Économie et Statistique n° 448-449 - Salaire minimum - Enquêtes de victimation

Economie et Statistique
Paru le : 25/10/2012
Consulter

Conduites agressives et alcoolisation

Laurent Bègue

Afin de mieux connaître les liens entre les conduites agressives et la consommation d'alcool, une enquête épidémiologique fondée sur la méthode des quotas a été réalisée auprès de 2019 personnes représentatives de la population des 18-65 ans habitant les régions d'Île-de-France et du Nord-Pas de Calais. Près de 40 % des personnes ayant répondu ont consommé de l'alcool dans les deux heures précédant leur participation à une bagarre. La quantité d'alcool consommé en une occasion est significativement liée au fait d'avoir pris part à de telles violences, notamment chez les personnes ayant un niveau d'étude inférieur ou égal au baccalauréat. Les hommes les plus jeunes et ceux ayant un niveau de tendances agressives chroniques élevé s'avèrent davantage concernés. En se limitant aux agressions hors famille, près de 25 % des personnes ayant répondu indiquent avoir consommé de l'alcool dans les deux heures qui précèdent. Les facteurs associés à la participation à ce type d'agression, outre le genre et l'âge, sont la quantité d'alcool consommé en une occasion et les tendance agressives chroniques (notamment chez les femmes), auxquelles s'ajoutent l'hypomanie (trouble de l'humeur se traduisant par une irritabilité et une excitation persistantes), la crainte de perdre son emploi (uniquement chez les plus âgés), et le nombre de frères et sœurs (uniquement chez les femmes).

Economie et Statistique
No 448-449
Paru le : 25/10/2012