Economie et Statistique n°352-353 - Temps sociaux et temps professionnels au travers des enquêtes Emploi du temps

Economie et Statistique
Paru le : 01/09/2002
Consulter

Les usages du temps : cumuls d'activités et rythmes de vie

Alain Degenne, Marie-Odile Lebeaux and Catherine Marry

Avoir des ressources culturelles élevées et habiter dans des grandes villes favorisent un cumul d'activités. Les hommes et les femmes les mieux dotés cumulent ainsi les activités professionnelles, sportives, culturelles et associatives en réduisant le temps consacré aux activités dites « passives » (sommeil et télévision). À l'inverse, les moins bien dotés culturellement, les inactifs et les ruraux ont des activités moins variées. Ils tendent, en particulier, à accroître le temps consacré aux activités d'intérieur (sommeil, télévision, bricolage pour les hommes, production domestique et tâches ménagères pour les femmes) et à restreindre le nombre et la durée des activités extérieures (sorties culturelles, sport, visites à des amis, etc.). Ces différences entre ceux qui cumulent les activités et sont tournés vers l'extérieur et ceux qui en ont moins et sont centrés sur la maison se retrouvent dans les couples. Un double effet d'homogamie des modes de vie et de socialisation conjugale différencie les couples de « gros travailleurs » de ceux qui sont plus investis dans les loisirs, intérieurs (notamment la télévision) ou extérieurs. La division sexuée du travail, professionnel et domestique, et des activités intérieures et extérieures perdure toutefois : dans les couples, hommes et femmes se ressemblent dans leur usage des temps sauf dans un domaine, celui du travail domestique : l'asymétrie entre homme et femme reste ici la règle même si elle est atténuée dans les couples, aujourd'hui les plus nombreux, où les deux conjoints travaillent.

Economie et Statistique
No 352-353
Paru le : 01/09/2002