L’économie des zones de montagne

La caractéristique montagne contribue très fortement à l’identité de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les zones de montagne recouvrent les deux tiers de son territoire et abritent un peu plus du tiers de sa population. Réparties de part et d’autre de la vallée du Rhône, elles présentent une grande diversité de relief, de paysages et de peuplement. Les plateaux du Massif central ont ainsi favorisé l’installation de la population en altitude et de façon dispersée tandis que le relief escarpé des Alpes a conduit les habitants à se regrouper le long des vallées. Dans les zones montagneuses plus qu’ailleurs, les facteurs naturels ont une incidence sur les activités économiques. L’altitude et la pente constituent ainsi des freins à l’accessibilité et limitent parfois la productivité du travail. Les milieux naturels sont aussi porteurs d’atouts, valorisés par l’agriculture et le tourisme.

Insee Dossier Auvergne-Rhône-Alpes
No 1
Paru le : 26/06/2017
Consulter

Agriculture et forêt : Une activité économique structurante centrée sur l’élevage

Clotilde Meyronneinc et Benoît Fontaine (Draaf), Caroline Anguier, Anna Simon, Insee

En Auvergne-Rhône-Alpes, le secteur agricole, sylvicole et agroalimentaire assure plus de la moitié de l'emploi dans quelque 600 communes rurales, situées essentiellement dans le Massif central. Les exploitations agricoles de montagne occupent 67 800 actifs permanents. L'agriculture demeure une activité incontournable pour la gestion des paysages qu'elle entretient au travers de l'élevage. Malgré des aides importantes destinées à compenser des surcoûts de production et permettre le maintien sur le marché, le travail agricole en montagne génère des revenus faibles. Dans ces conditions, la production sous signe de qualité, la vente en circuits courts ou la diversification permettent de sécuriser le revenu des exploitations. La filière bois offre aussi un potentiel de développement important.

Insee Dossier Auvergne-Rhône-Alpes
Paru le : 26/06/2017