Bilan économique 2014 du Limousin

En 2014, l'activité mondiale accélère légèrement : la reprise s'affermit dans les pays avancés tandis que la croissance fléchit dans la plupart des pays émergents. En France, l'économie ralentit nettement (+ 0,2 % après + 0,7 %). Dans ce contexte, l'emploi salarié enregistre une légère hausse et le taux de chômage progresse (+ 0,4 point par rapport à fin 2013 en France métropolitaine). En Limousin, l'activité continue de se dégrader. L'emploi se contracte pour la quatrième année consécutive et tous les secteurs d'activité sont touchés. Parallèlement, le taux de chômage et la demande d'emploi progressent tandis que la création d'entreprises se replie.

Insee Conjoncture Limousin
Paru le : 29/05/2015
Consulter

Pas d’amélioration sur le marché du travail

Laurent Bergougnoux, Richard Bousrez, Direccte Limousin - Caroline Geindre, Insee Limousin

En 2014, la situation sur le marché du travail reste dégradée. Le taux de chômage et la demande d’emploi continuent de progresser en Limousin. Les seniors et les demandeurs d’emploi de longue durée restent les plus durement touchés. Néanmoins, les entreprises de la région ont moins recouru au chômage partiel. Parallèlement, le volume des emplois aidés s’est réduit.

Insee Conjoncture Limousin
No 5
Paru le : 29/05/2015

Le taux de chômage progresse

En 2014, le taux de chômage s’inscrit à la hausse en Limousin comme en France métropolitaine alors qu’il s’était légèrement replié en 2013. Dans la région, le taux de chômage se stabilise au premier semestre 2014 pour fortement progresser au deuxième semestre. Au final, il augmente de 0,4 point sur un an, pour atteindre 9,2 % de la population active fin 2014. Le taux de chômage national s’établit à 10,0 %, restant ainsi supérieur de 0,8 point au niveau régional.

Figure 1 – Taux de chômage

en % de la population active
Taux de chômage
2013 T4 2014 T1 2014 T2 2014 T3 2014T4 (p) Évolution 2014T4/2013T4 (en points de %)
Corrèze 7,7 7,8 7,8 8,0 8,1 0,4
Creuse 9,5 9,5 9,4 9,7 9,7 0,2
Haute-Vienne 9,3 9,4 9,4 9,7 9,8 0,5
Limousin 8,8 8,9 8,8 9,1 9,2 0,4
France métropolitaine 9,6 9,7 9,7 9,9 10,0 0,4
  • p : données provisoires.
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Le taux de chômage progresse dans les trois départements limousins en 2014 mais les niveaux atteints restent en deçà du taux de chômage national. En Haute-Vienne, le taux de chômage augmente de 0,5 point et s’établit à 9,8 % fin 2014, soit le taux le plus élevé des trois départements limousins. Le taux de chômage en Creuse s’inscrit aussi à la hausse, mais plus modérément (+ 0,2 point), et atteint 9,7 % fin 2014. Le taux de chômage corrézien augmente de 0,4 point et s’élève à 8,1 % de la population active. Il reste néanmoins, comme en 2013, parmi les taux les plus faibles de France métropolitaine.

Figure 2 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

en % de la population active
Évolution trimestrielle du taux de chômage
Limousin France métropolitaine
1er trim. 2005 6,5 8,3
2e trim. 2005 6,7 8,4
3e trim. 2005 6,9 8,6
4e trim. 2005 6,9 8,7
1er trim. 2006 7,1 8,8
2e trim. 2006 6,9 8,6
3e trim. 2006 7,0 8,5
4e trim. 2006 6,5 8,0
1er trim. 2007 6,6 8,1
2e trim. 2007 6,4 7,8
3e trim. 2007 6,3 7,6
4e trim. 2007 5,9 7,1
1er trim. 2008 5,7 6,8
2e trim. 2008 5,9 7,0
3e trim. 2008 6,0 7,1
4e trim. 2008 6,3 7,4
1er trim. 2009 7,1 8,2
2e trim. 2009 7,6 8,8
3e trim. 2009 7,7 8,8
4e trim. 2009 7,9 9,1
1er trim. 2010 7,8 9,0
2e trim. 2010 7,7 8,9
3e trim. 2010 7,8 8,8
4e trim. 2010 7,8 8,8
1er trim. 2011 7,9 8,7
2e trim. 2011 7,9 8,6
3e trim. 2011 8,0 8,8
4e trim. 2011 8,2 8,9
1er trim. 2012 8,4 9,1
2e trim. 2012 8,7 9,3
3e trim. 2012 8,7 9,4
4e trim. 2012 9,0 9,7
1er trim. 2013 9,2 9,9
2e trim. 2013 9,3 10,0
3e trim. 2013 9,2 9,9
4e trim. 2013 8,8 9,6
1er trim. 2014 8,9 9,7
2e trim. 2014 8,8 9,7
3e trim. 2014 9,1 9,9
4e trim. 2014 9,2 10,0
  • Note : données CVS.
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé.

Figure 2 – Évolution trimestrielle du taux de chômage

L’augmentation de la demande d’emploi se poursuit

Au 31 décembre 2014, le Limousin compte près de 53 500 demandeurs d’emploi de catégories A, B et C, chiffre le plus élevé jamais atteint. Par rapport à fin 2013, leur nombre progresse ainsi de 5,8 %, une évolution plus faible qu’en France métropolitaine (+ 6,4 %). Parmi eux, 34 000 n’ont eu aucune activité au cours du mois de décembre 2014. Sur un an, le nombre de ces demandeurs d’emploi de catégorie A enregistre une hausse de 5,2 %, proche du niveau national (+ 5,4 %). L’augmentation de la demande d’emploi concerne les trois départements de la région mais elle est moins marquée en Creuse : elle y est notamment deux fois moins élevée qu’en Corrèze et Haute-Vienne pour les catégories A, B et C.

Dans la région, si hommes et femmes sont concernés par la progression de la demande d’emploi de façon assez similaire, des disparités apparaissent selon l’âge. En effet, les plus de 50 ans sont particulièrement touchés avec des hausses de 10,6 % pour les catégories A, B et C et 11,8 % pour la seule catégorie A. À l’opposé, chez les moins de 25 ans, la demande d’emploi ne progresse que de 0,3 % pour les catégories A, B et C et elle se replie de 1,4 % pour les jeunes n’ayant eu aucune activité professionnelle.

Figure 3 – Demandeurs d'emploi en fin de mois

Demandeurs d'emploi en fin de mois
Demandeurs d'emploi au 31/12/2014 (en milliers) Évolution 2014/2013 (en %) (1)
Catégories A, B, C Catégorie A Catégories A, B, C Catégorie A
Hommes 26,1 18,2 6,1 5,8
Femmes 27,4 15,8 5,5 4,5
Moins de 25 ans 8,7 5,6 0,3 -1,4
25 à 49 ans 32,0 19,8 5,5 4,5
50 ans ou plus 12,8 8,6 10,6 11,8
Inscrits depuis un an ou plus 24,8 nd 9,3 nd
Limousin 53,5 34,0 5,8 5,2
France métropolitaine 5 291,8 3 552,9 6,4 5,4
  • nd : donnée non disponible.
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2013 et le 31/12/2014
  • Note : données brutes.
  • Source : Pôle emploi ; DARES.

En revanche, la croissance du nombre de demandeurs d’emploi de longue durée se poursuit à un rythme soutenu. Par rapport à fin 2013, ils sont 9,3 % de plus en catégories A, B et C à rechercher un emploi depuis plus d’un an. Cette évolution est proche de celle constatée au niveau national (+ 9,4 %). Elle est cependant plus contenue en Creuse (+ 4,8 %). Elle est proche de la moyenne en Corrèze (+ 8,6 %) et élevée en Haute-Vienne (+ 11,3 %). Au final, 46,3 % des personnes inscrites à Pôle emploi fin 2014 sont en recherche d’emploi depuis plus d’un an, soit près de cinq points de plus qu’en France métropolitaine.

Un recours au chômage partiel en repli

Le recours au chômage partiel est en recul important par rapport à 2013, tant en Limousin qu’en métropole. En cumul annuel, le volume d’heures d’activité partielle consommées par les établissements se contracte de 32 % dans la région et de 22 % au niveau national. Par ailleurs, la demande des établissements a régressé tout au long de l’année, laissant entrevoir un début d’année 2015 moins difficile.

Figure 4 – Heures consommées d'activité partielle

en indice base 100 au 2009 T1
Heures consommées d'activité partielle
Limousin France métropolitaine
1er trim. 2009 100 100
2e trim. 2009 76,59 103,93
3e trim. 2009 48,07 58,44
4e trim. 2009 58,57 81,43
1er trim. 2010 50,2 48,63
2e trim. 2010 20,48 32,47
3e trim. 2010 15,82 12,75
4e trim. 2010 18,83 19,03
1er trim. 2011 14,37 13,52
2e trim. 2011 9,72 11,44
3e trim. 2011 1,93 7,87
4e trim. 2011 5,66 17,81
1er trim. 2012 22,55 21,19
2e trim. 2012 13,36 16,37
3e trim. 2012 14,97 14,71
4e trim. 2012 36,32 39,96
1er trim. 2013 39,08 34,7
2e trim. 2013 54,94 22,17
3e trim. 2013 46,67 16,68
4e trim. 2013 30,18 31,08
1er trim. 2014 34,16 29,54
2e trim. 2014 42,23 21,57
  • Note : données brutes, hors conventions FNE et APLD (activité partielle de longue durée).
  • Source : DARES-DGEFP, extraction Sinapse.

Figure 4 – Heures consommées d'activité partielle

Des mesures d’aide à l’emploi moins nombreuses

En 2014, le volume des emplois aidés en Limousin se replie. Les emplois aidés dans le secteur marchand progressent en 2014 : la baisse du nombre d'entrées en CUI-CIE est nettement compensée par la hausse du nombre d'emplois d'avenir. En revanche, le nombre d'emplois aidés se contracte fortement dans le secteur non marchand sous l'effet conjugué de la baisse du nombre d'emplois d'avenir et des entrées en CUI-CAE. Ces derniers types de contrats bénéficient à un ensemble large de publics, au premier rang desquels les demandeurs d’emplois tout en étant fortement ciblés sur les personnes de faible niveau de formation initiale, les seniors, les jeunes et les travailleurs handicapés. Au final, les emplois aidés restent majoritairement le fait du secteur non marchand : près de sept emplois aidés sur dix.

Figure 5 – Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi

Nombre d'entrées dans les principales mesures d'accompagnement et d'aide à l'emploi
2013 2014 (p) Évolution 2014/2013 (en %)
Contrats en alternance
Contrats de professionnalisation nd nd ///
Contrats d'apprentissage du secteur privé 1 971 2 518 27,8
Emplois aidés du secteur marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat initiative emploi (CUI-CIE) 365 318 -12,9
Emplois d'avenir 95 284 198,9
Emplois aidés du secteur non marchand
Contrat unique d'insertion - Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE) (1) 4 805 2 943 -38,8
Emplois d'avenir 1 000 991 -0,9
Mesures d'accompagnement des jeunes
Contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) 1 796 1 477 -17,8
  • p : données provisoires.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • (1) : les contrats aidés CUI-CAE de 2013 ont une durée de 6 à 24 mois et ceux de 2014, une durée de 12 à 24 mois.
  • Note : extraction en avril 2015.
  • Source : DARES.