Economie et Statistique n°398-399 - Femmes, hommes : différences et inégalités

Economie et Statistique
Paru le : 01/03/2007
Consulter

Différentiels sociaux et familiaux de mortalité aux âges actifs : quelles différences entre les femmes et les hommes ?

Christian Monteil et Isabelle Robert-Bobée

Les différences de mortalité selon la catégorie sociale sont moins marquées pour les femmes que pour les hommes. Les risques de décès varient aussi selon la situation familiale et la situation sur le marché du travail, qui sont corrélées à la catégorie sociale. Après prise en compte de ces deux éléments, on n'observe plus de différences selon la position professionnelle pour les femmes alors qu'elles demeurent, certes amoindries, pour les hommes. En revanche, le niveau de diplôme continue à jouer un rôle important, prédominant pour les femmes et complémentaire à la position sociale pour les hommes. Il est donc plus pertinent d'analyser les différentiels sociaux de mortalité à travers le diplôme pour les femmes, qu'à l'aide de leur seule catégorie sociale. La moindre variabilité des risques de décès pour les femmes ne s'observe pas uniquement selon la catégorie sociale. Le chômage, l'inactivité non liée à la retraite sont ainsi associés pour les deux sexes à une surmortalité, mais de moindre ampleur pour les femmes. Les effets de chocs liés à un changement de situation (par exemple veuvage suite au décès du conjoint) sont également moins marqués pour ces dernières. L'échantillon démographique permanent (EDP) permet d'étudier les risques annuels de décès des hommes et des femmes sur trois périodes allant du début des années 1980 au milieu des années 1990, en tenant compte des caractéristiques socio-démographiques des individus (âge, sexe, catégorie sociale et diplôme), de leur situation sur le marché du travail (emploi, chômage, retraite et inactivité hors retraite) et de leur situation familiale (situation de couple). Un complément est apporté sur la période la plus récente sur les risques de décès selon la durée de chômage et le temps de travail des actifs occupés, la vie matrimoniale de fait ou légale et le nombre d'enfants, ainsi que sur l'influence des caractéristiques des conjoints, pour les personnes vivant en couple.

Economie et Statistique
No 398-399
Paru le : 01/03/2007