Bilan économique 2015 - Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Dans un contexte national de reprise, l'économie de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées se redresse. Encore portée par le secteur tertiaire, la région bénéficie de la plus forte progression de l'emploi salarié dans le secteur marchand non agricole depuis 2008. Le taux de chômage diminue légèrement, affectant cependant encore 12 % de la population active fin 2015. Que ce soit sur le front de l'emploi ou du chômage, des disparités territoriales, sectorielles et générationnelles persistent.

Insee Conjoncture Occitanie
Paru le : 31/05/2016
Consulter

L'aéronautique et le spatial poursuivent sur leur lancée

Camille Fontes-Rousseau (Insee)

En 2015, la demande de transport aérien progresse fortement malgré la légère décélération de la croissance mondiale. Les constructeurs mondiaux d'avions civils de plus de 100 places continuent de remplir leurs carnets de commandes, mais à un rythme inférieur aux deux années précédentes. Les livraisons d'Airbus et de Boeing ont encore progressé en 2015, atteignant des niveaux records. Tirée par les cadences de production en augmentation, l'activité de la chaîne d'approvisionnement industrielle de la filière aéronautique est particulièrement dynamique dans l’ancienne région Midi-Pyrénées. En revanche, l'activité d'ingénierie est en perte de vitesse. L'année 2015 est une nouvelle année de croissance pour le spatial, avec d'importantes prises de commandes pour la deuxième année consécutive.

Insee Conjoncture Occitanie
No 3
Paru le : 31/05/2016

En 2015, le transport mondial de passagers aériens atteint son plus haut niveau en cinq ans, depuis la reprise de 2010 après la crise financière mondiale. Mesuré en kilomètres-passagers payants, le trafic augmente de 6,5 % par rapport à 2014, selon les chiffres de l’Association du transport aérien international (IATA). Cette croissance est bien supérieure à la croissance annuelle moyenne obtenue sur les dix dernières années (+ 5,5 %). Dans un contexte économique mondial peu porteur, la demande de voyages aériens a été stimulée par des tarifs plus faibles qu'en 2014. En augmentation dans l’ensemble des régions, le trafic progresse le plus dans les pays émergents : + 10,5 % au Moyen-Orient, + 9,3 % en Amérique latine et + 8,2 % pour la région Asie-Pacifique. Le trafic aérien mondial de marchandises, lui, ralentit en 2015. Mesuré en tonnes-kilomètres, le fret aérien ne progresse que de 2,2 % en un an, après une croissance de 5 % en 2014.

Airbus et Boeing : records de livraisons, commandes en baisse

La croissance du trafic mondial de passagers continue de soutenir l'activité des deux principaux constructeurs aéronautiques mondiaux, Airbus et Boeing. Malgré une baisse des prises de commandes d'appareils commerciaux pour les deux avionneurs en 2015, leurs carnets de commandes se situent à des niveaux historiques pour le secteur de l'aéronautique. Airbus reste en tête avec 1 190 commandes brutes enregistrées en 2015, contre 878 pour Boeing (figure 1). L'avionneur européen maintient son avance sur le segment des moyens courriers, grâce au succès de l'A320neo. Parmi les ventes d'A320, près de neuf commandes sur dix concernent la version remotorisée, économe en carburant. Fin 2015, le carnet de commandes d'Airbus comprend 6 831 appareils, représentant dix années de production au rythme actuel (figure 2).

Figure 1 – Ventes en baisse pour Airbus et Boeing

Nombre d'avions
Ventes en baisse pour Airbus et Boeing
AIRBUS BOEING
2005 1111 1029
2006 824 1050
2007 1458 1423
2008 900 669
2009 310 263
2010 644 625
2011 1419 921
2012 914 1339
2013 1619 1531
2014 1796 1550
2015 1190 878
  • Note : commandes annuelles (brutes) d'avions civils de plus de 100 places.
  • Source : constructeurs.

Figure 1 – Ventes en baisse pour Airbus et Boeing

Figure 2 – Un carnet de commandes représentant dix années de production

Commandes annuelles d'avions AIRBUS et carnet de commandes
Un carnet de commandes représentant dix années de production
Nombre d'avions 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
A318 41 4 13 5 1 0 2 2 0 0 1
A319 206 253 185 54 36 44 31 48 26 33 3
A320 568 312 676 446 167 357 1 327 567 702 1 117 654
A321 103 104 40 54 24 51 110 166 525 395 357
Monocouloirs 918 673 914 559 228 452 1 470 783 1 253 1 545 1 015
dont nouveaux moteurs (neo) nd nd nd 1 041 898
A300 7
A330 64 104 198 140 50 88 99 80 77 174 156
A340 15 15 23 6 1 2 0 2 0
A350 87 15 290 186 27 70 10 40 239 57 16
Famille A330/A340/A350 166 134 511 332 78 160 109 122 316 231 172
A380 20 17 33 9 4 32 29 9 50 20 3
Total commandes brutes 1 111 824 1 458 900 310 644 1 608 914 1 619 1 796 1 190
Annulations nd nd 117 123 32 70 189 81 116 340 110
Total commandes nettes nd nd 1 341 777 278 574 1 419 833 1 503 1 456 1 080
Carnet de commandes (backlog) 2 177 2 533 3 538 3 715 3 488 3 552 4 437 4 682 5 559 6 386 6 831
  • nd : non disponible.
  • Source : constructeur.

Les livraisons d'avions commerciaux atteignent de nouveaux records pour les deux constructeurs : 762 pour Boeing qui devance Airbus (635) (figure 3). Pour Airbus, les livraisons d'A380 (27 en 2015) permettent d'atteindre le seuil de rentabilité de ce programme, dix ans après le premier vol du superjumbo (figure 4).

Figure 3 – Livraisons : Boeing reste le 1er constructeur mondial

Nombre d'avions
Livraisons : Boeing reste le 1er constructeur mondial
AIRBUS BOEING
2005 378 290
2006 434 398
2007 453 441
2008 483 375
2009 498 481
2010 510 462
2011 534 477
2012 588 601
2013 626 648
2014 629 723
2015 635 762
  • Note : livraisons annuelles d'avions civils de plus de 100 places.
  • Source : constructeurs.

Figure 3 – Livraisons : Boeing reste le 1er constructeur mondial

Figure 4 – Des livraisons toujours en hausse

Livraisons annuelles d'avions Airbus
Des livraisons toujours en hausse
Nombre d'avions 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
A318 9 8 17 13 6 2 2 2 1 1
A319 142 137 105 98 88 51 47 38 38 34 24
A320 121 164 194 209 221 297 306 332 352 306 282
A321 17 30 51 66 87 51 66 83 102 150 184
Monocouloirs 289 339 367 386 402 401 421 455 493 490 491
A300 9 9 6
A330 56 62 68 72 76 87 87 101 108 108 103
A340 24 24 11 13 10 4 0 2 0 0 0
A350 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 14
Famille A330/A340/A350 80 86 79 85 86 91 87 103 108 109 117
A380 0 0 1 12 10 18 26 30 25 30 27
Total livraisons 378 434 453 483 498 510 534 588 626 629 635
  • Source : constructeur.

Bonne tenue de l’aviation régionale et d’affaires

La construction mondiale d'avions régionaux (moins de 100 places) et d'affaires diminue en 2015 : les livraisons baissent de 4,6 % selon l'Association des constructeurs de l'aviation générale (GAMA). C'est la première fois que cette industrie est en recul depuis dix ans. Malgré un environnement peu favorable, les constructeurs présents dans l’ex-région Midi-Pyrénées tirent leur épingle du jeu. À Toulouse, ATR, le constructeur d'avions régionaux à turbopropulseurs (hélices) fait face à une baisse des commandes : 76 commandes fermes en 2015, après le record de ventes de 2014 (160). Il se maintient néanmoins devant ses concurrents sur le marché des avions régionaux de 50 à 90 places. Son carnet de commandes s'élève à 260 appareils fin 2015, garantissant au constructeur trois années de production. ATR augmente ses cadences de fabrication avec 88 appareils livrés en 2015, contre 83 en 2014. À Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, Daher-Socata augmente aussi sa production, et livre 55 avions d'affaires TBM 900 en 2015, soit 8 % de plus qu'en 2014.

Les rythmes de production augmentent encore

Dans la catégorie des moyens courriers, Airbus a annoncé en octobre une nouvelle montée en cadence de la fabrication de l'A320 avec pour objectif la production de 60 appareils par mois à la mi-2019. L'avionneur avait déjà prévu d'augmenter la cadence des monocouloirs à 50 par mois en 2017, avec un point d'étape à 46 au 2e trimestre 2016. Le niveau de production actuel est de 42 appareils. La nouvelle chaîne d'assemblage du site de Mobile dans l'État d'Alabama aux États-Unis, inaugurée en septembre 2015, devrait permettre de produire 40 à 50 appareils de la famille A320 par an d'ici 2018. En juin, la commande chinoise pour 75 A330 classiques a permis à Airbus de maintenir la fabrication de son long courrier à 6 par mois jusqu'à l'arrivée fin 2017 de l'A330neo, la version remotorisée du biréacteur. Avec un regain de commandes en fin d'année 2015 pour l'A330 dans sa version actuelle, sa cadence devrait même remonter à 7 unités par mois en 2017. Quant à l'A350, l'objectif de production est de 50 appareils en 2016, contre 14 en 2015.

Filière aéronautique : l’industrie tourne à plein régime

Selon les chefs d'entreprises interrogés au printemps 2015, la production industrielle chez les fournisseurs industriels de l'aéronautique accélère dans l’ex-région Midi-Pyrénées. La croissance de l'activité atteint un niveau record dans le secteur de la construction aéronautique ; elle est également forte pour les entreprises de la métallurgie. L'augmentation des cadences de production des avionneurs maintient sous pression la chaîne d'approvisionnement industrielle : fin 2014, le taux d'utilisation des capacités de production s'élève à 88 % en Midi-Pyrénées. Le dynamisme de l'activité industrielle se poursuivrait selon eux fin 2015. Dans les services spécialisés, l'activité est en perte de vitesse, avec la fin des grands programmes de développement chez Airbus depuis 2012. Dans le reste de la partie tertiaire de la filière, les entreprises du commerce, de la logistique et du soutien sont particulièrement sollicitées début 2015, et devraient l'être davantage encore en fin d'année selon les chefs d’entreprises.

Très bonne année pour le spatial

Après une amélioration de l'activité en 2014, l'année 2015 est à nouveau un très bon cru pour les constructeurs de satellites implantés dans l’ancienne région Midi-Pyrénées. Les prises de commandes continuent d'augmenter fortement pour Airbus Defence and Space et Thales Alenia Space, et sont supérieures au chiffre d'affaires en 2015. Les commandes portent aussi bien sur le segment institutionnel des satellites d'observation, de navigation et d'exploration (programme Sentinel), que sur le segment des télécommunications. Le début d'année a été marqué par la création d'Airbus Safran Launchers, filiale des deux groupes à parts égales, ayant vocation à développer et exploiter les futurs systèmes de lancement spatiaux européens. La coentreprise s'est vu notifier le contrat de développement d'Ariane 6, dont le premier vol est prévu pour 2020. Airbus Defense and Space a décroché le contrat de l'opérateur américain OneWeb, consistant à concevoir et fabriquer une constellation de 900 micro-satellites qui doivent fournir un accès à Internet à haut-débit dans le monde entier. Concernant les programmes militaires, Thales et Airbus Defense and Space ont été sélectionnés pour la comaîtrise d’œuvre du système CERES de renseignement spatial de la Défense française, et pour fournir les deux premiers satellites du système de télécommunications sécurisées ComSat-NG.