La structure des salaires en 2010Enquête sur le coût de la main-d'œuvre et la structure des salaires (ECMOSS) - Insee Résultats

Chiffres détaillés
Insee Résultats – No 153
Paru le : 29/04/2014
Sommaire

La structure des salaires en 2010Enquête sur le coût de la main-d'œuvre et la structure des salaires - Insee Résultats

Chiffres détaillés
Insee Résultats
Paru le : 29/04/2014

Les fichiers au format Beyond 20/20 nécessitent le logiciel Beyond 20/20®, compatible Windows uniquement.

Téléchargement de l'ensemble des tableaux de cette section

Téléchargement des tableaux à l'unité

Structure de la rémunération brute totale et des cotisations sociales patronales

Par sexe et secteur d'activité (NAF rév.2)
(beyond, 13 Ko)
(xls, 138 Ko)
Par sexe et catégorie sociale (PCS)
(beyond, 5 Ko)
(xls, 111 Ko)
Par sexe et groupe de professions (CITP)
(beyond, 7 Ko)
(xls, 156 Ko)
Par sexe et tranche d'âge
(beyond, 5 Ko)
(xls, 110 Ko)
Par sexe et niveau de diplôme
(beyond, 7 Ko)
(xls, 117 Ko)
Par sexe et tranche d'effectif salarié de l'entreprise
(beyond, 6 Ko)
(xls, 114 Ko)
Par sexe et statut du salarié (CDD/CDI)
(beyond, 4 Ko)
(xls, 109 Ko)

Principales composantes de la rémunération brute totale par sexe, secteur d'activité

Par catégorie sociale (PCS)
(beyond, 13 Ko)
(xls, 178 Ko)
Par tranche d'effectif salarié de l'entreprise
(beyond, 18 Ko)
(xls, 263 Ko)
Par statut du salarié (CDD/CDI)
(beyond, 10 Ko)
(xls, 269 Ko)

Montant des primes et part des salariés bénéficiaires

Par sexe et secteur d'activité (NAF rév.2)
(beyond, 4 Ko)
(xls, 43 Ko)
Par sexe et catégorie sociale (PCS)
(beyond, 2 Ko)
(xls, 31 Ko)
Par sexe et groupe de professions (CITP)
(beyond, 3 Ko)
(xls, 45 Ko)
Par sexe et tranche d'âge
(beyond, 2 Ko)
(xls, 30 Ko)
Par sexe et niveau de diplôme
(beyond, 3 Ko)
(xls, 32 Ko)
Par sexe et tranche d'effectif salarié de l'entreprise
(beyond, 2 Ko)
(xls, 31 Ko)
Par sexe et statut du salarié (CDD/CDI)
(beyond, 2 Ko)
(xls, 32 Ko)

Montant de la rémunération des heures supplémentaires et part des salariés bénéficiaires

Par sexe et secteur d'activité (NAF rév.2)
(beyond, 3 Ko)
(xls, 21 Ko)
Par sexe et catégorie sociale (PCS)
(beyond, 2 Ko)
(xls, 18 Ko)
Par sexe et groupe de professions (CITP)
(beyond, 2 Ko)
(xls, 22 Ko)
Par sexe et tranche d'âge
(beyond, 2 Ko)
(xls, 18 Ko)
Par sexe et niveau de diplôme
(beyond, 2 Ko)
(xls, 19 Ko)
Par sexe et tranche d'effectif salarié de l'entreprise
(beyond, 2 Ko)
(xls, 19 Ko)
Par sexe et statut (CDD/CDI)
(beyond, 2 Ko)
(xls, 18 Ko)

Distribution du salaire brut et de la rémunération brute totale par décile

Par sexe et secteur d'activité (NAF rév.2)
(beyond, 6 Ko)
(xls, 38 Ko)
Par sexe et catégorie sociale (PCS)
(beyond, 3 Ko)
(xls, 30 Ko)
Par sexe et groupe de professions (CITP)
(beyond, 4 Ko)
(xls, 43 Ko)
Par sexe et tranche d'âge
(beyond, 3 Ko)
(xls, 30 Ko)
Par sexe et niveau de diplôme
(beyond, 3 Ko)
(xls, 32 Ko)
Par sexe et tranche d'effectif salarié de l'entreprise
(beyond, 3 Ko)
(xls, 31 Ko)
Par sexe et statut (CDD/CDI)
(beyond, 2 Ko)
(xls, 29 Ko)

Rémunération des dirigeants salariés

Principales composantes de la rémunération brute annuelle des dirigeants salariés par secteur d'activité
(beyond, 3 Ko)
(xls, 45 Ko)
Principales composantes de la rémunération brute annuelle des dirigeants salariés par sexe et tranche d'âge
(beyond, 3 Ko)
(xls, 44 Ko)
Principales composantes de la rémunération brute annuelle des dirigeants salariés par niveau de diplôme
(beyond, 3 Ko)
(xls, 43 Ko)
Principales composantes de la rémunération brute annuelle des dirigeants salariés par tranche d'effectif salarié de l'entreprise
(beyond, 3 Ko)
(xls, 42 Ko)
Montant des primes des dirigeants salariés par secteur d'activité
(beyond, 2 Ko)
(xls, 17 Ko)
Montant des primes des dirigeants salariés par sexe et tranche d'âge
(beyond, 2 Ko)
(xls, 18 Ko)
Montant des primes des dirigeants salariés par niveau de diplôme
(beyond, 2 Ko)
(xls, 17 Ko)
Montant des primes des dirigeants salariés par tranche d'effectif salarié de l'entreprise
(beyond, 1 Ko)
(xls, 17 Ko)

Sources

L'Enquête annuelle sur le coût de la main-d'œuvre et la structure des salaires (Ecmoss)

La fiche descriptive de l' Enquête annuelle sur le coût de la main-d'œuvre et la structure des salaires / Ecmoss est disponible dans la rubrique « Définitions, méthodes et qualité » du site insee.fr.

Présentation de l'enquête annuelle sur le coût de la main-d'œuvre et la structure des salaires (Ecmoss)

L'enquête sur le coût de la main d'Œuvre et la structure des salaires (ECMOSS) répond à deux demandes permanentes d'Eurostat à l'ensemble des pays de l'Union européenne (règlement cadre européen n°530/1999 du 9 mars 1999), l'une sur le coût de la main d'Œuvre (ECMO) et l'autre sur la structure des salaires (ESS). Ces enquêtes permettent notamment d'effectuer des comparaisons entre les Etats membres sur le coût du travail et la structure des salaires. Cet Insee Résultats présente les principaux résultats de l'enquête ESS 2010 pour la France.

Définitions

Abondement (Q7)

L'employeur peut abonder (c'est-à-dire compléter) les sommes versées par un salarié sur un plan d'épargne salariale (PEE, PERCO, PEI, PEG).

Autres éléments de rémunération non inclus dans le salaire brut (Q4)

Il s'agit des indemnités de chômage partiel, des indemnités de licenciement, des indemnités de mise à la retraite et des autres éléments de rémunération (rachat de CET, indemnités pour intempéries...).

Cotisations sociales patronales totales (Q8)

Somme des cotisations sociales payées par les employeurs, obligatoires ou facultatives.

Cotisations pour la prévoyance ou la retraite supplémentaire, cotisations aux mutuelles, complémentaires de santé (Q8_1)

Ce sont toutes les contributions facultatives de l'employeur au titre de régimes complémentaires de sécurité sociale, allant au-delà des cotisations obligatoires.

Cotisations sociales patronales obligatoires (Q8_2)

Ce sont toutes les cotisations à la charge de l'employeur versées à des organismes de sécurité sociale et rendues obligatoires par les pouvoirs publics. Les montants des cotisations sont nets de toute subvention éventuelle.

Dirigeants salariés

Cette catégorie regroupe les artisans, commerçants et chefs d'entreprises salariés de leur entreprise.

Épargne salariale (IPA)

Trois dispositifs permettent aux salariés d'être associés financièrement au développement de leur entreprise et de se constituer une épargne dans un cadre collectif : l'intéressement, la participation aux résultats de l'entreprise et les plans d'épargne salariale (PEE, Perco, PEI, PEG). L'employeur peut abonder les sommes versées par le salarié sur un plan d'épargne salariale.

Heures supplémentaires et/ou complémentaires (Q3_1, M3_1)

Il s'agit des heures supplémentaires (pour les salariés à temps complet) ou complémentaires (pour les salariés à temps partiel) rémunérées.

Indemnités (Q4_1, Q4_2, Q4_3)

Elles indemnisent le salarié en cas de remise en cause partielle ou totale du contrat de travail : chômage partiel, licenciement, mise à la retraite. L'indemnité peut être négociée mais doit être d'un montant supérieur ou égal au montant légal.

Intéressement (Q5)

L'intéressement est lié aux résultats de l'entreprise. Les primes d'intéressement peuvent être versées en espèces ou placées sur un plan d'épargne ou sur un compte épargne-temps.

Heures travaillées en équivalent temps plein (MHT_EQTP)

Elles incluent toutes les heures de travail effectuées dans l'établissement, y compris les heures supplémentaires, auxquelles sont soustraits les jours de congés payés, de réduction du temps de travail (RTT), les jours fériés et chômés payés ainsi que les absences pour maladie et autres raisons (grèves, familiales...). Elles sont exprimées en équivalent temps plein.

Participation (Q6)

Obligatoire dans les entreprises d'au moins 50 salariés (à défaut un régime dit « d'autorité » est imposé), facultative dans les autres, la participation consiste à attribuer aux salariés, selon des règles précises, une fraction du bénéfice réalisé par l'entreprise.

Rémunération brute totale (REM_TOT)

La rémunération brute totale comprend le salaire de base, la rémunération pour heures supplémentaires, les primes, les indemnités de chômage partiel, les indemnités de départ, l'intéressement, la participation et l'abondement de l'employeur à un plan d'épargne entreprise ou à un PERCO. Elle est exprimée en équivalent temps plein.

La rémunération en équivalent temps plein (EQTP) est calculée en prenant en compte tous les postes de travail des salariés (y compris les postes à temps partiel). Chaque poste est pris en compte au prorata de son volume horaire de travail rapporté à celui d'un poste à temps complet. Par exemple, un salarié ayant occupé un poste donné durant six mois à 80 % et ayant perçu 10 000 euros compte pour 0,4 (=0,5*0,8) en EQTP rémunéré 25 000 euros par an. Les rémunérations annuelles présentées ici sont en EQTP.

Rémunération brute par heure travaillée (REM_TOT_H)

C'est le rapport entre la rémunération brute totale et les heures travaillées.

Salaire brut (Q3)

Le salaire brut comprend le salaire de base, la rémunération pour heures supplémentaires, les avantages en nature et les primes. Il est exprimé en équivalent temps plein.

Salaire brut par heure travaillée (Q3H)

C'est le rapport entre le salaire brut et les heures travaillées.

Statut du salarié (CONTRAT)

Il s'agit ici du type de contrat de travail. On distingue CDI, CDD et autres, cette dernière catégorie comprenant notamment les apprentis.

Primes et compléments de salaire (Q3_2, M3_2)

Il s'agit de l'ensemble des primes, indemnités et compléments de salaires divers soumis à cotisations sociales. Ce total comprend notamment les avantages en nature, les primes de rendement, d'ancienneté, de pénibilité, de vacances et de fin d'année.

Classification internationale type de professions (CITP)

La Classification internationale type des professions (CITP ou ISCO en anglais, "International standard classification on occupations" ) est une nomenclature définie sous l'égide du BIT. Elle fait partie de la famille internationale des classifications économiques et sociales.

La CITP définit des groupes en fonction des tâches accomplies dans l'exercice d'une profession. Cette logique est différente de celle qui préside, en France, à la définition des Professions et catégories socioprofessionnelles (PCS).