Bilan économique 2015 - Nord-Pas-de-Calais-Picardie

En 2015, la croissance française s'accélère, le PIB progresse de +1,3% en volume après +0,6% en 2014. Il s'agit de la plus forte croissance depuis 2011. L'économie du Nord-Pas-se-Calais-Picardie, encore fragile montre quant à elle des signes encourageants de reprise. L'emploi salarié marchand progresse de +0,3%, ce qui correspond à la création nette de 3 200 emplois. Le chômage baisse de -0,2 point pour atteindre 12,5% de la population active au 4e trimestre 2015. Malgré cette baisse modérée le Nord-Pas-de-Calais-Picardie reste la région métropolitaine la plus touchée. Sous l'effet de la désaffection pour le régime de micro-entrepreneur, le nombre de créations d'entreprises accuse une baisse de -6,3% par rapport à 2014. La tendance est moins marquée au niveau national où la baisse est de -4,7%. La conjoncture est morose dans la construction avec un recul de -4% des autorisations et de -7% des mises en chantiers. Toutefois l'activité des promoteurs se porte mieux et pourrait être annonciatrice d'un retournement de tendance. Du côté des transports, plus de 266 000 voitures particulières ont été immatriculées en un an dans la région, soit une hausse de +9,5 % par rapport à 2014. Cette progression, constatée dans tous les départements est plus importante dans la région qu'en France métropolitaine (+6,8%). La progression du trafic de l'aéroport de Beauvais-Tillé, spécialisé dans les vols low cost, continue et atteint un niveau record en 2015. Pour l'agriculture, l'année a été exceptionnelle pour les cultures d'hiver, en qualité et en quantité. L'hiver doux et les conditions propices au tallage des céréales ont conduit à des rendements records. Cependant,les prix d'achat des moyens de productions agricoles sont en baisse, ne compensant qu'en partie la baisse importante des prix des produits agricoles. Enfin, le tourisme régional se porte bien.

Insee Conjoncture Hauts-de-France
Paru le : 31/05/2016
Consulter

Construction - contexte morose sauf pour la promotion immobilière

Anne EVRARD, DREAL

La baisse de la construction de logements se poursuit en 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie : recul de - 4 % des autorisations et de - 7 % des mises en chantier par rapport à 2014. L’embellie observée au niveau national ne gagne pas encore la région. Ce contexte peu favorable se traduit par des pertes d’emploi, un chiffre d’affaires et des investissements en recul.Les entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics de la région escomptent pourtant un retournement de tendance pour 2016. La reprise en 2015 de l’activité des promoteurs, en repli depuis 2012, pourrait leur donner raison. Les ventes d’appartements neufs progressent nettement et s’accompagnent d’une légère hausse des prix de vente. Le temps écoulé entre la mise sur le marché et la vente de logements neufs s’est réduit de 7 mois en un an.

Insee Conjoncture Hauts-de-France
No 3
Paru le : 31/05/2016

Tandis qu’elle reprend à l’échelle nationale, l’activité immobilière reste dégradée en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. D’après la Banque de France, la production aurait baissé de - 3,4 % en un an dans l’ensemble des entreprises du bâtiment et des travaux publics de la région qui ont répondu à l’enquête sectorielle. La rentabilité des entreprises a globalement reculé en 2015. Les entrepreneurs ont fortement réduit leurs investissements.

Dans la région, 4 000 entreprises ont été créées dans le secteur de la construction en 2015, 18 % de moins qu’en 2014. Parmi elles, 31 % l’ont été par des micro-entrepreneurs. Dans le même temps, 1 170 entreprises ont déposé le bilan, une centaine de plus qu’en 2014.

Avec 106 000 salariés fin 2015, le secteur de la construction représente près de 9 % des emplois du secteur marchand non agricole en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Depuis fin 2008, il subit une diminution de ses effectifs salariés. Il a encore perdu 3 500 emplois en 2015, alors que les effectifs sont quasi stables dans l’ensemble du secteur marchand non agricole.

Recul des autorisations de construction de logements en 2015

La construction de logements neufs se redresse un peu sur l’ensemble de la France métropolitaine, mais continue de se replier en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où près de 22 000 permis de construire un logement ont été délivrés en 2015, soit 4 % de moins qu’en 2014. Les mises en chantier reculent aussi, malgré la courte embellie observée en cours d’année.

Figure 1 – Logements autorisés par département

en %
Logements autorisés par département
Logements en 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1)
Aisne 1 200 -19,8 -5,0
Nord 10 000 -3,6 -2,6
Oise 2 900 -10,7 -1,6
Pas-de-Calais 5 600 3,1 -4,9
Somme 2 200 -5,2 -3,4
Nord-Pas-de-Calais-Picardie 21 900 -4,2 -3,3
France métropolitaine 372 200 3,8 -0,2
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu la construction de logements, pour le département ou la région, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Note : données brutes provisoires arrondies à la centaine en date réelle. Les évolutions sont calculées sur données non arrondies.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations au 13 avril 2016.

Des cinq départements qui constituent désormais la région, seul le Pas-de-Calais voit ses autorisations progresser. Dans l’Oise et l’Aisne, les autorisation sont en retrait tant dans le secteur collectif que dans l’individuel. Dans la Somme et le Nord, seul l’individuel s’améliore. La Métropole européenne de Lille concentre plus du tiers des autorisations de logements collectifs de la région.

Les mises en chantier sont, elles, en repli dans tous les départements, sauf la Somme. Celle-ci se démarque par une forte progression des mises en chantier de logements collectifs, qui ont plus que doublé en un an.

Figure 2 – Logements commencés par département

en %
Logements commencés par département
Logements en 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1)
Aisne 1 200 -8,6 -5,3
Nord 9 300 -13,5 2,2
Oise 2 700 -12,7 -2,0
Pas-de-Calais 4 700 -7,1 -3,9
Somme 2 500 41,0 -5,9
Nord-Pas-de-Calais-Picardie 20 400 -7,3 -1,2
France métropolitaine 335 400 1,6 -0,2
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu la construction de logements, pour le département ou la région, si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Note : données brutes provisoires arrondies à la centaine en date réelle. Les évolutions sont calculées sur données non arrondies.
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, Sit@del2, estimations au 13 avril 2016.

La surface autorisée à la construction de locaux industriels plus importante qu’en moyenne

En 2015, les surfaces autorisées de locaux atteignent en Nord-Pas-de-Calais-Picardie 2,8 millions de mètres carrés de surface de plancher, soit 8 % de la surface autorisée sur le territoire national. Les locaux destinés à l’exploitation agricole et forestière sont les premiers en termes d’espace consommé. La plus grande surface autorisée pour un local dans la région concerne d’ailleurs un projet de culture de tomates sous serres de 8 hectares, situé à Denain.

La surface autorisée pour les locaux a baissé de 11 % entre 2014 et 2015 dans la région, plus qu’en France métropolitaine. Les surfaces affectées aux locaux ont régressé dans toutes les activités sauf dans la construction de bureaux, le commerce et l’industrie.

L’activité des promoteurs se porte mieux

La promotion immobilière apporte une éclaircie à ce tableau. Dans la région, les ventes de logements neufs ont grimpé de + 30 % entre 2014 et 2015 et les mises sur le marché de + 4 %. Les ventes de logements collectifs ont progressé dans les cinq départements, celles de maisons neuves uniquement dans le Nord et l’Oise. Le département du Nord porte à lui seul les deux tiers de l’activité régionale des promoteurs et la Métropole européenne de Lille près de la moitié.

L’augmentation des ventes permet une diminution de l’encours : 4 200 appartements et 800 maisons neuves restent à vendre fin 2015 dans la région. Pour la première fois depuis 2008, le délai d’écoulement des logements neufs diminue. Il a ainsi raccourci de 7 mois par rapport à 2014 pour les appartements comme pour les maisons.

Le prix moyen d’une maison neuve stagne dans la région, à 216 k€. Celui d’un appartement neuf s’élève en moyenne à 3 200 €/m² en 2015, à un niveau légèrement supérieur aux trois années précédentes. D’ordinaire nettement plus bas que dans le reste de la région, le prix moyen pratiqué dans l’Aisne s’est rehaussé en 2015 au-delà de 3 000 €/m² grâce à des ventes relativement importantes d’appartements en résidence senior de standing.

Figure 3 – Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie

en indice base 100 en 2005
Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Logements neufs disponibles en fin d'année Logements neufs mis en vente Logements neufs vendus (réservés)
2005 100 100 100
2006 115,96 97,11 88,75
2007 147,06 109,14 96,45
2008 210,12 112,21 72,14
2009 133,22 85,58 103,94
2010 136,61 107,8 92,12
2011 150,93 100,33 81,16
2012 191,67 106,14 71,62
2013 221,76 94,92 68,56
2014 220,05 83,48 69,89
2015 186,01 86,96 90,51
  • Note : données brutes.
  • Champ : permis de 5 logements et plus destinés à la vente aux particuliers ; France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 3 – Évolution de la commercialisation de logements neufs dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Figure 4 – Ventes des maisons et des appartements neufs

en %
Ventes des maisons et des appartements neufs
Nord-Pas-de-Calais-Picardie France métropolitaine
En 2015 (nombre ou prix en euro) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2009 (2) En 2015 (nombre ou prix en euro) Évolution 2015/2014 Évolution moyenne annuelle 2014/2009 (2)
Maisons neuves
Nombre de ventes (1) 823 13,8 -11,6 8 237 11,0 -10,3
Prix moyen par maison 216 269 0,4 0,4 249 315 -1,5 0,8
Appartements neufs
Nombre de ventes (1) 4 206 33,1 -6,6 94 301 18,6 -3,1
Prix moyen au m² 3 203 2,6 0,8 3 892 0,6 2,8
  • (1) : réservations avec dépôt d'arrhes.
  • (2) : taux d'évolution annuel qu'auraient connu le nombre de ventes ou le prix moyen si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • nd : données non disponibles.
  • Champ : permis de 5 logements et plus destinés à la vente aux particuliers ; France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Toujours peu de prêts à taux zéro accordés

En 2015, 3 400 prêts à taux zéro (PTZ) ont été octroyés dans la région, un peu plus qu’en 2014. De 2005 à 2011, ils dépassaient les 15 000. Cette chute résulte notamment du fait que les logements anciens ne sont plus éligibles depuis 2012 alors que, depuis la création du PTZ en 2005, ils constituaient plus des deux tiers des prêts accordés.

En octobre 2014, dans le cadre des mesures pour la relance de la construction, le PTZ est renforcé sur les zones où son effet de levier est le plus grand. En 2015, les exigences relatives à la performance énergétique sont levées. Pour aider à redynamiser les petites villes, la possibilité de financer des acquisitions dans l’ancien est réintroduite, sous condition de travaux et de localisation. Ces mesures ont permis au nombre de PTZ accordés de remonter en 2015, mais faiblement encore.

Figure 5 – Prix régional moyen des maisons neuves en 2015

Prix moyen des maisons (en € / lot)
Prix régional moyen des maisons neuves en 2015
210691 249315 318330
11 322303
24 206013
27 186912
28 199720
32 216269
44 210691
52 199372
53 219788
75 217693
76 231200
84 285252
93 257329
94 318330
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 5 – Prix régional moyen des maisons neuves en 2015France métropolitaine : 249 315 € / lot

Figure 6 – Prix régional moyen des appartements neufs en 2015

Prix moyen des appartements (en € / m²)
Prix régional moyen des appartements neufs en 2015
3171 3496 3892
11 4754
24 3034
27 2953
28 3299
32 3203
44 3171
52 3496
53 3213
75 3615
76 3528
84 3817
93 4186
94 3581
  • Champ : France métropolitaine.
  • Source : SOeS, enquête ECLN.

Figure 6 – Prix régional moyen des appartements neufs en 2015France métropolitaine : 3 892 € / m²

Pour en savoir plus