Économie et Statistique n°435-436 - L'internationalisation des entreprises

Economie et Statistique
Paru le : 03/03/2011
Consulter

Les firmes françaises dans le commerce international de services

Guillaume Gaulier, Emmanuel Milet et Daniel Mirza

Cet article examine les caractéristiques du commerce de services français (hors voyages, transports et négoce) au niveau des firmes. Les données individuelles fournies par la Banque de France permettent de mettre en évidence un certain nombre de faits stylisés. Les entreprises exportant des services sont environ dix fois moins nombreuses que celles exportant des biens et sont plus concentrées. Les 5 % des plus grosses entreprises exportatrices réalisent 85 % du chiffre d'affaires total à l'exportation, contre 70 % pour les exportateurs de biens. Les entreprises exportatrices ou importatrices de services sont à la fois plus grandes, plus productives et rémunèrent mieux leurs salariés que les entreprises uniquement présentes sur le marché français, mais aussi que les entreprises actives dans le commerce international de biens. En affinant ces résultats, il s'avère qu'il existe des différences, au sein des entreprises exportatrices de services, selon que leur activité principale est industrielle ou appartient au secteur des services. Les entreprises qui exportent et/ou importent des services dans le secteur des services sont deux à cinq fois moins grandes que celles ayant le même statut mais appartenant au secteur industriel. Dans le secteur industriel l'exportation de services accompagne généralement l'exportation de biens tandis que dans le secteur des services les entreprises exportent plus souvent exclusivement des services.

Economie et Statistique
No 435-436
Paru le : 03/03/2011