Vendée : une croissance démographique soutenue

David Capelle, Amandine Rodrigues, Insee

Avec ses 662 122 habitants au 1er janvier 2014, la Vendée est le 3e département le plus peuplé des Pays de la Loire. La Vendée enregistre le 2e taux de croissance de population de la région au cours des cinq dernières années : + 1,1 % en moyenne chaque année. Les communes situées sur une bande littorale, ainsi que celles du nord du département et de la couronne périurbaine de La Roche-sur-Yon connaissent les croissances démographiques les plus fortes. Quelques communes du littoral et du sud-est du département perdent des habitants.

Au 1er janvier 2014, la Vendée compte 662 122 habitants. C’est le 3e département le plus peuplé des Pays de la Loire. La Vendée gagne 35 710 habitants entre 2009 et 2014, soit 7 140 personnes supplémentaires en moyenne chaque année, l'équivalent d'une commune comme Talmont-Saint-Hilaire. Cette augmentation situe le département au 17e rang du classement national, juste derrière les Hauts-de-Seine et devant le Gard. L’augmentation s’explique pour 80 % par l’excédent des arrivées sur les départs (solde migratoire) et pour 20 % par l’excédent des naissances sur les décès (solde naturel).

Figure 1 – Vendée : 8 communes de plus de 10 000 habitantsNombre d’habitants des communes de Vendée en 2014

Si la Vendée rassemble 18 % des résidents des Pays de la Loire, elle contribue à hauteur de 24 % à son gain de population. La Vendée est le 2e département des Pays de la Loire qui connaît le rythme de croissance le plus soutenu de la région après la Loire-Atlantique : entre 2009 et 2014, la population y progresse de 1,1 % par an en moyenne. Ce rythme de croissance élevé place la Vendée au 8e rang des départements français juste derrière la Gironde, l’Ain et la Loire-Atlantique et devant l'Ille-et-Vilaine et les Landes.

Figure 2 – Une croissance positive pour la majorité des communesÉvolution annuelle moyenne de la population des communes de Vendée entre 2009 et 2014 (en %)

  • Source : Insee, RP 2009 et 2014.

Dans le département, neuf communes sur dix connaissent une dynamique positive. La croissance est particulièrement importante dans les communes situées en arrière du trait de côte, ainsi qu’au nord du département et autour de La Roche-sur-Yon. Les communes qui gagnent le plus d’habitants entre 2009 et 2014 sont Olonne-sur-Mer (+ 1 580), Aizenay (+ 1 050), Challans (+ 990), Les Herbiers (+ 955), Saint Hilaire-de-Riez (+ 930) et La Roche-sur-Yon (+ 930). La communauté d’agglomération de La Roche-sur-Yon gagne 4 230 habitants au cours des cinq dernières années : c’est l’intercommunalité dont le nombre d’habitants augmente le plus. Neuf communes connaissent une croissance supérieure à 4 % par an en moyenne. Parmi elles, deux dépassent même la barre des 5 % : Saint-Hilaire-la-Forêt et Grand’Landes.

En revanche, une évolution plus modérée, voire négative, s'observe dans certaines communes du littoral et à l’est du département. Les baisses de population les plus importantes concernent Fontenay-le-Comte (– 725), Luçon (– 470), La Faute-sur-Mer (– 230), Les Sables-d'Olonne (– 200), L'Aiguillon-sur-Mer (– 165) et La Guérinière (– 120). La Faute-sur-Mer connaît par ailleurs la diminution annuelle moyenne la plus forte avec – 5,7 %. Au total, sur les 269 communes de la Vendée, seules 36 voient leur population diminuer. C’est également le cas de trois intercommunalités : les communautés de communes du Pays de Fontenay-le-Comte, du Pays Né de la Mer et de l’Île de Noirmoutier.

Figure 3 – Une croissance positive de la population pour une majorité des intercommunalitésPopulation et évolution annuelle moyenne des intercommunalités de Vendée entre 2009 et 2014

Une croissance positive de la population pour une majorité des intercommunalités
Libellé Intercommunalités Population municipale 2014 Population municipale 2009 Évolution annuelle moyenne entre 2009 et 2014
CC du Pays de Saint Gilles-Croix-De-Vie 47699 44383 1,5
CC Terres de Montaigu 34170 31735 1,5
CC du Pays de Fontenay-le-Comte 30473 30977 -0,3
CC de l'Ile de Noirmoutier 9454 9678 -0,5
CC du Talmondais 20253 18557 1,8
CC Océan Marais de Monts 18835 17954 1,0
CC Pays de Chantonnay 18155 17448 0,8
CC du Pays de la Châtaigneraie 15660 15375 0,4
CC du Pays de Palluau 12793 11716 1,8
CC du Pays de Pouzauges 23135 22486 0,6
CC du Canton de Saint Fulgent 17509 16105 1,7
CC des Isles du Marais Poitevin 11341 10716 1,1
CC de Vie et Boulogne 32074 29216 1,9
CC du Canton de Rocheservière 12973 11695 2,1
CC du Pays des Achards 20200 17706 2,7
CC du Pays de Sainte-Hermine 11238 10422 1,5
CC Vendée, Sèvre, Autise 16266 15597 0,8
CC du Pays des Essarts 13446 12456 1,5
CA la Roche Sur Yon - Agglomération 94042 89813 0,9
CC de l'Auzance et de la Vertonne 6260 5954 1,0
CC des Olonnes 43080 41072 1,0
CC du Pays des Herbiers 29176 27131 1,5
CC du Pays du Moutierrois 12623 11248 2,3
CC du Pays de l'hermenault 4891 4656 1,0
CC du Pays de Mortagne 27354 26395 0,7
CC du Pays Mareuillais 9392 8767 1,4
CC du Pays Né de la Mer 22496 22793 -0,3
CC du Pays de Challans 32030 29789 1,5
CC du Pays du Gois 10401 9872 1,0
  • Note : les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au 01/01/2016.
  • Source : Insee, RP 2009 et 2014.

Sources

Pourquoi l’Insee publie en 2017 les chiffres de 2014 ?

Les populations publiées début 2017 sont millésimées 2014 car elles sont calculées à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement de 2012 à 2016 et ramenées à une même date : celle du milieu de la période. L'égalité de traitement entre les communes est ainsi assurée.

Dans quelle géographie administrative les chiffres sont-ils publiés ?

Les chiffres de population sont authentifiés par décret pour entrer en vigueur au 1er janvier 2017. Ils sont publiés dans les périmètres géographiques existant au 1er janvier 2016.

Pour en savoir plus

Capelle D. et Rodrigues A., Loire-Atlantique : une croissance démographique forte, Insee Flash Pays de la Loire, n° 56, janvier 2017.

Capelle D. et Rodrigues A., Maine-et-Loire : une croissance démographique assez marquée, Insee Flash Pays de la Loire, n° 57, janvier 2017.

Capelle D. et Rodrigues A., Mayenne : la population se stabilise, Insee Flash Pays de la Loire, n° 58, janvier 2017.

Capelle D. et Rodrigues A., Sarthe : une croissance démographique faible, Insee Flash Pays de la Loire, n° 59, janvier 2017.

Capelle D. et Rodrigues A., Pays de la Loire : un fort dynamisme démographique, Insee Flash Pays de la Loire, n° 61, janvier 2017.