Concilier développement économique et transformation sociale : un enjeu pour l’Ouest guyanais

Marion Lauvaux

La plupart des problématiques démographiques, sociales et économiques guyanaises concernent l’Ouest guyanais et souvent de manière plus prononcée. Forte croissance démographique, communes isolées, faiblesse du secteur privé, tissu productif peu développé : tous ces phénomènes touchent l’Ouest guyanais à un degré plus important que le reste de la Guyane.

Le nombre d’élèves en forte augmentation est le reflet direct de la démographie galopante de l’Ouest guyanais. La croissance du nombre d’élèves de l’enseignement secondaire est particulièrement elevée. Alors que les établissements scolaires du premier degré s’implantent au plus près des populations, dans les bourgs et les écarts, les collèges ne sont présents que dans les bourgs, et les lycées seulement sur le littoral. Le manque d’établissements du secondaire au plus près des élèves est un frein à la poursuite des études.

Insee Dossier Guyane
No 7
Paru le : 11/12/2017
Consulter

Démographie et peuplementConcilier développement économique et transformation sociale : un enjeu pour l’Ouest guyanais

Marion Lauvaux

La Communauté de Commune de l’Ouest Guyanais (CCOG) est un territoire vaste. Les communes routières s’articulent autour de la sous-préfecture de la Guyane, Saint-Laurent-du-Maroni, et les communes non routières se situent le long du fleuve Maroni, à l’exception de Saül, situé en plein coeur de la forêt. Hormis pour Saül, ce territoire de 83 000 habitants est très dynamique en termes de croissance démographique. Son solde naturel exceptionnel, combiné à un solde migratoire positif font de ce territoire le moteur de la croissance démographique de la région. Cette forte croissance n’est que très récente et découle de pics de migrations importants suite à la guerre civile surinamaise dans les années 1980. Un tiers de la population est immigrée, principalement originaire du Suriname, mais aussi du Brésil dans les mouvements migratoires récents liés à l’orpaillage. L’immigration et la natalité font de l’Ouest le plus jeune territoire de Guyane. Dans l’Ouest guyanais, les migrations résidentielles sont très liées aux mutations dans les fonctions publiques d’État ou Hospitalière et aux départs de jeunes pour les études. Les échanges de population s’effectuent davantage avec le reste de la France qu’avec le reste de la Guyane.

Insee Dossier Guyane
Paru le : 11/12/2017