Bilan économique 2019 - Nouvelle-Aquitaine

Une année 2019 encourageante pour l'économie néo-aquitaine avant le coup de frein de la crise sanitaire

En 2019, la situation économique continue de s'améliorer en Nouvelle-Aquitaine. L'emploi bénéficie d'un regain d'activité dans la plupart des secteurs et de l'intérêt confirmé pour l'entrepreneuriat. En conséquence, le chômage recule.

A la fin de l'année, les perspectives pour 2020 étaient plutôt encourageantes. Mais la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus va bouleverser les prévisions.

Insee Conjoncture Nouvelle-Aquitaine
No 22
Paru le : Paru le 10/07/2020
Sébastien Brumaud (Insee)
Insee Conjoncture Nouvelle-Aquitaine  No 22 - juillet 2020

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2019 publiés par l'Insee.
Retrouvez les bilans des autres régions ici.

Cette année, la situation exceptionnelle de la pandémie dans les premiers mois de 2020 introduit une rupture avec la dynamique de 2019 et remet en question les éventuelles prévisions réalisées précédemment. Ainsi, ces bilans rendent également compte de la crise, uniquement sur la période de confinement.

Consulter

Tourisme - La clientèle résidant en France soutient la fréquentation des hôtels et campingsBilan économique 2019

Sébastien Brumaud (Insee)

En 2019, la fréquentation des campings et hôtels de Nouvelle-Aquitaine progresse de 3,3 % après un recul l’année précédente. Elle dépasse les 43 millions de nuitées dont les trois quarts générées par des clients résidant en France. Cette clientèle privilégie l’hôtellerie de plein-air du littoral et la location des emplacements les mieux équipés. Dans les hôtels, la croissance de la fréquentation est entièrement portée par cette même clientèle, plus présente dans les zones urbaines et sur le littoral.

Insee Conjoncture Nouvelle-Aquitaine

No 22

Paru le : 10/07/2020

Avertissement

Fréquentation touristique - Révision des séries concernant les hôtels à compter du 1er janvier 2019

À partir du 1er janvier 2019, les données des hôtels non répondants sont imputées au moyen d’une nouvelle méthode, en fonction de leurs caractéristiques. Cette nouvelle méthode d’imputation de la non-réponse tend à revoir légèrement à la baisse le nombre total de nuitées mais n’a pas d’impact sur les évolutions (en savoir plus).

En 2019, en Nouvelle-Aquitaine comme au niveau national, les hôtels et les campings ont accueilli davantage de clients qu'en 2018 (figure 1). Avec 43,3 millions de nuitées, la région reste parmi les plus attractives, derrière l’Île-de-France (72,6 millions) et devant l’Occitanie (42,9 millions). La clientèle est composée aux trois quarts par des visiteurs résidant en France (résidents) dont le nombre progresse cette année. La fréquentation des clients résidant à l’étranger (non-résidents) est stable après plusieurs années de hausse (figure 2).

Figure 1Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

indice base 100 en 2011
Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings (indice base 100 en 2011)
Nombre de nuitées - Nouvelle-Aquitaine Nombre d'arrivées - Nouvelle-Aquitaine Nombre de nuitées - France métropolitaine Nombre d'arrivées - France métropolitaine
2011 100 100 100 100
2012 99,3 100,1 99,9 100
2013 99,9 100,6 100,4 100,8
2014 100,4 102 100,4 101,3
2015 104,8 106,1 101,8 103,1
2016 106,4 108,8 100,9 103,2
2017 110,7 112,5 106,2 107,9
2018 109,7 111,6 108 109,7
2019 113,3 115,3 109,7 111,7
  • Notes : données définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre. De 2011 à 2016 le mois d'avril a été estimé pour toutes les régions (sauf en avril 2016 où les régions Hauts-de-France, Grand Est et Provence-Alpes-Côte d'Azur ont été enquêtées).
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 1Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

  • Notes : données définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre. De 2011 à 2016 le mois d'avril a été estimé pour toutes les régions (sauf en avril 2016 où les régions Hauts-de-France, Grand Est et Provence-Alpes-Côte d'Azur ont été enquêtées).
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2Fréquentation des hôtels et des campings en 2019

en milliers
Fréquentation des hôtels et des campings en 2019 (en milliers)
Nouvelle-Aquitaine France métropolitaine
Hôtels Campings Hôtels Campings
Arrivées 10 073 4 611 121 755 25 559
- Résidents 8 433 3 359 84 379 17 098
- Non-résidents 1 640 1 252 37 376 8 461
Nuitées 16 175 27 085 214 638 128 602
- Résidents 13 386 19 597 138 214 88 447
- Non-résidents 2 788 7 487 76 424 40 155
Durée moyenne du séjour (en jours) 1,6 5,9 1,8 5,0
- Résidents 1,6 5,8 1,6 5,2
- Non-résidents 1,7 6,0 2,0 4,7
  • Notes : données définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Des campeurs plus nombreux et en quête de confort

Après une pause en 2018, la fréquentation estivale des campings de la région repart à la hausse (figure 3). En Nouvelle-Aquitaine, les établissements de l’hôtellerie de plein-air accueillent majoritairement une clientèle résidente, encore plus présente cette année (+ 5,6 %) que la non résidente (+ 0,9 %).

Figure 3Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département (en %)
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2019
2019 (en milliers) Évolution 2019/2018 Évolution annuelle moyenne 2018/2013 ¹ par une clientèle non résidente sur emplacements équipés
Charente 152 3,4 0,4 39,5 23,4
Charente-Maritime 7 395 6,1 1,6 17,3 63,2
Corrèze 522 1,9 -1,0 29,2 44,7
Creuse 136 -7,1 2,7 36,8 27,9
Dordogne 3 463 5,9 0,6 37,1 56,3
Gironde 5 280 2,5 4,6 33,1 57,8
Landes 6 866 3,8 2,9 30,6 62,7
Lot-et-Garonne 365 -3,4 3,7 27,9 53,2
Pyrénées-Atlantiques 2 197 5,5 0,7 25,3 48,7
Deux-Sèvres 145 10,1 -3,7 15,5 36,2
Vienne 352 -1,2 1,4 20,6 47,3
Haute-Vienne 211 -4,3 1,2 28,2 31,8
Nouvelle-Aquitaine 27 085 4,2 2,2 27,6 58,5
France métropolitaine 128 602 2,9 1,8 31,2 55,4
  • Notes : données définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre.
  • ¹ : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Ces touristes résidents privilégient la location d’emplacements équipés tels que les mobil-homes, bungalows, chalets, tentes. Ainsi, en 2019, la fréquentation se renforce de 10 % pour ces hébergements alors qu’elle s’effrite de 3 % pour les emplacements nus. En séjournant majoritairement sur des emplacements équipés, les clients optent également pour les campings avec le plus de confort (figure 4). En effet, la proportion d’emplacements équipés s’accroît avec le classement : 60 % des emplacements dans les campings 5 étoiles et 16 % dans les campings 1 étoile.

Figure 4Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2019 (milliers) Évolution 2019/2018 (%)
Nouvelle-Aquitaine France métropolitaine Nouvelle-Aquitaine France métropolitaine
1-2 étoiles 2 683 14 604 2,0 -1,6
3-4-5 étoiles 23 561 108 326 4,8 3,3
Non classés 841 5 671 -2,8 6,9
Total 27 085 128 602 4,2 2,9
  • Notes : données définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Le littoral toujours plus attractif pour les campeurs

Sur le littoral néo-aquitain, 87 000 emplacements sont proposés quotidiennement à la clientèle de passage dont 45 % équipés d'un hébergement locatif, soit un quart des emplacements disponibles sur l’ensemble des côtes françaises.
Disposant de ce large parc, les campings du littoral néo-aquitain attirent davantage de clients : plus de 19 millions de nuitées soit 900 000 de plus que l'été dernier. Cette hausse est intégralement portée par la fréquentation des emplacements équipés. Les touristes qui ont choisi de camper à l’intérieur des terres sont, eux aussi, plus nombreux qu'en 2018 (+ 3 %).

Un calendrier d’avant saison favorable

Le calendrier des vacances scolaires, le positionnement des longs week-ends et la météo jouent un rôle très important dans la fréquentation des campings en début de saison. Ainsi, en 2019, les trois premiers mois de la saison concentrent plus de 5,6 millions de nuitées, soit une augmentation de 12 % par rapport à 2018. Au cœur de la saison, la fréquentation progresse légèrement en août (+ 1,0 %) alors que la hausse est notable en juillet (+ 4,6 %). Malgré des conditions météorologiques très favorables, la hausse se limite à 1,3 % en septembre après une forte hausse la saison précédente.

La clientèle résidente soutient la fréquentation des hôtels

Le nombre de nuitées hôtelières de la région augmente en 2019 et atteint 16,2 millions (figure 5). La hausse régionale est supérieure à celle enregistrée en France métropolitaine et seuls les hôtels de Provence-Alpes-Côte d’Azur et d’Auvergne-Rhône-Alpes affichent un meilleur résultat.
En Nouvelle-Aquitaine, l'augmentation de la fréquentation hôtelière est entièrement imputable à la clientèle résidente, touristes et professionnels, qui représente 83 % de la fréquentation totale. Les nuitées des clients provenant de l’étranger diminuent en 2019 alors que, sur la période 2011 à 2018, elles progressent au rythme moyen de 5,3 % par an.

Figure 5Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département (en %)
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2019 par une clientèle non résidente
2019 (en milliers) Évolution 2019/2018 Évolution annuelle moyenne 2018/2013 ¹
Charente 468 5,1 0,1 16,6
Charente-Maritime 2 321 1,7 1,0 12,5
Corrèze 538 2,2 0,2 9,6
Creuse 123 -1,0 -1,5 7,0
Dordogne 1 008 -1,3 -0,5 24,0
Gironde 4 665 4,3 3,7 24,6
Landes 1 129 3,2 0,3 10,7
Lot-et-Garonne 394 -1,2 0,6 10,8
Pyrénées-Atlantiques 2 683 -0,4 0,1 18,6
Deux-Sèvres 455 1,6 -0,1 8,5
Vienne 1 685 -0,6 1,4 10,7
Haute-Vienne 706 1,5 1,4 13,2
Nouvelle-Aquitaine 16 175 1,7 1,4 17,2
France entière 219 256 0,8 1,3 35,2
  • Note : données définitives.
  • ¹ : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Les établissements « haut de gamme » ont davantage profité du flux supplémentaire de clients (figure 6). Les hôtels 4 étoiles notamment attirent davantage grâce à l’ouverture de nouveaux établissements. La croissance dans les hôtels 3 étoiles est plus mesurée en raison de la défection des visiteurs non résidents ; cependant, cette catégorie d’hôtels reste la plus fréquentée.

Figure 6Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2019 (milliers) Évolution 2019/2018 (%)
Nouvelle-Aquitaine France entière Nouvelle-Aquitaine France entière
1-2 étoiles 5 123 47 832 -5,4 -5,4
3 étoiles 5 994 82 814 1,9 1,5
4-5 étoiles 3 327 60 023 10,3 4,1
Non classés 1 731 28 587 9,2 3,1
Total 16 175 219 256 1,7 0,8
  • Note : données définitives.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Les 671 hôtels situés en zones urbaines accueillent 57 % de la fréquentation hôtelière régionale. Leur activité croît de plus de 2 % en 2019 grâce aux séjours d’agrément. Sur le littoral (514 hôtels), l’augmentation des séjours professionnels génère de l’activité supplémentaire. Dans les zones rurales, malgré la fermeture d’établissements, 700 hôtels maintiennent un niveau de fréquentation comparable à celui de 2018 (2,2 millions de nuitées).

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour comprendre

Les résultats s’appuient sur trois enquêtes mensuelles réalisées par l’Insee dans le cadre d’un partenariat avec la Direction générale des entreprises (DGE) et les organismes régionaux chargés du tourisme. Elles permettent d’observer la fréquentation et la structure de la clientèle, notamment son origine géographique.

- L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie couvre un échantillon de 12 000 hôtels homologués (1 à 5 étoiles dans le nouveau classement hôtelier) et non homologués de chaînes de la France métropolitaine et des départements d’Outre-mer. Elle couvre les douze mois de l’année.

- L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie de plein air couvre un échantillon d’environ 6 100 terrains de camping, offrant au moins un emplacement de passage, classés ou non et situés en France métropolitaine. Elle couvre la saison d’été d’avril à septembre. Le mois d’avril est enquêté dans les campings depuis 2017, les données d’avril 2010 à 2016 ont été estimées. Suite au changement de classification début 2014, les données de 2010 à 2013 ont été rétropolées pour les deux types d’hébergement.

- L’enquête de fréquentation dans les autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) couvre un échantillon de 2 800 établissements, notamment les résidences de tourisme (dont appart’hôtel), villages de vacances, maisons familiales et auberges de jeunesse. Ils n’incluent pas les hébergements proposés par des particuliers.

Définitions


Résident (au sens du tourisme) : personne résidant en France et réalisant un séjour touristique en France.


Non-résident (au sens du tourisme) : personne résidant à l'étranger et réalisant un séjour touristique en France.


Arrivées :

les arrivées sont le nombre total de personnes arrivées dans un établissement durant la période considérée. Elles ne sont comptées qu'une fois, au 1er jour de leur séjour, quelque soit la durée du séjour. 


Durée moyenne de séjour (hôtellerie, hôtellerie de plein air) :

rapport du nombre de nuitées au nombre d'arrivées de clients hébergés.


Hôtellerie de plein air (camping) / Campings :

les campings-caravanings classés le sont selon les nouvelles normes Atout France en vigueur depuis juillet 2012. Ils sont classés de 1 à 5 étoiles. Les conditions requises pour ce classement portent sur les équipements communs, les équipements sanitaires, l'accessibilité aux personnes handicapées.


Nuitée :

le nombre de nuitées correspond au nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement ; deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées de même que six personnes ne séjournant qu'une nuit.


Séjour :

les voyages se décomposent en « séjours » définis par le fait d'avoir passé au moins une nuit en lieu fixe. La durée des séjours est comptabilisée en nuitées.


Taux d'occupation (hôtellerie, hôtellerie de plein air, autres hébergements) :

le taux d'occupation est le rapport entre le nombre de chambres (emplacements) occupés et le nombre de chambres (emplacements)  offerts par les hôtels et campings ouverts. Il diffère du taux d'utilisation qui rapporte le nombre de chambres (emplacements)  occupés au nombre de chambres (emplacements) total des hôtels et campings, qu'ils soient ouverts ou fermés.

Pour en savoir plus

Site de l’Insee : Thème Tourisme

Site de la Direction générale des entreprises : rubrique Tourisme

Définitions