Bilan économique 2014 du Centre-Val de Loire

Dans un contexte international plus favorable, l'économie française croît faiblement en 2014. Les progressions de l'activité et de l'emploi sont modestes (+ 0,2 et + 0,3 %). Le taux de chômage est quasi stable. Les tendances en matière d'emploi sont légèrement moins favorables en Centre-Val de Loire. L'emploi salarié marchand est en recul de 1,0 % au cours de 2014. Plus qu'en 2013 (- 0,6 %) et qu'en moyenne nationale (- 0,5 %). Cette dégradation touche tous les secteurs d'activité et principalement la construction et l'industrie. En lien avec cette dégradation du marché de l'emploi, le taux de chômage augmente de 0,5 point et atteint 9,7 % fin 2014. Il reste inférieur au taux national. Avec une hausse des créations d'entreprises de près de 3 % en 2014, dans tous les secteurs en dehors de la construction, et un repli de 8,4 % des défaillances, la démographie régionale des entreprises enregistre une embellie. Le dynamisme entrepreneurial est plus marqué en Centre-Val de Loire que nationalement.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Des échanges extérieurs en baisse mais un solde commercial toujours excédentaire

Pierre Boedoz, Direccte Centre-Val de Loire

Le commerce extérieur régional s’est sensiblement contracté en 2014. L’excédent commercial, de 787 millions d’euros, est toutefois en légère hausse. Le Loiret, l’Eure-et-Loir et l’Indre-et-Loire totalisent les trois quarts tant des exportations que des importations. Les produits pharmaceutiques, les produits chimiques, les parfums et cosmétiques ainsi que les machines et équipements d’usage général demeurent les principaux produits échangés. La contribution majoritaire aux échanges extérieurs est toujours le fait de l’Union européenne, bien qu’en baisse limitée en 2014, et principalement de l’Allemagne, qui reste pour une deuxième année consécutive le premier pays client et fournisseur.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire
No 5
Paru le : 29/05/2015

Le commerce extérieur du Centre-Val de Loire a été moins dynamique en 2014. Les exportations s’élèvent à 17,6 milliards d’euros (Md€), soit - 5,4 % par rapport à l’exercice antérieur (figure 1). Après une année de contraction des échanges en 2009, due à la crise de 2008, et quatre années de reprise entre 2010 et 2013, les résultats 2014 confirment une baisse tendancielle déjà notée à la fin 2013. Les importations portent sur 16,8 milliards d’euros soit une baisse de 5,9 %. Le commerce extérieur régional dégage ainsi un solde excédentaire de 787 millions d’euros, comparable au précédent exercice. Le taux de couverture des importations par les exportations s’établit à 104,7 %, contre 104,4 % en 2013.

Figure 1 – Évolution des échanges extérieurs en Centre-Val de Loire

million d'euros
Évolution des échanges extérieurs en Centre-Val de Loire
Exportations Importations Solde
2010 15 353 14 479 874
2011 16 951 16 482 469
2012 18 985 17 974 1 011
2013 18 621 17 893 728
2014 17 617 16 830 787
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects

Figure 1 – Évolution des échanges extérieurs en Centre-Val de Loire

La région toujours au huitième rang national

Les échanges régionaux représentent 4,1 % des exportations de la France et 3,4 % de ses importations, contre respectivement 4,4 et 3,6 % en 2013. Le Centre-Val de Loire se situe ainsi en huitième position parmi les régions françaises exportatrices, comme en 2013, derrière l’Île-de-France, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, le Nord-Pas-de-Calais, l’Alsace, la Haute-Normandie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. La région devance de peu les Pays de la Loire pour une deuxième année consécutive. Elle maintient son neuvième rang des régions importatrices et le huitième pour l’excédent commercial.

Les trois quarts des échanges assurés par trois départements

Le Loiret, l’Indre-et-Loire et l’Eure-et-Loir restent les trois départements les plus dynamiques à l'international (figure 2). Ils représentent 78,3 % des exportations et 74,5 % des importations. Viennent ensuite le Loir-et-Cher (respectivement 10,8 et 12,5 %) puis l’Indre et le Cher, ces deux départements n’assurant à eux deux qu’à peine un dixième des échanges de la région.

Figure 2 – Ventilation régionale 2014 des échanges extérieurs en Centre-Val de Loire

%
Ventilation régionale 2014 des échanges extérieurs en Centre-Val de Loire
Exportations Importations
Cher 4,67 4,68
Eure-et-Loir 20,50 13,42
Indre 6,25 8,32
Indre-et|-Loire 18,23 19,06
Loir-et|-Cher 10,81 12,49
Loiret 39,54 42,02
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects

Figure 2 – Ventilation régionale 2014 des échanges extérieurs en Centre-Val de Loire

Les produits pharmaceutiques en net recul

Avec près de 4 milliards d’euros les produits pharmaceutiques, bien qu’en forte baisse (- 20 %), restent les plus vendus à l’extérieur, devant les parfums et cosmétiques (2,5 Md€) ainsi que les machines et équipements d’usage général (1,9 Md€) (figure 3). Avec des parts respectives de 23, 14 et 11 %, ils constituent un peu moins de la moitié des exportations. Le Centre-Val de Loire est la deuxième région française exportatrice de produits pharmaceutiques après l’Île-de-France et la troisième pour les parfums et cosmétiques, après l’Île-de-France et la Picardie.

Figure 3 – Les dix principaux produits exportés par le Centre-Val de Loire en 2014

%
Les dix principaux produits exportés par le Centre-Val de Loire en 2014
Exportations
Produits pharmaceutiques 22,7
Parfums, cosmétiques| et produits d'entretien 13,9
Machines et équipements| d'usage général 10,6
Matériel électrique 3,9
Chimie de base, matières plastiques| et caoutchouc synthétique 3,7
Cuir, bagages et chaussures 3,5
Articles d'habillement 2,9
Produits en plastique 2,6
Équipements pour automobiles 2,6
Produits de la construction| aéronautique et spatiale 2,0
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects

Figure 3 – Les dix principaux produits exportés par le Centre-Val de Loire en 2014

Les produits pharmaceutiques (1,7 Md€) se maintiennent en tête des importations, suivis par la chimie de base, les matières plastiques et le caoutchouc (1,3 Md€) ainsi que les machines et équipements d’usage général (1,2 Md€) (figure 4). Ils comptent respectivement pour 10, 8 et 7 % des achats à l’extérieur, soit au total un peu plus du quart des importations régionales.

Figure 4 – Les dix principaux produits importés en Centre-Val de Loire en 2014

%
Les dix principaux produits importés en Centre-Val de Loire en 2014
Importations
Produits pharmaceutiques 19,4
Chimie de base, matières plastiques| et caoutchouc synthétique 14,7
Machines et équipements| d'usage général 14,4
Produits chimiques divers 10,1
Cuir, bagages et chaussures 8,0
Produits en plastique 7,9
Matériel électrique 7,1
Machines agricoles et forestières 6,9
Coutellerie, outils, quincaillerie 6,3
Appareils ménagers 5,2
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects

Figure 4 – Les dix principaux produits importés en Centre-Val de Loire en 2014

Une dépendance forte vis-à-vis de l’Union européenne

La contribution principale aux échanges extérieurs de la région incombe à l’Union européenne. En effet, en 2014, elle concentre 70 % des exportations, en baisse de 2 points, et 72 % des importations, proportion stable (figure 5 et figure 6). Si les échanges avec l’Union européenne sont toujours excédentaires, le déficit avec l’Asie est à nouveau orienté à la baisse, par un effet conjugué d’une hausse des exportations et d’une diminution des importations.

Figure 5 – Exportations du Centre-Val de Loire en 2014 par zone géographique

%
Exportations du Centre-Val de Loire en 2014 par zone géographique
Exportations
Union européenne 69,6
Europe hors| Union européenne 5,6
Afrique 3,4
Amérique 7,5
Proche et| Moyen-Orient 2,6
Asie 11,1
Divers 0,1
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects

Figure 5 – Exportations du Centre-Val de Loire en 2014 par zone géographique

Figure 6 – Importations du Centre-Val de Loire en 2014 par zone géographique

%
Importations du Centre-Val de Loire en 2014 par zone géographique
Importations
Union européenne 71,9
Europe hors| Union européenne 2,4
Afrique 1,8
Amérique 6,8
Proche et| Moyen-Orient 0,4
Asie 15,0
Divers 1,6
  • Source : Direction générale des douanes et droits indirects

Figure 6 – Importations du Centre-Val de Loire en 2014 par zone géographique

L’Allemagne, toujours au premier rang

En 2014, l’Allemagne est, pour une deuxième année consécutive, le premier client de la région, avec 16 % des exportations (2,8 Md€), devant la Belgique. Les autres principaux pays destinataires sont le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie. Viennent ensuite les États-Unis, les Pays-Bas, l’Irlande et la Chine. La Russie ne fait plus partie des dix premiers clients, suite à l’embargo et la crise économique.

Le premier fournisseur de la région reste aussi l’Allemagne, avec 3,3 milliards d’euros, soit 19 % du total des importations. L’Irlande, seconde l’an passé, recule au bénéfice de l’Italie et de la Chine alors que les États-Unis chutent de plus de 25 %. L’Espagne, la Belgique, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Suède complètent le tableau des dix premiers fournisseurs de la région.

Pour en savoir plus

Direccte, Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi du Centre-Val de Loire

Les chiffres clé de la région

Direction générale des douanes et droits indirects