La filière viti-vinicole dans le bassin Bourgogne-Beaujolais-Savoie-Jura

Stéphane Adrover, Mélanie Bouriez, David Brion, Emilie Vivas, Insee Laurent Barralis, Pierre Froissart, Florent Maire, Nellie Rodriguez, Nadine Viatte, Draaf

Le bassin Bourgogne-Beaujolais-Savoie-Jura s’étend sur douze départements des régions Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes. Toutes les activités de la filière viti-vinicole du bassin sont bien intégrées localement ce qui favorise les relations coordonnées entre les différents acteurs et un dispositif complet de formation prépare aux différents métiers de la vigne et du vin.

Dans ce dossier, la filière viti-vinicole du bassin Bourgogne-Beaujolais-Savoie-Jura est appréhendée à travers six territoires : la Côte-d’Or ; la Saône-et-Loire, l’Yonne, Rhône et Loire, Franche-Comté et enfin Ain, Savoie, Haute-Savoie et Isère. Le vignoble présente des spécificités selon ces territoires en ce qui concerne la superficie qu’il occupe, le cépage dominant cultivé ou encore les volumes de vin récolté, la commercialisation et la valeur des exportations. Ces territoires se distinguent aussi les uns des autres par la taille et le devenir des exploitations viticoles, le profil des exploitants et de la main d’œuvre salariée ainsi que le recours au travail saisonnier.

Insee Dossier Bourgogne-Franche-Comté
No 4
Paru le : 19/12/2016
Consulter

La filière viti-vinicole en Côte-d’Or

Auteurs : Pierre Froissart, Draaf et Mélanie Bouriez, Insee

Les vignobles de la Côte-d’Or s’étendent sur environ 9 500 hectares, du Châtillonnais aux Côtes de Nuits et Côtes de Beaune. Ils représentent 18 % de la surface en vignes du bassin Bourgogne-Beaujolais-Savoie-Jura. La production se fait essentiellement en vin rouge sous appellations Régionales, Village ou Grands Crus. Plus d’un tiers des 7 000 salariés est employé par les 1 200 exploitations viticoles. La filière est également très présente dans l’aval, avec un tiers des salariés dans le négoce du vin. Plus de 1 600 exploitants agricoles, en grande majorité des non salariés, mettent en valeur ces vignobles. Près d’un viticulteur sur deux a plus de 50 ans. Pour la moitié d’entre eux, leur succession est incertaine.

Insee Dossier Bourgogne-Franche-Comté
Paru le : 19/12/2016