Bilan économique 2014 des Pays de la Loire

En 2014, le PIB de la France progresse de 0,2 % après + 0,7 % en 2013. Reflétant la faiblesse de la croissance économique nationale, l'emploi salarié recule dans la région pour la troisième année consécutive, et de manière un peu plus marquée qu'en 2013. Entre fin 2013 et fin 2014, la région a perdu 4 400 emplois salariés dans les secteurs principalement marchands, une contraction de même ampleur qu'en France (- 0,5 %). L'année 2014 s'achève toutefois par une légère hausse de l'emploi salarié régional : + 0,1 % au quatrième trimestre.

Insee Conjoncture Pays de la Loire
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Chômage - Le chômage progresse de nouveau

Jean-Luc Durand, Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi des Pays de la Loire

Alors que l’année 2013 s’était achevée sur une stabilisation du taux de chômage dans les Pays de la Loire, la région connaît une nouvelle progression du chômage et du nombre de demandeurs d’emploi en 2014. La dégradation s’effectue à un rythme plus marqué que l’année précédente. Les Pays de la Loire conservent cependant un taux de chômage plus faible que la plupart des autres régions. Parallèlement, les entreprises ligériennes ont eu recours à l’activité partielle dans des proportions comparables à 2013.

Insee Conjoncture Pays de la Loire
No 5
Paru le : 29/05/2015

Le chômage repart à la hausse

Après une quasi-stabilisation en 2013, le taux de chômage dans les Pays de la Loire connaît une progression marquée en 2014 (figure 3), et s’élève à 9,0 % de la population active au 4e trimestre, taux qui n’avait pas été atteint depuis près de 17 ans (1er trimestre 1998). La progression sur un an du taux de chômage régional (+ 0,5 point) est comparable à celle du niveau national (+ 0,4 point).

Les Pays de la Loire font partie des cinq régions présentant le taux de chômage le plus faible, à 0,1 point derrière la Bretagne, Rhône-Alpes, l’Île-de-France et l’Auvergne et à 1 point en-dessous du taux national (10,0 % au 4e trimestre 2014). La région conserve donc un taux de chômage relativement faible, pour l’ensemble de la population et en particulier pour les moins de 25 ans.

Au sein de la région, ce sont les départements déjà les plus touchés fin 2013 qui enregistrent les plus fortes hausses du taux de chômage : la Sarthe avec + 0,6 point sur un an et le Maine-et-Loire avec + 0,5 point (figure 1). Les trois autres départements enregistrent une progression de + 0,4 point.

L’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi se poursuit

La hausse de la demande d’emploi continue en 2014 (figure 2). Avec 179 000 demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A dans la région à la fin de l’année 2014, les Pays de la Loire connaissent non seulement une évolution de la demande d’emploi légèrement plus marquée qu’en 2013 (+ 7,4 % sur un an à fin 2014, contre + 7,0 % sur un an à fin 2013), mais également à un rythme plus prononcé qu’au niveau national (+ 5,4 % sur un an à fin 2014).

Par ailleurs, les catégories B et C enregistrent une évolution de leur effectif de + 8,5 % sur un an (125 500 demandeurs fin 2014), ce qui traduit une hausse sensible du nombre de demandeurs d’emploi ayant eu une activité réduite au cours du mois écoulé.

Les écarts d’évolution de la demande d’emploi par public se resserrent

Au sein des catégories A, B et C, l’écart de progression entre les demandes d’emploi masculine et féminine se resserre : il passe de 1,9 point à fin 2013 (respectivement 9,1 % et 7,2 %) à 1,1 point à fin 2014 (respectivement 8,4 % et 7,3 %). Par ailleurs, les fortes disparités entre les évolutions de la demande d’emploi pour les moins de 25 ans et pour les 50 ans et plus se réduisent également : de 6,8 points à fin 2013 (respectivement 5,2 % et 12,0 %), la différence passe à 4,6 points à fin 2014 (respectivement 5,9 % et 10,5 %). Enfin, l’écart entre la progression du nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an et ceux inscrits depuis moins d’un an connaît une baisse significative : il est de 8,4 points en 2014 (respectivement 12,7 % et 4,3 %), contre 14,7 points en 2013 (respectivement 17,1 % et 2,4 %).

Le recours à l’activité partielle se stabilise en 2014

Avec près de 7,3 millions d’heures autorisées dans la région, le recours au chômage partiel est stable par rapport à l’année précédente. Cet indicateur, pris isolément, ne traduit donc pas d’aggravation des difficultés des entreprises.

Les secteurs les plus touchés dans la région sont globalement les mêmes qu’en 2013 : l’industrie de l’habillement, la fabrication d'équipements électriques, la fabrication d’autres matériels de transport et enfin le secteur du travail du bois.

Figure 1 – Taux de chômage

en % de la population active
Taux de chômage
2013 T4 2014 T1 2014 T2 2014 T3 2014T4 (p) Évolution 2014T4/2013T4 (en points de %)
Loire-Atlantique 8,4 8,4 8,4 8,6 8,8 0,4
Maine-et-Loire 9,0 9,1 9,0 9,3 9,5 0,5
Mayenne 6,5 6,5 6,4 6,7 6,9 0,4
Sarthe 9,5 9,5 9,5 9,9 10,1 0,6
Vendée 8,2 8,3 8,3 8,5 8,6 0,4
Pays de la Loire 8,5 8,5 8,5 8,8 9,0 0,5
France métropolitaine 9,6 9,7 9,7 9,9 10,0 0,4
  • p : données provisoires.
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 2 – Demandeurs d'emploi en fin de mois

Demandeurs d'emploi en fin de mois
Demandeurs d'emploi au 31/12/2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 (en %) (1)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 145,1 94,4 8,4 8,5
Femmes 159,4 84,7 7,3 6,2
Moins de 25 ans 56,4 33,4 5,9 6,1
25 à 49 ans 184,6 106,1 7,5 6,5
50 ans ou plus 63,5 39,6 10,5 11,1
Inscrits depuis un an ou plus 133,1 nd 12,7 nd
Pays de la Loire 304,5 179,0 7,8 7,4
France métropolitaine 5 291,8 3 552,9 6,4 5,4
  • nd : données non disponibles.
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2013 et le 31/12/2014
  • Note : données brutes.
  • Source : Pôle emploi ; DARES.

Figure 3 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

en % de la population active
Évolution trimestrielle du taux de chômage
Pays de la Loire France métropolitaine
1er trim. 2005 7,0 8,3
2e trim. 2005 7,2 8,4
3e trim. 2005 7,3 8,6
4e trim. 2005 7,3 8,7
1er trim. 2006 7,5 8,8
2e trim. 2006 7,3 8,6
3e trim. 2006 7,3 8,5
4e trim. 2006 6,9 8,0
1er trim. 2007 6,9 8,1
2e trim. 2007 6,5 7,8
3e trim. 2007 6,4 7,6
4e trim. 2007 5,9 7,1
1er trim. 2008 5,6 6,8
2e trim. 2008 5,7 7,0
3e trim. 2008 5,9 7,1
4e trim. 2008 6,4 7,4
1er trim. 2009 7,3 8,2
2e trim. 2009 8,0 8,8
3e trim. 2009 8,0 8,8
4e trim. 2009 8,2 9,1
1er trim. 2010 8,0 9,0
2e trim. 2010 7,9 8,9
3e trim. 2010 7,8 8,8
4e trim. 2010 7,6 8,8
1er trim. 2011 7,5 8,7
2e trim. 2011 7,3 8,6
3e trim. 2011 7,5 8,8
4e trim. 2011 7,6 8,9
1er trim. 2012 7,7 9,1
2e trim. 2012 7,9 9,3
3e trim. 2012 8,1 9,4
4e trim. 2012 8,4 9,7
1er trim. 2013 8,6 9,9
2e trim. 2013 8,7 10,0
3e trim. 2013 8,7 9,9
4e trim. 2013 8,5 9,6
1er trim. 2014 8,5 9,7
2e trim. 2014 8,5 9,7
3e trim. 2014 8,8 9,9
4e trim. 2014 9,0 10,0
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 3 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

Figure 4 – Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi

Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi
2013 2014 (p) Évolution 2014/2013 (en %)
Contrats en alternance
Contrats de professionnalisation nd nd ///
Contrats d'apprentissage du secteur privé 16 153 15 856 -1,8
Emplois aidés du secteur marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat initiative emploi (CUI-CIE) 1 868 1 710 -8,5
Emplois d'avenir 376 689 83,2
Emplois aidés du secteur non marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE) (1) 15 615 11 059 -29,2
Emplois d'avenir 2 576 2 787 8,2
Mesures d'accompagnement des jeunes
Contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) 9 895 8 696 -12,1
  • p : données provisoires.
  • nd : données non disponibles.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • (1) : les contrats aidés CUI-CAE de 2013 ont une durée de 6 à 24 mois et ceux de 2014, une durée de 12 à 24 mois.
  • Note : extraction en avril 2015.
  • Source : DARES.

Figure 5 – Heures consommées d'activité partielle

en indice base 100 au 2009 T1
Heures consommées d'activité partielle
Pays de la Loire France métropolitaine
1er trim. 2009 100 100
2e trim. 2009 104,59 103,93
3e trim. 2009 53,49 58,44
4e trim. 2009 69,06 81,43
1er trim. 2010 52 48,63
2e trim. 2010 26,47 32,47
3e trim. 2010 10,59 12,75
4e trim. 2010 11,68 19,03
1er trim. 2011 10,36 13,52
2e trim. 2011 5,44 11,44
3e trim. 2011 3,12 7,87
4e trim. 2011 7,21 17,81
1er trim. 2012 9,68 21,19
2e trim. 2012 9,45 16,37
3e trim. 2012 8,93 14,71
4e trim. 2012 20,31 39,96
1er trim. 2013 25,04 34,7
2e trim. 2013 17,09 22,17
3e trim. 2013 18,45 16,68
4e trim. 2013 25,22 31,08
1er trim. 2014 20,24 29,54
2e trim. 2014 13,52 21,57
  • Note : données brutes, hors conventions FNE et APLD (activité partielle de longue durée).
  • Source : DARES-DGEFP, extraction Sinapse.

Figure 5 – Heures consommées d'activité partielle

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.