L’économie des zones de montagne

La caractéristique montagne contribue très fortement à l’identité de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les zones de montagne recouvrent les deux tiers de son territoire et abritent un peu plus du tiers de sa population. Réparties de part et d’autre de la vallée du Rhône, elles présentent une grande diversité de relief, de paysages et de peuplement. Les plateaux du Massif central ont ainsi favorisé l’installation de la population en altitude et de façon dispersée tandis que le relief escarpé des Alpes a conduit les habitants à se regrouper le long des vallées. Dans les zones montagneuses plus qu’ailleurs, les facteurs naturels ont une incidence sur les activités économiques. L’altitude et la pente constituent ainsi des freins à l’accessibilité et limitent parfois la productivité du travail. Les milieux naturels sont aussi porteurs d’atouts, valorisés par l’agriculture et le tourisme.

Insee Dossier Auvergne-Rhône-Alpes
No 1
Paru le : 26/06/2017
Consulter

Tourisme : Un moteur de développement pour les économies alpines

Caroline Anguier, Anna Simon, Insee

Les montagnes d’Auvergne-Rhône-Alpes forment des espaces de loisirs très attractifs pour des clientèles aussi bien locales qu’internationales. La fréquentation touristique, notamment celle liée aux sports d’hiver, génère des retombées économiques importantes dans l’espace nord-alpin. Les montagnes du Massif central et de la Drôme sont principalement visitées l’été, sous la forme de courts séjours. Malgré la moindre intensité des flux, le tourisme occupe une place de choix dans les territoires de moyenne montagne en contribuant au maintien de l’économie présentielle. La réduction de l’enneigement et les nouvelles tendances de consommation obligent à repenser et diversifier l’offre touristique. En 2013, la présence des touristes génère, en zone montagne, plus de 68 600 emplois, soit 7,4 % de l’emploi total.

Insee Dossier Auvergne-Rhône-Alpes
Paru le : 26/06/2017