87 98,31 96,52
2e trim. 2012 83,69 109,51 104,18 100,64 98,16 96,27
3e trim. 2012 84,2 109,89 104,09 100,76 98,31 96,37
4e trim. 2012 83,36 108,25 103,81 100,3 97,71 95,87
1er trim. 2013 83,29 107,3 103,4 99,82 97,36 95,51
2e trim. 2013 82,52 106,33 102,95 98,88 96,75 94,87
3e trim. 2013 82,04 105,54 102,71 98,67 96,38 94,53
4e trim. 2013 81,95 104,71 102,34 98,52 96,05 94,12
1er trim. 2014 81,41 103,77 102,34 98,57 95,78 93,87
2e trim. 2014 81,22 103,24 102,18 98,65 95,57 93,62
3e trim. 2014 80,57 102,09 101,95 98,24 95,12 93,2
4e trim. 2014 80,28 101,99 101,71 98,09 94,87 93,01
  • Note : données CVS.
  • Champ : emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 6 – Seine-Maritime - Évolution trimestrielle de l'emploi salarié des secteurs principalement marchands

Figure 7 – Évolution régionale de l'emploi salarié

Glissement annuel 2014-2013 (en %)
Évolution régionale de l'emploi salarié
-1.1 -0.5 0
11 0.15785009158747526
21 -1.6510907851380525
22 -1.351618211738892
23 -0.5976751961159592
24 -1.0442382452257315
25 -0.778946357393267
26 -0.9161625386863947
31 -0.3788996975053744
41 -1.2000516810577975
42 -0.7302229515017332
43 -1.8818982979293435
52 -0.4848121199684153
53 -0.2743453091065904
54 -1.533717217476735
72 -0.060485540307086916
73 -0.07922913821334521
74 -1.4994182664339732
82 -0.03830043941494549
83 -0.13513610649875288
91 -0.08053685745594161
93 -0.3224431856735344
94 0.09168181747548677
  • Note : données CVS.
  • Champ : France métropolitaine. Emploi salarié en fin de trimestre hors agriculture, secteurs principalement non marchands et salariés des particuliers employeurs.
  • Source : Insee, estimations d'emploi.

Figure 7 – Évolution régionale de l'emploi salariéFrance métropolitaine : -0,5 %

Pour en savoir plus

« L’emploi marchand recule au troisième trimestre 2014 » / Insee - In : Informations rapides N° 281 (2014, décembre), 2p

« L’emploi stabilisé au quatrième trimestre grâce à l’intérim » / Insee Haute-Normandie ; Catherine Sueur - In : Insee Conjoncture Haute-Normandie N° 4 (2015, avril), 4p

Tableaux de bord de la conjoncture Normandie