Bilan économique 2014 du Limousin

En 2014, l'activité mondiale accélère légèrement : la reprise s'affermit dans les pays avancés tandis que la croissance fléchit dans la plupart des pays émergents. En France, l'économie ralentit nettement (+ 0,2 % après + 0,7 %). Dans ce contexte, l'emploi salarié enregistre une légère hausse et le taux de chômage progresse (+ 0,4 point par rapport à fin 2013 en France métropolitaine). En Limousin, l'activité continue de se dégrader. L'emploi se contracte pour la quatrième année consécutive et tous les secteurs d'activité sont touchés. Parallèlement, le taux de chômage et la demande d'emploi progressent tandis que la création d'entreprises se replie.

Insee Conjoncture Limousin
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Une année en demi-teinte dans les transports

Jean-Philippe Poujade, Dreal Limousin

En 2014, la conjoncture économique apparaît contrastée dans les transports. La demande d’emploi progresse de nouveau et les volumes de marchandises transportés sont en repli. Cependant, la création d’entreprises poursuit sa progression, les offres d’emplois repartent à la hausse et l’intérim enregistre une nette reprise.

Insee Conjoncture Limousin
No 5
Paru le : 29/05/2015

En 2014, 50 entreprises ont été créées dans le secteur des transports, soit deux de plus que l'année précédente, constituant ainsi un nouveau record pour la région. Cette dynamique est portée par les créations dans le transport routier de marchandises avec 20 créations contre 15 en 2013. Par ailleurs, le secteur a enregistré 14 défaillances d’entreprises, soit quatre de moins qu'en 2013.

Davantage de demandeurs d’emploi mais nette reprise de l’intérim

La diminution de l’emploi salarié dans les transports se poursuit en 2014, à un rythme similaire à celui de l’année précédente (– 0,7 %). Au niveau national, la tendance est également défavorable (– 0,5 %).

Fin décembre 2014, 4 770 personnes sont inscrites à Pôle emploi dans les métiers du transport et de la logistique (+ 5,3 % sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an augmente plus rapidement (+ 8,8 %). Ils représentent près de la moitié du total des inscrits. Les plus de 50 ans sont particulièrement touchés (+ 12,1 %), alors que la situation des moins de 25 ans s’améliore (– 4,9 %).

Figure_1 – Evolution du nombre de demandeurs d'emploi dans les métiers du transport et de la logistique en Limousin, par catégories

  • Note : données brutes.
  • Source : Direccte Limousin

Après un recul de près de 20 % en 2013, le nombre d’offres d’emploi déposées repart à la hausse en 2014 : 1 961 offres enregistrées, soit + 21,6 %. Toutes les catégories suivent cette tendance, que ce soit les offres durables (+ 24,9 %) ou les offres de moins de 6 mois (+ 19,7 %).

Le recours au travail intérimaire, qui permet aux entreprises de faire face aux mouvements conjoncturels, est très fréquent dans le secteur des transports. Il continue de progresser en 2014. Le nombre de contrats conclus est en augmentation de 19,5 % par rapport à 2013 contre + 6,1 % au niveau national. Il atteint ainsi un niveau record dans la région avec 28 000 missions démarrées sur l’année. La durée moyenne des missions augmente sensiblement. Ainsi, l'emploi intérimaire, mesuré en équivalent temps plein, est en croissance de 45 % par rapport à 2013. À l'échelle nationale, la hausse est moindre (+ 8,2 %).

Le transport routier de marchandises toujours en baisse

Avec 2 938 millions de tonnes-kilomètres échangés tous flux confondus, le transport routier de marchandises généré par le Limousin se dégrade de 13 % (contre – 3,1 % au niveau national). Le repli est particulièrement prononcé pour les flux sortants (– 17,8 %) et internes (– 14,8 %) et moins marqué sur les flux entrants (– 8,5 %).

Figure 2 – Transport de marchandises par la route

en %
Transport de marchandises par la route
Limousin 2014 (p) (millions de Tonnes- Kilomètres transportés) Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1)
Entrées dans la région 1 439 -2,4
Sorties de la région 1 013 -4,1
Intérieur de la région 486 -0,9
  • p : données provisoires.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le transport de marchandises si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Champ : France métropolitaine hors Corse. Données hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises.

Néanmoins, selon l'enquête de la Banque de France, le chiffre d'affaires des entreprises est resté stable, la diminution des prix du carburant et la mise en place d’organisations plus rationnelles ayant permis de conforter les résultats. Les prévisions pour 2015 sont empreintes d'une grande prudence.

Le transport aérien se stabilise

En 2014, la fréquentation des aéroports de la région est quasi stable (– 0,4 %). Ainsi 362 250 passagers ont été accueillis sur les deux infrastructures limousines.

Figure 3 – Passagers des aéroports

en %
Passagers des aéroports
Limousin France métropolitaine
Passagers 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1) Évolution 2014/2013 Évolution annuelle moyenne 2013/2008 (1)
Lignes nationales 81 580 -7,4 -6,5 -2,6 1,3
Lignes internationales 280 229 2,9 -0,5 4,2 2,1
Transit 444 -85,5 21,2 -12,5 -9,9
Total 362 253 -0,4 -2,1 2,1 1,8
dont lignes à bas coût (low cost) 274 716 3,6 -0,7 12,6 8,4
Part des lignes à bas coût (low cost)(en %) 75,8 /// /// /// ///
  • Note : données brutes.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le trafic passager si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Source : Union des aéroports français.

Le trafic international continue de bien se comporter avec un gain de près de 8 000 passagers (+ 2,9 %), alors que le repli amorcé depuis trois ans du trafic national se poursuit (– 7,4 %). Parallèlement, le public des vols low-cost augmente de 3,6 %, il représente près de 76 % des passagers transportés.

Avec plus de 71 000 passagers transportés, l'aéroport de Brive poursuit sa progression (+ 11,9 %), grâce notamment à la croissance du trafic low-cost.

Malgré l’accroissement du nombre de voyageurs à l'international, l'activité de l'aéroport de Limoges est en légère diminution (– 3,0 % avec 290 790 passagers) du fait notamment d’une réduction du nombre de vols.

Immatriculations : la reprise se confirme

Globalement, les ventes régionales sont en hausse de 2,4 % en 2014 avec 24 600 véhicules neufs immatriculés. La Haute-Vienne, qui concentre plus de la moitié des immatriculations, affiche une certaine stabilité, alors que la Corrèze et la Creuse connaissent des hausses de 4,1 % et 10,4 %.

Figure 4 – Immatriculations de véhicules neufs

Immatriculations de véhicules neufs
Véhicules particuliers Véhicules utilitaires légers (1) Véhicules industriels à moteur (2) Ensemble immatriculations (3)
2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %) 2014 (nombre) Évolution 2014/2013 (en %)
Corrèze 7 197 5,4 1 296 0,8 220 -7,2 8 739 4,1
Creuse 2 492 11,6 484 10,3 41 -28,1 3 027 10,4
Haute-Vienne 10 147 -0,9 2 429 3,1 176 -11,1 12 834 -0,5
Limousin 19 836 2,8 4 209 3,2 437 -11,2 24 600 2,4
France métropolitaine 1 765 855 0,5 370 130 1,5 38 895 -13,6 2 180 776 0,3
  • Note : données brutes.
  • (1) : camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés <= 3,5 t de PTAC.
  • (2) : camions, véhicules automoteurs spécialisés > 3,5 t de PTAC et tracteurs routiers.
  • (3) : y compris immatriculations de transports en commun.
  • Source : SOeS, SIDIV.

Après la reprise amorcée en 2013, les immatriculations de voitures particulières augmentent à nouveau de 2,8 % en un an, soit 2,3 points de plus que la moyenne nationale. Alors qu’elles progressent en Creuse (+ 11,6 %) et en Corrèze (+ 5,4 %), les ventes diminuent légèrement en Haute-Vienne (– 0,9 %).

Figure 5 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

en indice base 100 en 2006
Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs
Limousin France métropolitaine
2006 100 100
2007 104,1 103,21
2008 102,92 102,49
2009 111,28 113,39
2010 106,43 110,44
2011 101,98 108
2012 86,58 92,81
2013 88,97 87,81
2014 91,43 88,26
  • Note : données brutes.
  • Source : SOeS, Fichier central des automobiles, SIDIV.

Figure 5 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

Pour en savoir plus

« La conjoncture dans les transports en Limousin - Bilan 2014 », Dreal Limousin, à paraitre

Plus d'information sur www.limousin.developpement-durable.gouv.fr -> Données et études -> Infrastructures, transports et mobilités