Bilan économique 2016 - Centre-Val de Loire

Le Centre Val de Loire s’inscrit avec retard dans la dynamique nationale de reprise, avec une confirmation de l’amélioration de l’emploi, et une légère baisse du taux de chômage.

La quasi stabilisation de la demande d’emploi cache des disparités : la situation des jeunes sur le marché du travail s’améliore ; les seniors et chômeurs de longue durée rencontrent toujours des difficultés importantes et la situation des femmes se détériore légèrement.

Le dynamisme national en matière de création d’entreprise ne se répercute pas dans la région, en dehors du secteur des services. La reprise de la construction amorcée en 2015 se poursuit et laisse espèrer une inflexion de la courbe de l’emploi dans ce secteur. Le secteur des transports semble également redémarrer. Les mauvaises conditions climatiques ont pesé sur la production agricole mais aussi, avec les attentats, sur le tourisme et sur le commerce. Les échanges commerciaux restent excédentaires.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire
No 15
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Commerce - Une année entre optimisme et déceptionBilan économique 2016

Auteur : Christelle Castell, CCI Centre-Val de Loire

L’année 2016 est mitigée pour le commerce en Centre-Val de Loire. Près de la moitié des commerçants de la région jugent que leur chiffre d’affaires est en dessous de celui de 2015 alors que pour deux sur dix il est en hausse. Les grandes surfaces alimentaires se démarquent, puisque 37 % déclarent une hausse de leur résultat, alors que la situation des détaillants de l’équipement de la personne est moins favorable.

À la fin de l’année, 54 % des commerçants régionaux jugent leur situation financière normale, mais ils étaient plus nombreux à avoir ce ressenti en début d’année.

Insee Conjoncture Centre-Val de Loire
No 15
Paru le : 23/05/2017

Après un début d'année morose avec une baisse de fréquentation suite aux attentats de 2015, le secteur du commerce en Centre-Val de Loire présente un bilan 2016 mitigé. Si le changement de normes de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) au printemps et de grands évènements sportifs durant l’été (Euro de football, Jeux Olympiques…) lui ont été favorables, une météo particulièrement difficile (inondations et fortes chaleurs), de nouveaux attentats, une saison touristique décevante et des périodes de soldes (hiver et été) jugées peu satisfaisantes ont pesé sur l’activité des commerçants comme l’ont révélé les enquêtes trimestrielles de conjoncture réalisées par CCI Centre-Val de Loire en 2016.

Une baisse du chiffre d’affaires pour près d’un commerçant sur deux

Pour 48 % des commerçants régionaux, le chiffre d’affaires 2016 est inférieur à celui de 2015 (figure 1). Il est stable pour environ un tiers et en hausse pour 20 %. Dans le Cher, en Eure-et-Loir et dans le Loir-et-Cher, la proportion de commerçants déclarant un chiffre d’affaires en baisse est supérieure à la moyenne régionale, alors que seuls 42 % des commerçants de l’Indre et 46 % de ceux du Loiret et de l’Indre-et-Loire sont concernés par cette baisse. 30 % des commerçants de Loir-et-Cher déclarent leur chiffre d’affaires en hausse contre seulement 15 % en Indre-et-Loire et 16 % dans le Loiret.

Les détaillants de l'équipement de la personne et ceux du secteur culture et loisirs (définitions) sont les plus touchés par la baisse du chiffre d'affaires : respectivement 56 % et 54 % d'entre eux déclarent un chiffre d’affaires 2016 en baisse par rapport à 2015 (figure 2). La situation est plus favorable pour les commerces alimentaires de moins de 300 m² (stabilité du chiffre d’affaires pour 38 % des commerçants) et surtout pour les grandes surfaces alimentaires (GSA) avec une augmentation du chiffre d’affaires pour 37 % d’entre elles.

Une situation financière qui s’est légèrement dégradée au fil de l’année

Au premier trimestre 2016, 60 % des commerçants régionaux jugeaient la situation financière de leur commerce normale. Seuls les commerçants d’Eure-et-Loir annonçaient majoritairement une situation difficile. Au quatrième trimestre 2016, les situations jugées normales ont baissé de 6 points en moyenne régionale à 54 %. Les commerçants du Cher, de l'Indre, du Loir-et-Cher et du Loiret sont plus nombreux, en fin d'année qu'en début, à juger la situation financière de leur commerce difficile. Toutefois, à l’exception de l’Eure-et-Loir et du Loiret, la majorité des commerçants estiment que leur situation financière est normale.

En moyenne régionale, près de 80 % des grandes surfaces alimentaires affichent une situation financière normale. Cette proportion est resté élevée toute l’année (figure 3). Il s’agit de la situation la plus favorable des cinq secteurs d’activité commerciale. À l’opposé, moins de la moitié des commerçants d’équipement de la personne jugent normale la situation financière de leur commerce (+ 3 points sur l’année). Près de 60 % des détaillants en culture-loisirs considèrent normale leur situation financière fin 2016 (- 2 points). Enfin, l’alimentaire de moins de 300 m² et l’équipement de la maison affichent un peu plus d’un commerce sur deux en situation financière normale (- 13 points et - 14 points sur un an).

Une faible progression du nombre d’établissements dans le commerce de détail

Fin 2016, 12 159 établissements de commerce de détail sont recensés dans la région. Près de la moitié se situent en Indre-et-Loire et dans le Loiret (figures 4 et 5), départements qui abritent aussi environ la moitié de la population régionale. Les détaillants en alimentaire dominent, suivi des commerces en culture-loisirs et en équipement de la personne. Sur l’ensemble du Centre-Val de Loire, le nombre de commerces de détail a légèrement progressé (+ 0,6 % entre fin 2015 et fin 2016). Les effectifs de grandes surfaces alimentaires ont notamment augmenté de 3,2 % sur l’année.

Un dynamisme des projets commerciaux en Eure-et-Loir et dans le Loiret

En 2016, les Commissions départementales d'Aménagement Commercial (CDAC) (définitions) du Centre-Val de Loire ont examiné 53 projets contre 30 en 2015. Au final, 48 autorisations (pour un total de 181 121 m² de surface de vente) ont été accordées (figures 6a et 6b) et cinq refus ont été notifiés aux demandeurs. Les projets portent à parts égales sur des demandes de création et d’extension, sauf dans l’Indre où les 3 dossiers présentés étaient des demandes d’extension de magasins existants. Un quart des projets autorisés sont localisés dans le Loiret mais, en termes de superficies commerciales, c’est l’Eure-et-Loir qui prend la première place avec près de 100 000 m² accordés, soit plus de la moitié des nouvelles surfaces régionales. En moyenne, 9 projets sur 10 sont autorisés par les CDAC du Centre-Val de Loire.

Figure 1 – Évolution du chiffre d’affaires 2016 par rapport à celui de 2015 pour les commerces de détail

%
Évolution du chiffre d’affaires 2016 par rapport à celui de 2015 pour les commerces de détail
En baisse Stable En hausse
Cher 49 28 23
Eure-et-Loir 51 30 19
Indre 42 38 20
Indre-et-Loire 46 39 15
Loir-et-Cher 51 19 30
Loiret 46 38 16
Centre-Val de Loire 48 32 20
  • Source : CCI Centre-Val de Loire, Enquête trimestrielle de conjoncture sur le commerce de détail

Figure 2 – Évolution du chiffre d’affaires 2016 par rapport à celui de 2015 par secteurs d'activité commerciale en Centre-Val de Loire

%
Évolution du chiffre d’affaires 2016 par rapport à celui de 2015 par secteurs d'activité commerciale en Centre-Val de Loire
En baisse Stable En hausse
Alimentaire 39 38 23
Grande surface alimentaire 33 30 37
Équipement de la maison 49 30 21
Équipement de la personne 56 26 18
Culture-Loisirs 54 32 14
Commerce de détail 48 32 20
  • Source : CCI Centre-Val de Loire, Enquête trimestrielle de conjoncture sur le commerce de détail

Figure 3 – Part des commerçants régionaux jugeant normale la situation financière de leur commerce en 2016

en %
Part des commerçants régionaux jugeant normale la situation financière de leur commerce en 2016
Commerce de détail Alimentaire GSA Équipement de la maison Équipement de la personne Culture-Loisirs
T1 60 65 79 65 46 61
T2 59 60 74 65 47 61
T3 64 70 94 58 49 70
T4 54 52 78 51 49 58
  • Source : CCI Centre-Val de Loire, Enquête trimestrielle de conjoncture sur le commerce de détail

Figure 3 – Part des commerçants régionaux jugeant normale la situation financière de leur commerce en 2016

Figure 4 – Établissements de commerce de détail en 2016

Établissements de commerce de détail en 2016
Alimentaire 4072
Culture-Loisirs 2649
Équipement de la personne 2607
Équipement de la maison 2310
GSA 521
  • Source : CCI Centre-Val de Loire, Fichier des entreprises

Figure 4 – Établissements de commerce de détail en 2016

Figure 5 – Établissement de commerce de détail en 2016 par département

%
Établissement de commerce de détail en 2016 par département
Cher 13
Eure-et-Loir 15
Indre 10
Indre-et-Loire 24
Loir-et-Cher 14
Loiret 24
  • Source : CCI Centre-Val de Loire, Fichier des entreprises

Figure 5 – Établissement de commerce de détail en 2016 par département

Figure 6a – Projets commerciaux autorisés par les CDAC en 2016Dossiers autorisés

en nombre
Projets commerciaux autorisés par les CDAC en 2016
Dossiers autorisés
Cher 8
Eure-et-Loir 11
Indre 3
Indre-et-Loire 7
Loir-et-Cher 7
Loiret 12
  • Sources : DGE et Préfectures des départements du Centre-Val de Loire, analyse CCI Centre-Val de Loire

Figure 6a – Projets commerciaux autorisés par les CDAC en 2016Dossiers autorisés

Figure 6b – Projets commerciaux autorisés par les CDAC en 2016Surfaces autorisées

en m²
Projets commerciaux autorisés par les CDAC en 2016
Surfaces autorisées
Cher 16683
Eure-et-Loir 99197
Indre 2476
Indre-et-Loire 8979
Loir-et-Cher 14325
Loiret 39461
  • Sources : DGE et Préfectures des départements du Centre-Val de Loire, analyse CCI Centre-Val de Loire

Figure 6b – Projets commerciaux autorisés par les CDAC en 2016Surfaces autorisées

Pour en savoir plus