Indice des coûts de production dans la construction

Sources
Paru le : 09/12/2018
Consulter
Sommaire

Description

Résumé

Les indices des coûts de production dans la construction sont des indices composites de coûts, appréhendés par des postes de charges dans une démarche comptable analytique de type KLEMS familier aux économistes de la productivité (K = capital pour « matériel », L = labour pour « travail », E = energy pour « énergie », M = materials pour « matériaux », S = services pour « frais divers »), auquel on a ajouté un poste T = « transport ». Ils sont les pendants statistiques des index Bâtiment (BT), Travaux Publics (TP) et divers de la construction, qui servent à indexer des contrats. Les indices des coûts de production dans la construction sont révisables et servent à la comptabilité nationale, aux analyses macroéconomiques et aux comparaisons internationales.

Historique

Le règlement européen (CE) sur les statistiques conjoncturelles n° 1165/98 modifié n° 1158/2005 demande dans son annexe « B - construction » des variables 320, 321 et 322 correspondant aux « coûts de la construction », avec une décomposition en « coûts des matériaux » et en « coûts salariaux ». Ces variables, fournies sous forme d'indices, doivent correspondre à la construction de bâtiments résidentiels neufs.

Plus largement, les comptes nationaux et les analyses macroéconomiques ont besoin de déflateurs, or le secteur de la construction n'est que partiellement couvert par des indices de prix de production (cf. les indices de prix de construction neuve à usage d'habitation et les indices de prix d'entretien-amélioration des logements). Les index BT, TP et divers de la construction, confiés à l'Insee par le décret 2014-114 du 7 février 2014 et la circulaire du 16 mai 2014 relative aux index BT, TP et divers de la construction (fichier pdf), faisaient office jusqu'à présent de tels déflateurs, mais ils ne sont pas révisables, et les besoins de leur parution le troisième mois suivant le mois sous revue conduisent à certains décalages temporels (notamment pour les coûts salariaux) sous-optimaux dans une démarche statistique. Ces points sont corrigés dans les calculs des indices des coûts de production dans la construction, qui suivent par ailleurs une démarche semblable au calcul des index BT et TP.

Produit de

Séries ou indicateurs liés