La France et ses régionsÉdition 2010

Insee Références
Paru le : 23/06/2010
Consulter

Occupation du territoire et mobilités : une typologie des aires urbaines et du rural

Mélanie Bigard, Éric Durieux

Plus de 75 % de la population de France métropolitaine vit dans l’une de ses 354 aires urbaines, que ce soit en centre ville ou dans un espace directement sous son influence. L’analyse conjointe des mobilités résidentielles, des déplacements pendulaires et de l’accès aux équipements fait ressortir quatre schémas de développement des espaces urbains. Dans les plus grandes aires urbaines, le phénomène de périurbanisation est très sensible mais sans allongement des trajets domicile-travail, grâce à l’émergence de pôles d’emploi en périphérie. Dans les aires de taille moyenne, l’éloignement des centres-villes est modéré par un resserrement du rural vers le périurbain. Les petites aires urbaines jouent le rôle de pôle rural, concentrant les emplois et les équipements en leur centre. Certaines aires urbaines sont elles-mêmes sous influence d’autres aires urbaines, comme satellite d’un grand pôle ou comme partie d’un réseau sans pôle principal. Le rural se caractérise par deux classes extrêmes : le rural sous influence urbaine, où les résidents vont chercher l’emploi et les équipements dans l’aire urbaine la plus proche ; le rural isolé, au sein de régions montagneuses, où l’emploi se trouve généralement proche du domicile mais où l’accès aux équipements demeure compliqué avec des temps de trajet importants.

Insee Références
Paru le : 23/06/2010