Économie et Statistique n°419-420 - Productivité, institutions et politique économique

Economie et Statistique
Paru le : 27/08/2009
Consulter

Productivité du travail : la fin du processus de convergence ?

Clément Bosquet et Michel Fouquin

Entre 1950 et 1973, un processus de convergence des niveaux de productivité du travail était observable entre les États-Unis, considérés comme le leader technologique du monde, et les pays d’Europe de l’Ouest et le Japon. Mais ce processus s’est progressivement atténué pour disparaître complètement depuis 1995. Cette étude vise à expliquer les raisons de l’interruption de ce processus de convergence. À cette fin, elle utilise les tests économétriques développés par Bai et Perron pour déterminer les dates de rupture des tendances. Aux États-Unis, la croissance de la productivité du travail accélère à partir de 1992, tandis qu’elle ralentit dans la plupart des pays européens. Le progrès technologique, lié au développement des technologies de l’information et de la communication (TIC), explique une partie du regain de la productivité du travail aux États-Unis, mais en revanche, il ne cadre pas avec le ralentissement de la croissance de la productivité du travail en Europe. En effet, même si son taux d’investissement en TIC est en retrait par rapport à celui des États-Unis, il s’est accru considérablement. Une explication essentielle tient à l’intensité du contenu en emplois de la croissance. Alors qu’il diminue nettement aux États-Unis, il s’accroît sensiblement en Europe où il permet de réduire le chômage de masse. Les données les plus récentes, pour l’année 2008, confirment le diagnostic de non-convergence des tendances de productivité du travail.

Economie et Statistique
No 419-420
Paru le : 27/08/2009