L'Oise, troisième département le plus peuplé de la région avec 822 000 habitants

Pascale Hennebert, Olivier Pucher, Insee

L’Oise compte 821 552 habitants au 1er janvier 2015, soit 17 957 de plus qu’en 2010. La population croît au rythme annuel de 0,4 %, plus rapidement qu’en région (+ 0,2 %) mais plus lentement qu’en France (+ 0,5 %). L’excédent des naissances sur les décès explique à lui seul cette croissance, les départs étant supérieurs aux installations dans le département.

Les 687 communes de l'Oise (figure 1) rassemblent 821 552 habitants au 1er janvier 2015, soit 13,7 % de la population des Hauts-de-France. Le département se situe au 26e rang au plan national. Entre 2010 et 2015, la population a augmenté de 17 957 personnes, soit une évolution annuelle moyenne de + 0,4 % contre + 0,2 % dans les Hauts-de-France et + 0,5 % au niveau national (figure 2).

Figure 1 – Évolution de la population des communes de l’Oise de 2010 à 2015

  • Source : Insee, recensements de la population 2010 et 2015.

Figure 2 – Évolution de la population des départements des Hauts-de-France de 2010 et 2015

Évolution de la population des départements des Hauts-de-France de 2010 et 2015
Population 2015 Taux de variation annuel de la population entre 2010 et 2015 (en %)
total dû au solde naturel dû au solde apparent des entrées-sorties
Aisne 538 659 -0,1 0,2 -0,3
Nord 2 605 238 0,2 0,6 -0,3
Oise 821 552 0,4 0,6 -0,1
Pas-de-Calais 1 472 648 0,2 0,3 -0,2
Somme 571 879 0 0,2 -0,2
Hauts-de-France 6 009 976 0,2 0,4 -0,3
France 66 190 280 0,5 0,4 0,1
  • Note : la somme des variations ne correspond pas toujours au total en raison des arrondis.
  • Source : Insee, recensements de la population 2010 et 2015.

Entre 2010 et 2015, le solde naturel du département contribue à un gain de population de 0,6 % par an (soit 0,2 point de plus qu'au plan régional). Son effet est légèrement atténué par le déficit migratoire de – 0,1 % par an, alors qu’il atteint – 0,3 % en région.

La population augmente plus rapidement dans les grandes communes

Cette dynamique est particulièrement marquée pour les plus grandes communes. Ainsi, l’accroissement annuel moyen de la population, de 0,4 % sur le département, atteint 0,5 % pour les communes de plus de 10 000 habitants, porté par un solde naturel élevé (+ 0,8 %) qui compense un solde migratoire apparent déficitaire (– 0,3 %). Par conséquent, la part de la population vivant dans les grandes communes augmente entre 2010 et 2015 : les communes de plus de 2 000 habitants regroupent au total 59 % des habitants du département (figure 3).

Figure 3 – Évolution de la population entre 2010 et 2015 par tranche de population des communes de l’Oise

Évolution de la population entre 2010 et 2015 par tranche de population des communes de l’Oise
Tranche de population Nombre de communes Population 2015 Population 2010 Évolution annuelle moyenne Taux d'évolution annuel moyen
total ...dû au solde naturel ...dû au solde migratoire
0 - 499 habitants 354 95 024 93 301 342 0,4 0,6 -0,2
500 - 999 habitants 167 114 142 111 290 571 0,5 0,5 0
1000 - 1999 habitants 91 124 278 121 293 595 0,5 0,4 0,1
2000 - 4999 habitants 55 171 145 167 039 822 0,5 0,5 0
5000 - 9999 habitants 7 51 089 50 873 44 0,1 0,4 -0,3
10000 habitants ou plus 13 265 874 259 799 1 215 0,5 0,8 -0,3
  • Note : la somme des variations ne correspond pas toujours au total en raison des arrondis.
  • Source : Insee, recensements de la population 2010 et 2015.

L'Oise compte 13 communes de plus de 10 000 habitants. 15,9 % de sa population habite dans l'une des trois communes de plus de 30 000 habitants : Beauvais, Compiègne et Creil. Parmi ces trois communes, Creil connaît le plus fort accroissement de population (+ 1,1 %), contre + 0,1 % à Beauvais et – 0,2 % à Compiègne (figure 4).

Figure 4 – Les dix communes les plus peuplées de l'Oise

Les dix communes les plus peuplées de l'Oise
Commune Population 2015 Population 2010 Taux de variation annuel moyen de la population entre 2010 et 2015 (en %) Taux de variation annuel moyen de la population entre 1990 et 2010 (en %)
Beauvais 54 881 54 711 0,1 0
Compiègne 40 200 40 517 -0,2 -0,2
Creil 35 575 33 601 1,1 0,3
Nogent-sur-Oise 19 414 18 833 0,6 -0,2
Crépy-en-Valois 15 049 14 058 1,4 0,3
Senlis 14 777 16 170 -1,8 0,6
Méru 14 703 13 269 2,1 0,5
Noyon 13 883 13 478 0,6 -0,3
Montataire 13 360 12 500 1,3 0,1
Pont-Sainte-Maxence 12 601 11 775 1,4 0,4
  • Source : Insee, recensements de la population 1990, 2010 et 2015.

L’accroissement naturel porte la dynamique démographique dans chaque arrondissement

Avec 281 400 et 227 650 habitants en 2015, les arrondissements de Senlis et de Beauvais sont les plus peuplés et rassemblent respectivement, 34 % et 28 % de la population du département. Chacun des quatre arrondissements de l’Oise gagne de la population entre 2010 et 2015. Le profil départemental, avec plus de naissances que de décès et plus de départs que d’arrivées, se vérifie dans tous les arrondissements. Ceux de Senlis (+ 7 288 habitants) et Beauvais (+ 5 709) enregistrent les plus fortes hausses, du fait de l’excédent naturel particulièrement fort à Senlis (+ 0,7 % en rythme annuel) et de l’équilibre migratoire à Beauvais.

Le rythme de croissance de la population du département a toutefois ralenti par rapport à la période 1990-2010, quand il était en moyenne de + 0,5 % par an. Si l’effet des flux migratoires est resté stable, l’excédent naturel a légèrement diminué dans tous les arrondissements (figure 5).

Figure 5 – Évolution des composantes naturelle et migratoire dans les arrondissements de l’Oise entre 2010 et 2015

Évolution des composantes naturelle et migratoire dans les arrondissements de l’Oise entre 2010 et 2015
Arrondissement Population 2015 Population 2010 Évolution annuelle moyenne Taux d'évolution annuel moyen ...dû au solde naturel ...dû au solde migratoire Taux d'évolution annuel moyen 1990-2010 ...dû au solde naturel 1990-2010 ...dû au solde migratoire 1990-2010
Beauvais 227 650 221 941 1142 0,5 0,5 0 0,6 0,6 0
Clermont 130 675 127 728 589 0,5 0,5 -0,1 0,6 0,6 0,1
Compiègne 181 827 179 814 403 0,2 0,4 -0,2 0,4 0,6 -0,2
Senlis 281 400 274 112 1458 0,5 0,7 -0,2 0,4 0,8 -0,3
  • Source : Insee, recensements de la population 2010 et 2015.

Figure 5 – Évolution des composantes naturelle et migratoire dans les arrondissements de l’Oise entre 2010 et 2015

Encadré

Les Hauts-de-France, troisième région de France

Au 1er janvier 2015, la France compte 66 190 280 habitants (figure 2). Avec 6 009 976 habitants, les Hauts-de-France sont la troisième région de France, derrière l’Île-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Sa population croît moins rapidement qu’en France entre 2010 et 2015, au rythme annuel moyen de + 0,2 % contre + 0,5 %. Les Hauts-de-France se distinguent avec le plus fort excédent naturel de la France de province (+ 0,4 %, à égalité avec Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes) mais aussi le plus fort déficit migratoire (– 0,3 %).

Pour en savoir plus

Pucher O., « La région Hauts-de-France reste la troisième région la plus peuplée de France », Insee Flash Hauts-de-France, n° 35, décembre 2017.

Hennebert P., Pucher O., « 539 000 habitants dans l’Aisne au 1er janvier 2015 », Insee Flash Hauts-de-France, n° 36, décembre 2017.

Hennebert P., Pucher O., « Le Nord, département le plus peuplé de France avec 2 600 000 habitants », Insee Flash Hauts-de-France, n° 37, décembre 2017.

Hennebert P., Pucher O., « 1 473 000 habitants dans le Pas-de-Calais au 1er janvier 2015 », Insee Flash Hauts-de-France, n° 39, décembre 2017.

Hennebert P., Pucher O., « 572 000 habitants dans la Somme au 1er janvier 2015 », Insee Flash Hauts-de-France, n° 40, décembre 2017.