572 000 habitants dans la Somme au 1er janvier 2015

Pascale Hennebert, Olivier Pucher, Insee

Avec 571 879 au 1er janvier 2015, la population de la Somme a gagné 1 138 habitants depuis 2010, soit un rythme annuel de croissance quasi nul, moindre qu’en région (+ 0,2 %) et en France (+ 0,5 %). Cette stabilité s’explique par un accroissement naturel qui compense le déficit migratoire. La périurbanisation se poursuit : les petites communes gagnent de la population, mais celles de plus de 2000 habitants en perdent.

Insee Flash Hauts-de-France N° 40
No 40
Paru le : 27/12/2017

Les 779 communes de la Somme (figure 1) rassemblent 571 879 habitants au 1er janvier 2015, soit 9,5 % de la population des Hauts-de-France. Le département se situe au 45e rang au plan national. Entre 2010 et 2015, la population a augmenté de 1 138 personnes, soit une évolution annuelle moyenne quasi nulle sur cette période. Dans le même temps, la population progresse au rythme annuel de + 0,2 % dans les Hauts-de-France, et davantage au niveau national (+ 0,5 %) (figure 2).

Figure 1 – Évolution de la population des communes de la Somme de 2010 à 2015

  • Source : Insee, recensements de la population 2010 et 2015.

Figure 2 – Évolution de la population des départements des Hauts-de-France de 2010 et 2015

Évolution de la population des départements des Hauts-de-France de 2010 et 2015
Population 2015 Taux de variation annuel de la population entre 2010 et 2015 (en %)
total dû au solde naturel dû au solde apparent des entrées-sorties
Aisne 538 659 -0,1 0,2 -0,3
Nord 2 605 238 0,2 0,6 -0,3
Oise 821 552 0,4 0,6 -0,1
Pas-de-Calais 1 472 648 0,2 0,3 -0,2
Somme 571 879 0 0,2 -0,2
Hauts-de-France 6 009 976 0,2 0,4 -0,3
France 66 190 280 0,5 0,4 0,1
  • Note : la somme des variations ne correspond pas toujours au total en raison des arrondis.
  • Source : Insee, recensements de la population 2010 et 2015.

Entre 2010 et 2015, le solde naturel du département contribue à un gain de population de 0,2 % par an (0,2 point de moins qu’au plan régional), alors quele solde migratoire apparent entraîne une diminution de 0,2 % par an, la région affichant – 0,3 %.

Population en hausse dans les petites communes, en baisse dans les grandes

Sous l’effet de la poursuite de la périurbanisation, la démographie des communes de moins de 2 000 habitants resterelativement dynamique avec un gain de 817 habitants entre 2010 et 2015, soit une évolution annuelle moyenne de + 0,3 %. Elles regroupent au total 49 % des habitants du département.

À l’opposé, les communes comptant plus de 2 000 habitants enregistrent un recul sur la période (– 0,2 %) (figure 3).

Figure 3 – Évolution de la population entre 2010 et 2015 par tranche de population des communes de la Somme

Évolution de la population entre 2010 et 2015 par tranche de population des communes de la Somme
Tranche de population Nombre de communes Population 2015 Population 2010 Évolution annuelle moyenne Taux d'évolution annuel moyen
total ...dû au solde naturel ...dû au solde migratoire
0 - 499 habitants 550 118 620 116 687 378 0,3 0,4 -0,1
500 - 999 habitants 138 92 335 90 012 467 0,5 0,3 0,2
1000 - 1999 habitants 53 70 512 70 655 -28 0 -0,1 0
2000 - 4999 habitants 29 86 399 86 887 -96 -0,1 -0,1 -0,1
5000 - 9999 habitants 7 47 861 48 897 -208 -0,4 -0,3 -0,1
10000 habitants ou plus 2 156 152 157 603 -290 -0,2 0,5 -0,7
  • Note : la somme des variations ne correspond pas toujours au total en raison des arrondis.
  • Source : Insee, recensements de la population 2010 et 2015.

Figure 4 – Les dix communes les plus peuplées de la Somme

Les dix communes les plus peuplées de la Somme
Commune Population 2015 Population 2010 Taux de variation annuel moyen de la population entre 2010 et 2015 (en %) Taux de variation annuel moyen de la population entre 1990 et 2010 (en %)
Amiens 132 874 133 448 -0,1 0,1
Abbeville 23 278 24 155 -0,7 0,1
Albert 9 931 9 774 0,3 -0,1
Péronne 7 652 7 887 -0,6 -0,4
Doullens 6 321 6 717 -1,2 0,1
Corbie 6 293 6 388 -0,3 0,2
Montdidier 6 201 6 119 0,3 -0,1
Roye 5 972 6 326 -1,1 0
Longueau 5 491 5 686 -0,7 0,7
Friville-Escarbotin 4 719 4 541 0,8 -0,2
  • Source : Insee, recensements de la population 1990, 2010 et 2015.

Trois arrondissements sur quatre gagnent des habitants entre 2010 et 2015

Avec 302 736 habitants en 2015, l’arrondissement d’Amiens est le plus peuplé et rassemble 53 % de la population du département. Les arrondissements de Montdidier, Amiens et Péronne gagnent des habitantsentre 2010 et 2015. En revanche, la population de celui d’Abbeville diminue étant le seul arrondissement qui ne connaît pas d’accroissement naturel sur la période. Dans les trois autres arrondissements, les naissances sont supérieures aux décès : en rythme annuel, cet excédent naturel s’élève à 0,4 % de la population dans l’arrondissement d’Amiens, à 0,3 % dans celui de Montdidier et 0,1 % dans celui de Péronne.

Alors qu’entre 1990 et 2010, les arrivées dans le département compensaient les départs, ce n’est plus le cas de 2010 à 2015, puisque le déficit migratoire atteint 0,2 % de la population en rythme annuel. Le solde migratoire estpositif dans l’arrondissement de Montdidier (+ 0,1 %) et nul dans celui de Péronne, mais négatif dans les arrondissements d’Abbeville (– 0,3 %) et d’Amiens (– 0,3 %). S’il reste équilibré à Péronne, le solde apparent des entrées-sorties s’est dégradé dans les trois autres arrondissements par rapport à la période 1990-2010 (figure 5).

Figure 5 – Évolution des composantes naturelle et migratoire dans les arrondissements de la Somme entre 2010 et 2015

Évolution des composantes naturelle et migratoire dans les arrondissements de la Somme entre 2010 et 2015
Arrondissement Population 2015 Population 2010 Évolution annuelle moyenne Taux d'évolution annuel moyen ...dû au solde naturel ...dû au solde migratoire Taux d'évolution annuel moyen 1990-2010 ...dû au solde naturel 1990-2010 ...dû au solde migratoire 1990-2010
Abbeville 126 394 128 476 -416 -0,3 0 -0,3 0,1 0,1 0,1
Amiens 302 736 301 177 312 0,1 0,4 -0,3 0,2 0,5 -0,2
Montdidier 47 717 46 658 212 0,4 0,3 0,1 0,6 0,2 0,3
Péronne 95 032 94 430 120 0,1 0,1 0 0,1 0,1 0
  • Source : Insee, recensements de la population 2010 et 2015.

Figure 5 – Évolution des composantes naturelle et migratoire dans les arrondissements de la Somme entre 2010 et 2015

Encadré

Les Hauts-de-France, troisième région de France

Au 1er janvier 2015, la France compte 66 190 280 habitants (figure 2). Avec 6 009 976 habitants, les Hauts-de-France sont la troisième région de France, derrière l’Île-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Sa population croît moins rapidement qu’en France entre 2010 et 2015, au rythme annuel moyen de + 0,2 % contre + 0,5 %. Les Hauts-de-France se distinguent avec le plus fort excédent naturel de la France de province (+ 0,4 %, à égalité avec Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes) mais aussi le plus fort déficit migratoire (– 0,3 %).

Pour en savoir plus

Pucher O., « La région Hauts-de-France reste la troisième région la plus peuplée de France », Insee Flash Hauts-de-France, n° 35, décembre 2017.

Hennebert P., Pucher O., « 539 000 habitants dans l’Aisne au 1er janvier 2015 », Insee Flash Hauts-de-France, n° 36, décembre 2017.

Hennebert P., Pucher O., « Le Nord, département le plus peuplé de France avec 2 600 000 habitants », Insee Flash Hauts-de-France, n° 37, décembre 2017.

Hennebert P., Pucher O., « L'Oise, troisième département le plus peuplé de la région avec 822 000 habitants », Insee Flash Hauts-de-France, n° 38, décembre 2017.

Hennebert P., Pucher O., « 1 473 000 habitants dans le Pas-de-Calais au 1er janvier 2015 », Insee Flash Hauts-de-France, n° 39, décembre 2017.