Au deuxième trimestre 2017, la fréquentation touristique bondit (+10,2 % sur un an)Fréquentation touristique dans les hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) - deuxième trimestre 2017

Au deuxième trimestre 2017 en France métropolitaine, la fréquentation touristique dans les hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, augmente très fortement (+10,2 % par rapport à la même période de 2016). Cette progression est bien plus vive que celles des deux trimestres précédents et fait plus que compenser le net repli enregistré un an plus tôt (−5,3 %) durant la période post attentats. Ainsi, le nombre de nuitées dépasse de plus de 4 % celui du deuxième trimestre 2015. Cette reprise concerne tant la clientèle résidente qu'étrangère.

La hausse est particulièrement marquée dans l'agglomération parisienne (+12,6 % dans les hôtels et +27,6 % dans les autres hébergements touristiques). De plus, la fréquentation des campings en début de saison atteint un record historique (+18,7 %).

La fréquentation touristique accélère nettement en France métropolitaine

Au deuxième trimestre 2017 en France métropolitaine, la fréquentation touristique dans les hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, augmente très fortement (+10,2 % par rapport à la même période de 2016). Cette progression est bien plus vive que celles des deux trimestres précédents et fait plus que compenser le net repli enregistré un an plus tôt (−5,3 %) durant la période post attentats. Ainsi, le nombre de nuitées dépasse de plus de 4 % celui du deuxième trimestre 2015. Cette reprise concerne tant la clientèle résidente qu'étrangère.

La hausse est particulièrement marquée dans l'agglomération parisienne (+12,6 % dans les hôtels et +27,6 % dans les autres hébergements touristiques). De plus, la fréquentation des campings en début de saison atteint un record historique (+18,7 %).

Les touristes étrangers de retour dans les hôtels

Au deuxième trimestre 2017, les nuitées dans l'hôtellerie augmentent pour le troisième trimestre consécutif et cette hausse se renforce (+6,3 % en glissement annuel, après +2,4 % au premier trimestre). Elle est tirée par le retour de la clientèle étrangère (+10,0 %). En particulier, les nuitées de clients étrangers s'accroissent très fortement en agglomération parisienne (+16,5 %) où elles retrouvent un niveau comparable à celui de 2015. Les hôtels du littoral connaissent également un début de saison excellent (+7,0 %). La fréquentation progresse dans une moindre mesure dans les autres zones. Cet afflux de touristes se traduit par une hausse de 2,4 points du taux d'occupation sur un an, qui s'établit à 63,5 %.

Graphique1 – Nuitées dans les hôtels

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Tableau2 – Durée moyenne de séjour et taux d'occupation

Durée moyenne de séjour et taux d'occupation
Durée moyenne des séjours (en jours) Taux d'occupation ** en %
2016 2017 2016 2017
T2 T2 * T2 T2 *
Hôtels 1,8 1,8 61,1 63,5
AHCT 3,6 3,6 53,2 57,7
Campings 3,7 3,8 17,4 20,3
Emplacements nus 3,1 3,1 12,3 15,0
Emplacements équipés 4,2 4,4 28,4 30,9
  • * données provisoires
  • ** Le taux d'occupation est calculé en chambres pour les hôtels, en emplacements pour les campings et en unités d'hébergement (chambres, appartements, dortoirs) pour les autres hébergements collectifs.
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Les autres hébergements collectifs touristiques profitent également de l'embellie

Dans les autres hébergements collectifs touristiques (AHCT), le rebond de fréquentation est encore plus vif (+10,7 % sur un an), tant pour la clientèle française qu'étrangère. Là aussi, l'amélioration est très forte dans l'agglomération parisienne et sur le littoral.

La fréquentation est également dynamique dans les zones montagneuses et les espaces urbains de province. En revanche, elle se replie dans les zones rurales. L'accroissement de la clientèle française est particulièrement fort dans l'agglomération parisienne (+42,6 %), alors qu'en montagne, ce sont les non-résidents (+43,4 %) qui tirent la fréquentation à la hausse. Ces bons résultats font progresser le taux d'occupation de 4,5 points sur un an à 57,7 %.

Graphique2 – Nuitées dans les AHCT

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Un début de saison record pour les campings

La fréquentation dans les campings bondit de 18,7 % en un an, grâce à un fort engouement de la clientèle française (+22,5 %) et dans une moindre mesure de la clientèle étrangère (+11,3 %). Elle est tirée par l'activité dans les hébergements les mieux classés (+24,2 % pour les 4-5 étoiles) et concerne les emplacements nus comme équipés. La fréquentation dans les zones littorales (+21,9 %) a bénéficié de conditions météorologiques très clémentes.

Graphique3 – Nuitées dans les campings

  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Des mois d'avril et juin historiquement élevés

Le mois d'avril a été exceptionnel, grâce à un calendrier scolaire favorable pour les principales clientèles étrangères (vacances de printemps en avril en 2017 au lieu de mars en 2016) et la présence du lundi de Pâques en avril (au lieu de mars en 2016). En juin, les très bonnes conditions météorologiques ont bénéficié au tourisme, notamment sur le littoral. Enfin, le mois de mai 2017 a été plus porteur pour la clientèle de loisirs que le mois de mai 2016, sans ponts.

Tableau1 – Nuitées au deuxième trimestre 2017 *

Nuitées au deuxième trimestre 2017 *
Nuitées du trimestre Glissement (%) annuel (T/T-4) des nuitées
Totales (en millions) % de nuitées étrangères Totales étrangères françaises
Total 107,1 32,1 10,2 10,4 10,1
Hôtels 56,6 37,1 6,3 10,0 4,2
Non classés 5,9 26,0 23,1 26,5 21,9
1 et 2 étoiles 15,1 25,2 –2,7 2,9 –4,5
3 étoiles 21,4 37,0 5,7 8,0 4,4
4 et 5 étoiles 14,3 54,2 11,7 13,0 10,2
Chaîne 28,5 37,1 6,8 10,8 4,5
Indépendant 28,2 37,1 5,7 9,1 3,8
Agglo. parisienne 17,8 59,1 12,6 16,5 7,6
Littoral 10,7 30,0 7,0 3,5 8,6
Montagne 6,2 25,0 1,9 8,7 –0,2
Urbain hors agglo paris. 18,4 27,0 2,2 3,5 1,8
Rural 3,7 21,6 3,5 2,5 3,8
Autres hébergements collectifs touristiques 22,0 19,2 10,7 10,9 10,7
Résidences tourisme 16,4 21,9 10,9 9,1 11,4
Villages Vacances 4,7 9,1 10,4 21,8 9,4
Autres 0,9 22,3 8,6 22,9 5,1
Agglo. parisienne 2,6 34,6 27,6 6,3 42,6
Littoral 8,0 13,6 10,9 0,8 12,7
Montagne 4,6 21,9 11,8 43,4 5,3
Urbain hors agglo paris. 4,0 19,5 9,5 5,7 10,5
Rural 2,9 16,1 –1,4 1,2 –1,8
Campings 28,5 32,2 18,7 11,3 22,5
Non classés 1,2 39,0 4,2 –0,1 7,2
1 et 2 étoiles 3,4 29,0 9,6 5,9 11,2
3 étoiles 8,8 33,0 15,6 13,6 16,6
4 et 5 étoiles 15,1 31,8 24,2 12,3 30,7
Emplacements nus 11,6 48,0 17,6 12,1 23,1
Emplacements équipés 16,9 21,3 19,4 10,1 22,2
Littoral 16,0 27,5 21,9 15,6 24,4
Hors littoral 12,5 38,2 14,8 7,6 19,8
  • * données provisoires
  • Champ : France métropolitaine
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Révisions

Par rapport à la précédente publication, l'évolution du nombre global de nuitées au premier trimestre 2017 est inchangée. Elle est revue à la hausse de 0,1 point pour les hôtels (+2,4 % au lieu de +2,3 %). Elle est abaissée de 0,3 point pour les AHCT (−1,4 % au lieu de −1,1 %).