L’économie des zones de montagne

La caractéristique montagne contribue très fortement à l’identité de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les zones de montagne recouvrent les deux tiers de son territoire et abritent un peu plus du tiers de sa population. Réparties de part et d’autre de la vallée du Rhône, elles présentent une grande diversité de relief, de paysages et de peuplement. Les plateaux du Massif central ont ainsi favorisé l’installation de la population en altitude et de façon dispersée tandis que le relief escarpé des Alpes a conduit les habitants à se regrouper le long des vallées. Dans les zones montagneuses plus qu’ailleurs, les facteurs naturels ont une incidence sur les activités économiques. L’altitude et la pente constituent ainsi des freins à l’accessibilité et limitent parfois la productivité du travail. Les milieux naturels sont aussi porteurs d’atouts, valorisés par l’agriculture et le tourisme.

Insee Dossier Auvergne-Rhône-Alpes
No 1
Paru le : 26/06/2017
Consulter

Conditions d’emploi : Travail indépendant ou saisonnier, pluriactivité :des formes d’emploi plus répandues dans les milieux montagnards

Caroline Anguier, Anna Simon, Insee

L’emploi en zone montagne présente une forte saisonnalité, tout particulièrement dans les secteurs liés au tourisme. Sur un an, les employeurs en montagne ont recruté des travailleurs saisonniers à hauteur de 21 800 équivalents temps plein. Les besoins supplémentaires en main-d’œuvre sont surtout importants durant les mois d’hiver, au cœur des stations. La moyenne montagne enregistre un pic d’activité plus modeste en été. Les emplois courts accroissent les risques de précarité, obligeant certains actifs à cumuler plusieurs activités professionnelles. Le poids des non-salariés est particulièrement important dans les territoires montagnards, du fait de la prégnance de l’agriculture.

Insee Dossier Auvergne-Rhône-Alpes
Paru le : 26/06/2017