Economie et Statistique n°381-382 - Logement : aspects économiques et sociaux

Economie et Statistique
Paru le : 01/10/2005
Consulter

Le prix des attributs du logement

Jean Cavailhès

La méthode des « prix hédonistes » permet d'estimer le prix des différents attributs d'un logement (taille, confort, environnement proche ou lointain, etc.) à partir de son prix global. De tels prix ont été estimés pour 1996 pour le secteur locatif libre des villes, de leurs banlieues et de leurs couronnes périurbaines (« aires urbaines »). Ainsi, la surface habitable d'un logement et son équipement sanitaire jouent fortement sur le loyer. Les caractéristiques de l'immeuble (collectif ou individuel, date de construction, état) ont également un rôle important. L'accessibilité au centre d'emploi et la qualité sociale du voisinage sont les attributs « extrinsèques » du logement qui ont le plus d'impact. Cependant, le coût réel de l'éloignement du centre serait sous-estimé par les ménages. Les autres aménités ou nuisances locales (criminalité, bruit, pollution, aménités rurales, etc.) exercent une influence réduite ou même nulle. Les dégradations de l'immeuble affectent davantage le loyer que le bruit ou la criminalité, qui sont loin d'avoir l'importance escomptée. Enfin, l'élasticité revenu de la demande de surface habitable est supérieure à celle d'accessibilité : confrontés à l'arbitrage entre le coût d'accessibilité et le besoin d'espace, les ménages aisés donnent la préférence au second et ils se localisent de préférence à la périphérie des villes.

Economie et Statistique
No 381-382
Paru le : 01/10/2005