Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'AzurBilan économique 2017 - Provence-Alpes-Côte d’Azur

L’économie régionale reste dynamique

En 2017, l'activité mondiale a accéléré : +3,9 % après +3,3 % en 2016. Poursuivant sur la lancée de 2016, l’activité continue à reprendre quelques couleurs dans les pays émergents (+6,5 % après +4,9 %). La croissance de la zone euro est au plus haut depuis 2007. En France, l'économie a franchement accéléré en 2017. Porté par l'emploi salarié du secteur marchand non agricole, l'emploi total connaît une nouvelle accélération et le taux de chômage baisse plus sensiblement cette année, passant de 10,0 % fin 2016 à 9,0 % fin 2017.

Dans ce contexte, l'activité économique poursuit son redressement en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le nombre d'emplois augmente encore, le taux de chômage se replie fortement même si le nombre de demandeurs d’emploi inscrits progresse encore. La situation s’améliore dans la majorité des secteurs d'activité. La fréquentation touristique reprend des couleurs. Le marché immobilier se stabilise à un niveau élevé et la production agricole tire son épingle du jeu malgré la sécheresse. Dans le même temps, les créations d’entreprises accélèrent et les défaillances stagnent.

Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 20
Paru le : Paru le 31/05/2018
Jean-Christophe Charles, Dros, Jérôme Blanche, DRDJSCS
Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'Azur  No 20 - Mai 2018
Consulter

Minima sociaux - Le nombre d'allocataires du RSA se stabilise en 2017 Bilan économique 2017

Jean-Christophe Charles, Dros, Jérôme Blanche, DRDJSCS

Fin 2017, 155 000 foyers sont allocataires du revenu de solidarité active (RSA) en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Après une forte diminution en 2016 (–6,2 %), le nombre d'allocataires se stabilise en 2017. Au sein de la région, seul le département des Alpes-Maritimes enregistre une baisse sur l’année.

Les bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) sont quant à eux sensiblement plus nombreux qu’en 2016, regroupant 87 000 allocataires.

Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d'Azur

No 20

Paru le : 31/05/2018

RSA : autant de foyers allocataires mais moins de personnes couvertes

En décembre 2017, plus de 155 000 foyers sont allocataires du revenu de solidarité active (RSA) en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Après la forte diminution de 2016, les effectifs se stabilisent sur un an (+0,1 % entre décembre 2016 et décembre 2017). Ainsi, dans la région, 5 adultes âgés entre 18 et 64 ans sur 100 sont allocataires du RSA. Le nombre de bénéficiaires du RSA ayant un droit majoré pour isolement (personne seule avec enfant(s) à charge ou à naître) augmente plus rapidement (+1,2 %), notamment dans les Alpes-Maritimes (+4,6 %) et le Var (+4,5 %).

En tenant compte des conjoints, enfants et autres personnes à charge, ce sont au total près de 313 500 personnes qui vivent dans un foyer allocataire du RSA en région Paca, contre 316 000 en 2016 (figure 1). Le repli du nombre de personnes couvertes par le RSA s’explique par la baisse du nombre de couples allocataires avec enfant(s), à l’inverse des couples sans enfant.

Au niveau national, la baisse des effectifs se poursuit de façon moins soutenue que l'année précédente (–0,5 % en 2017 après –4,2 % en 2016). La part des personnes âgées de 18 à 64 ans bénéficiaires du RSA est inférieure d’un point à celle observée dans la région. À la différence de Paca, le nombre de bénéficiaires du RSA ayant un droit majoré diminue (–0,3 %) et le nombre de personnes vivant dans un foyer allocataire du RSA est stable (+0,1 %).

Figure 1Allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA)

Allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA)
RSA Évolution 2017/2016 en % Dont RSA majoré Population couverte Taux d'allocataires du RSA* en %
Alpes-de-Haute-Provence 4 228 0,6 513 8 036 4,7
Hautes-Alpes 2 797 1,6 262 4 923 3,5
Alpes-Maritimes 24 043 -0,8 2 701 45 268 3,8
Bouches-du-Rhône 76 689 0,1 9 308 163 176 6,4
Var 30 742 0,1 3 093 57 792 5,2
Vaucluse 16 781 1,0 1 936 34 538 5,2
Provence-Alpes-Côte d'Azur 155 280 0,1 17 813 313 733 5,3
France métropolitaine 1 653 147 -0,5 190 912 3 320 326 4,3
  • Note : Depuis le 1er janvier 2016, la Prime d'activité remplace le RSA activité et la prime pour l'emploi. Le RSA n'a plus qu'un volet, le socle.
  • * le taux d'allocataires est le rapport du nombre d'allocataires à la population des 18-64 ans de 2014
  • Sources : Dros - Cnaf - CCMSA - Insee, recensement de la population

En 2017, le nombre de foyers allocataires du RSA augmente légèrement dans tous les départements à l'exception des Alpes-Maritimes. Le nombre de foyers allocataires du RSA diminue de 0,8% dans ce département, ce qui correspond à 200 foyers de moins sur l'année. C'est dans les Hautes-Alpes et en Vaucluse que le nombre de bénéficiaires augmente le plus fortement par rapport à 2016 (figure 2).

Figure 2Nombre d’allocataires du Rsa par département, en région Paca et en France métropolitaine, entre décembre 2010 et décembre 2017 (base 100 = dec 2010)

Nombre d’allocataires du Rsa par département, en région Paca et en France métropolitaine, entre décembre 2010 et décembre 2017 (base 100 = dec 2010)
Alpes-de-Haute-Provence Hautes-Alpes Alpes-Maritimes Bouches-du-Rhône Var Vaucluse Provence-Alpes-Côte d'Azur France métropolitaine
déc.-10 100 100 100 100 100 100 100 100
mars-11 106,5 100,5 102,1 101,8 103,5 103,6 102,4 101,8
juin-11 106,2 102,1 102,1 102,9 104,2 102,7 103,0 102,0
sept.-11 106,6 106,1 100,3 102,6 102,8 100,0 102,2 101,3
déc.-11 105,7 105,5 102,2 103,8 106,0 100,4 103,6 102,7
mars-12 108,5 106,8 104,9 104,2 108,9 102,0 105,0 104,2
juin-12 111,6 105,3 104,9 104,5 110,8 102,8 105,6 105,1
sept.-12 110,4 108,1 104,3 104,5 111,4 101,7 105,5 105,8
déc.-12 116,7 113,7 108,7 107,7 117,5 104,0 109,4 109,0
mars-13 121,8 113,7 111,8 107,0 121,6 106,6 110,6 111,2
juin-13 122,6 114,7 114,7 109,1 124,5 107,5 112,8 113,7
sept.-13 121,0 115,0 114,7 110,3 124,9 106,9 113,4 114,8
déc.-13 123,5 119,4 117,8 111,5 129,1 109,0 115,6 117,3
mars-14 126,0 122,2 120,9 109,5 130,1 111,7 115,6 117,9
juin-14 126,4 125,3 121,2 110,4 131,6 113,2 116,6 120,0
sept.-14 129,0 126,7 121,0 111,4 131,6 112,4 117,1 121,0
déc.-14 133,2 131,6 121,7 112,8 135,7 114,7 119,0 122,9
mars-15 136,4 134,0 123,8 111,8 138,3 117,5 119,7 123,8
juin-15 137,7 134,9 124,5 111,7 137,7 117,2 119,6 124,5
sept.-15 139,7 134,7 123,2 113,2 136,9 117,8 120,2 125,1
déc.-15 145,2 137,3 124,9 113,6 138,8 118,2 121,2 126,3
mars-16 143,9 137,7 123,9 110,3 137,2 118,7 119,0 124,8
juin-16 139,3 133,5 119,6 108,3 133,2 115,2 116,1 123,2
sept.-16 137,4 133,2 114,6 106,7 130,5 112,4 113,7 121,2
déc.-16 140,3 134,7 115,7 106,1 131,4 112,2 113,7 121,0
mars-17 142,1 134,9 116,1 105,0 131,7 112,2 113,3 120,3
juin-17 142,4 136,9 115,0 104,7 130,9 112,2 112,9 120,3
sept.-17 139,1 133,5 110,7 104,2 128,4 110,0 111,2 118,8
déc.-17 141,1 136,9 114,8 106,2 131,6 113,2 113,9 120,4
  • Sources : Dros - Cnaf - CCMSA

Figure 2Nombre d’allocataires du Rsa par département, en région Paca et en France métropolitaine, entre décembre 2010 et décembre 2017 (base 100 = dec 2010)

  • Sources : Dros - Cnaf - CCMSA

Regain d’allocataires issus de la prime d’activité

La stabilité du nombre de foyers allocataires masque un nombre important d'entrées et de sorties de ce dispositif (en moyenne 20 000 entrées et 20 000 sorties par trimestre en 2017). Les entrées ont été un peu moins nombreuses en 2017 qu'en 2016 (figure 3). En revanche, les sorties ont été nettement moins importantes : 19 200 foyers allocataires sont sortis du dispositif RSA en moyenne chaque trimestre en 2017 contre 21 900 en 2016.

Une partie des foyers qui deviennent allocataires du RSA percevaient auparavant la prime d'activité. En 2017 comme en 2016, leur nombre a diminué (encadré).

Figure 3Nombre d’entrants et de sortants du RSA socle selon leur droit au RSA activité seul / prime d’activité en fin de trimestre

Nombre d’entrants et de sortants du RSA socle selon leur droit au RSA activité seul / prime d’activité en fin de trimestre - Note de lecture : En mars 2014, parmi les foyers allocataires Caf du RSA socle, 4 973 bénéficiaient en décembre 2013 du RSA activité seul et 17 209 étaient dans une autre situation (ni RSA socle, Ni RSA activité seul). Entre décembre 2013 et mars 2014, 6 936 foyers allocataires du RSA socle ont basculé vers le RSA activité seul et 15 586 sont sortis vers une autre situation. Le nombre des entrants étant inférieur à celui des sortants (22 182 contre 22 522), le nombre de foyers allocataires du RSA socle a diminué de 340 entre décembre 2013 et mars 2014.
Sortants vers le RSA activité seul / prime d'activité Sortants vers d'autres situations Entrants en provenance du RSA activité seul / prime d'activité Entrants en provenance d'autres situations Différentiel entrées/sorties
mars-14 6936 15586 4973 17209 -340
juin-14 6365 13944 4458 17180 1329
sept.-14 7161 13733 4963 16709 778
déc.-14 6940 13684 5549 17631 2556
mars-15 7093 14706 5410 17035 646
juin-15 6618 14812 4612 16746 -72
sept.-15 7785 14225 4980 17797 767
déc.-15 7508 14514 5764 17587 1329
mars-16 8417 15571 5702 15433 -2853
juin-16 8284 14648 3423 15529 -3980
sept.-16 8484 12789 3294 14721 -3258
déc.-16 7063 12299 3958 15380 -24
mars-17 7370 12784 3600 15811 -743
juin-17 6910 11858 3361 14860 -547
sept.-17 7817 12154 3281 14414 -2276
déc.-17 11261 11261 4598 16742 3538
  • Note de lecture : En mars 2014, parmi les foyers allocataires Caf du RSA socle, 4 973 bénéficiaient en décembre 2013 du RSA activité seul et 17 209 étaient dans une autre situation (ni RSA socle, Ni RSA activité seul). Entre décembre 2013 et mars 2014, 6 936 foyers allocataires du RSA socle ont basculé vers le RSA activité seul et 15 586 sont sortis vers une autre situation. Le nombre des entrants étant inférieur à celui des sortants (22 182 contre 22 522), le nombre de foyers allocataires du RSA socle a diminué de 340 entre décembre 2013 et mars 2014.
  • Sources : Dros - Caf Paca

Figure 3Nombre d’entrants et de sortants du RSA socle selon leur droit au RSA activité seul / prime d’activité en fin de trimestre

  • Note de lecture : En mars 2014, parmi les foyers allocataires Caf du RSA socle, 4 973 bénéficiaient en décembre 2013 du RSA activité seul et 17 209 étaient dans une autre situation (ni RSA socle, Ni RSA activité seul). Entre décembre 2013 et mars 2014, 6 936 foyers allocataires du RSA socle ont basculé vers le RSA activité seul et 15 586 sont sortis vers une autre situation. Le nombre des entrants étant inférieur à celui des sortants (22 182 contre 22 522), le nombre de foyers allocataires du RSA socle a diminué de 340 entre décembre 2013 et mars 2014.
  • Sources : Dros - Caf Paca

Allocataires de l’AAH : 3 000 bénéficiaires de plus en un an

En 2017, l’allocation aux adultes handicapés (AAH) est versée à plus de 87 000 personnes en Provence-Alpes-Côte d'Azur, soit une hausse plus soutenue qu’en 2016 : +3,6 % après +1,9 % (figure 4). Cela représente 3 000 bénéficiaires supplémentaires. En France métropolitaine, la tendance est similaire (+3,5 % contre +2,5 % en 2016). Dans les Hautes-Alpes, le Vaucluse et le Var, l’augmentation est plus conséquente : respectivement +7,9 %, +4,8 % et +4,6 %.

Rapporté à la population âgée de 20 à 59 ans, le taux d’allocataires de l’AAH est de 3,1 % dans la région. Il varie de 2,9 % dans les Bouches-du-Rhône à 3,5 % dans les Alpes-Maritimes..

Peuvent bénéficier de l’AAH deux catégories de personnes : celles dont le taux d’incapacité permanente (gravité du handicap) est supérieur à 80 % (entrave majeure dans la vie quotidienne), et celles dont le taux d’incapacité est compris entre 50 % et 79 % et qui rencontrent des difficultés importantes et permanentes d’accès à l’emploi du fait de leur handicap. En 2017, l’augmentation du nombre d’allocataires de l’AAH est uniquement due à la hausse du nombre de bénéficiaires ayant un taux d’incapacité compris entre 50 % et 79 % (+8,3 %).

Figure 4Allocataires de l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

Données en décembre 2017
Allocataires de l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) (Données en décembre 2017)
Allocataires AAH Évolution 2017/2016 en % Dont taux d'incapacité de 80 % et + Taux d'allocataires de l'AAH* en %
Alpes-de-Haute-Provence 2 999 1,1 1 395 3,4
Hautes-Alpes 2 453 7,9 1 451 3,2
Alpes-Maritimes 20 778 2,6 11 399 3,5
Bouches-du-Rhône 33 162 3,2 14 938 2,9
Var 18 112 4,6 12 167 3,2
Vaucluse 9 630 4,8 3 804 3,1
Provence-Alpes-Côte d'Azur 87 134 3,6 45 154 3,1
France métropolitaine 1 054 632 3,5 587 377 2,9
  • * le taux d'allocataires est le rapport du nombre d'allocataires à la population des 20-64 ans de 2014
  • Sources : Dros - Cnaf - Insee, recensement de la population

Stabilité du nombre de bénéficiaires du minimum vieillesse

Fin 2016, 68 800 personnes bénéficient du minimum vieillesse en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Après une légère hausse en 2015, ce nombre est stable dans la région, alors qu’il diminue au niveau national (–1,5 %) (figure 5). En 2016, le nombre de bénéficiaires s’accroît en Vaucluse (+2,5 %) et diminue dans les Hautes-Alpes (–3,5 %). Il évolue peu dans les autres départements.

Rapportée à la population âgée de 60 ans ou plus, la part de bénéficiaires du minimum vieillesse est inchangée en Paca (5,1 %) alors qu’elle diminue au niveau national (3,2 % contre 3,5 % en 2015). Les Bouches-du-Rhône demeurent le département de la région le plus concerné, avec 6,0 % d’allocataires d’un minimum vieillesse parmi les personnes de 60 ans ou plus. À l’inverse, les Hautes-Alpes ont le taux le plus faible (2,9 %).

Par ailleurs, la part des femmes concernées est stable par rapport à l’année précédente, avec un taux égal à 48,8 % en région et 55,2 % en France.

Figure 5Bénéficiaires d'un minimum vieillesse (ASV* ou ASPA**), tous régimes

Données au 31 décembre
Bénéficiaires d'un minimum vieillesse (ASV* ou ASPA**), tous régimes (Données au 31 décembre)
2016 Évolution 2016/2015 en % Part des femmes en % Taux d'allocataires d'un minimum vieillesse***en % Évolution annuelle moyenne (décembre 2015/décembre 2011) en %
Alpes-de-Haute-Provence 1 860 0,5 53,2 3,7 -3,9
Hautes-Alpes 1 110 -3,5 57,3 2,9 -8,5
Alpes-Maritimes 16 360 0,2 46,3 5,3 -0,7
Bouches-du-Rhône 29 140 -0,3 49,6 6,0 -4,3
Var 13 350 -0,6 49,1 4,2 0,2
Vaucluse 6 980 2,6 48,2 4,7 -2,6
Provence-Alpes-Côte d'Azur 68 800 0,0 48,8 5,1 -2,5
France 545 320 -1,5 55,2 3,2 -2,5
  • * Allocation Spéciale de Vieillesse
  • ** Allocation de Solidarité aux personnes âgées
  • *** nombre d'allocataires rapporté à la population âgée de 60 ans ou plus
  • Sources : Drees, enquêtes annuelles sur le minimum vieillesse - Insee, estimations de population

RSA activité - Prime d'activité

En succédant en 2016 au RSA activité, la prime d'activité a pu engendrer des situations de non-recours au RSA. Alors que le RSA socle était automatiquement attribué en cas de sortie du RSA activité, il est en effet devenu nécessaire de faire une demande de RSA quand on ne bénéficie plus de la prime d'activité.