Economie et Statistique / Economics and Statistics n° 500-501-502 - 2018Logement et marchés du logement

Economie et Statistique / Economics and Statistics
Paru le : 29/10/2018
Consulter
Sommaire

Consommation, patrimoine des ménages et marché immobilier en France

Valérie Chauvin et John Muellbauer

Economie et Statistique / Economics and Statistics

Paru le : 29/10/2018

Résumé

La consommation et le patrimoine des ménages réagissent à des facteurs communs (changements des conditions de crédit, des taux d’intérêt, des anticipations de revenus ou encore des facteurs démographiques), qui doivent être identifiés pour isoler en creux les effets de richesse. Selon un modèle à six équations de la consommation et des actifs nets des ménages, la propension marginale à consommer le patrimoine financier est similaire en France, aux États-Unis ou au Royaume-Uni, mais elle est plus faible et même négative pour le patrimoine immobilier. En effet, en France, une hausse des prix immobiliers conduit les ménages non propriétaires à économiser davantage, pour constituer un apport personnel ou en prévision de loyers plus élevés. Lors de la flambée des prix du logement entre 1996 et 2008, l’impact positif sur la consommation de l’augmentation du patrimoine immobilier et d’un accès plus facile au crédit a été neutralisé par l’impact négatif de l’augmentation des prix du logement et de l’endettement, ce qui a empêché l’amplification des rétroactions, via la consommation, telle qu’observée aux États-Unis.

Article (pdf, 1 Mo)

Citer cet article

Chauvin, V. & Muellbauer, J. (2018). Consumption, household portfolios and the housing market in France.  Economie et Statistique / Economics and Statistics, 500-501-502, 157–178.
https://doi.org/10.24187/ecostat.2018.500t.1925