Bilan économique 2015 - Pays de la Loire

En 2015, le PIB de la France se redresse avec une hausse modérée de + 1,3 % contre seulement + 0,6 % en 2014. La reprise économique intervient dans un environnement international où l'activité accélère dans les économies avancées, avec un taux de change favorable pour l'euro et un bas prix pour le pétrole. En France, la consommation des ménages et l'investissement des entreprises sont les principaux moteurs de la croissance. Comme en France, l'activité progresse dans l'industrie et les services marchands dans les Pays de la Loire. Reflétant cette amélioration, l'emploi salarié augmente aux niveaux national (+ 0,5 %) et régional (+ 0,8 %). Après trois années de baisse, la région crée 7 000 emplois dans les secteurs principalement marchands, toutefois cette progression ne concerne que le tertiaire. Le taux de chômage se replie très légèrement : - 0,1 % sur un an pour atteindre 8,9 % au au 4e trimestre.

Insee Conjoncture Pays de la Loire
Paru le : 31/05/2016
Consulter

Transports - Nouveau recul du fret, accroissement de la mobilité des personnes

Denis Douillard, Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement des Pays de la Loire

En 2015, le secteur des transports ne bénéficie pas uniformément de la légère amélioration de la conjoncture économique. Le transport de fret connaît un nouveau recul : les volumes acheminés sur les routes de la région se replient plus fortement que les années précédentes et la baisse du trafic du port de Nantes Saint-Nazaire se poursuit. À l’inverse, les ventes de véhicules neufs se redressent et la mobilité des habitants de la région ne faiblit pas. Malgré la baisse du prix de l’essence, la fréquentation des bus et des tramways s’accroît dans toutes les agglomérations de la région. Pour la cinquième année consécutive, le trafic aéroportuaire se développe de plus de 5 %, deux fois plus vite qu’au niveau national.

Insee Conjoncture Pays de la Loire
No 10
Paru le : 31/05/2016

Quatrième année de recul des trafics de marchandises

En 2015, le repli de l’activité de transport routier de marchandises s’accélère. Mesurés en tonnes-kilomètres (figure 1), les flux du pavillon national sur les routes de la région reculent de 4,6 %, néanmoins moins fortement qu’en France métropolitaine (– 6,5 %). La contraction des trafics est plus élevée que les années précédentes (– 0,6 % en 2014, – 4,1 % en 2013 et – 3,7 % en 2012). Elle affecte les flux d’échanges avec les autres régions françaises (– 10,5 % en entrées et – 3,8 % en sorties) (figure 2). Les flux internes se redressent en revanche de 2,8 %.

Pour la neuvième fois en dix ans, le trafic du port de Nantes Saint-Nazaire diminue (– 4,4 % par rapport à 2014, – 27 % par rapport à 2005). Il s’élève à 25,4 millions de tonnes, soit le plus faible volume depuis 19 ans. En 2015, l’essentiel des pertes de trafic est dû au recul des importations de pétrole brut (– 11 %) et de charbon (– 34 %) en lien avec les travaux de maintenance et de modernisation menés à la raffinerie de Donges et à la centrale thermique de Cordemais.

Regain des ventes de voitures neuves et de la circulation automobile

En 2015, 78 250 voitures particulières neuves sont immatriculées dans les Pays de la Loire. Ce volume progresse de 3,9 % par rapport à 2014. Il est cependant inférieur de 10 % à la moyenne de la dernière décennie (figure 3). Observée dans les cinq départements de la région, la reprise des ventes est plus faible que celle enregistrée en France métropolitaine (+ 6,8 %) (figure 4).

En 2015, les modèles gazole rassemblent encore la majorité des ventes (54 %). Leur part diminue cependant (– 7 points par rapport à 2014) au profit des motorisations essence (+ 19 % de ventes), hybrides (+ 31 %) et électriques (+ 120 %). Le développement des modèles hybrides et électriques se poursuit : ils constituent 4,7 % des ventes de voitures neuves, contre 3,3 % en 2014. Les immatriculations de voitures diesel baissent quant à elles pour la quatrième année d’affilée (– 7 % en 2015). Différents facteurs y contribuent : la hausse du coût des modèles gazole (à l’achat comme à l’entretien) liée au renforcement des normes environnementales, le scandale Volkswagen, le recul du kilométrage moyen parcouru en voiture, la réduction de l’attrait fiscal du gazole et la sensibilisation croissante des ménages aux effets du diesel sur la santé.

Le marché des autres catégories de véhicules se redresse, là aussi de façon moins marquée qu’au niveau national (figure 4). Les ventes de véhicules utilitaires légers augmentent de 1,6 % sans parvenir à compenser le recul de 2014 (– 4,3 %). Au sein des véhicules industriels (+ 3,8 %), le segment des tracteurs routiers bondit de 17 % après avoir chuté de 23 % en 2014. Les immatriculations de camions neufs reculent de nouveau (– 13 %) et sont à leur plus bas niveau du dernier quart de siècle.

La circulation des véhicules légers progresse de 3,7 % en 2015 sur les autoroutes de la région. Cette croissance est la plus élevée depuis cinq ans, en lien avec la baisse du prix des carburants.

Poursuite du dynamisme des transports collectifs

Les réseaux de transport public urbain enregistrent 225 millions de voyages en 2015, soit + 2,6 % sur un an. Le ralentissement est sensible en comparaison avec les hausses de plus de 4 % enregistrées chaque année entre 2011 et 2014. En 2015, malgré la baisse du prix des carburants, le recours aux transports collectifs progresse dans chacune des huit plus grandes agglomérations ligériennes. Sept réseaux battent leur record de fréquentation.

En 2015, 4,4 millions de passagers sont recensés dans les aéroports de la région (+ 5,7 % par rapport à 2014) (figure 5). La quasi-totalité d’entre eux transitent par l’aéroport de Nantes Atlantique (99 %), dont la fréquentation a doublé en dix ans. La croissance du trafic aérien ligérien est ininterrompue depuis 2009 (figure 6). En 2015, elle est presque deux fois supérieure à celle observée en France métropolitaine et comparable à celle des aéroports européens (+ 5,2 %). Elle reste portée par les lignes à bas coût dont la fréquentation progresse de 15 % par rapport à 2014. Celles-ci représentent désormais 47 % du trafic de l’aéroport de Nantes, 19 points de plus que dans les autres plates-formes métropolitaines.

Figure 1 – Transport de marchandises par la route

en %
Transport de marchandises par la route
Pays de la Loire 2015 (p) (millions de tonnes - kilomètres) Évolution annuelle moyenne 2015/2010 (1)
Entrées dans la région 6 772 -3,0
Sorties de la région 7 177 -1,7
Intérieur de la région 5 471 3,0
  • p : données provisoires.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le transport de marchandises si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Champ : France métropolitaine hors Corse. Données hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises.

Figure 2 – Évolution du transport routier de marchandises dans la région Pays de la Loire

en indice base 100 en 2009
Évolution du transport routier de marchandises dans la région Pays de la Loire
Entrées dans la région Sorties de la région Intérieur de la région
2009 100 100 100
2010 106,7 96,17 118,69
2011 109,92 106,22 136,04
2012 107,12 105,47 122,46
2013 98,25 95,83 136,57
2014 102,55 92,01 133,57
2015 91,8 88,47 137,34
  • p : données provisoires.
  • Champ : hors transport international.
  • Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises.

Figure 2 – Évolution du transport routier de marchandises dans la région Pays de la Loire

Figure 3 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

en indice base 100 en 2006
Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs
Pays de la Loire France métropolitaine
2006 100 100
2007 106,72 103,21
2008 110 102,49
2009 127,94 113,39
2010 122,59 110,44
2011 119,09 108
2012 95,87 92,81
2013 96,96 87,81
2014 92,47 88,26
2015 96,09 94,28
  • Note : données brutes.
  • Source : SOeS, Fichier central des automobiles, SIDIV.

Figure 3 – Évolution du nombre d'immatriculations de véhicules particuliers neufs

Figure 4 – Immatriculations de véhicules neufs

Immatriculations de véhicules neufs
Véhicules particuliers Véhicules utilitaires légers (1) Véhicules industriels à moteur (2) Ensemble immatriculations (3)
2015 (nombre) Évolution 2015/2014 (en %) 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 (en %) 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 (en %) 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 (en %)
Loire-Atlantique 29 481 1,6 9 748 0,2 946 3,3 40 265 1,4
Maine-et-Loire 14 863 5,4 4 447 3,2 663 -6,2 20 021 4,4
Mayenne 5 847 3,5 1 443 0,5 403 16,1 7 702 3,2
Sarthe 12 413 5,7 2 729 -3,9 497 18,6 15 690 4,6
Vendée 15 646 5,7 3 722 8,8 579 -1,2 19 994 6,1
Pays de la Loire 78 250 3,9 22 089 1,6 3 088 3,8 103 672 3,4
France métropolitaine 1 886 233 6,8 377 326 1,9 42 981 10,5 2 313 885 6,1
  • Note : données brutes.
  • (1) : camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés <= 3,5 t de PTAC.
  • (2) : camions, véhicules automoteurs spécialisés > 3,5 t de PTAC et tracteurs routiers.
  • (3) : y compris immatriculations de transports en commun.
  • Source : SOeS, SIDIV.

Figure 5 – Passagers des aéroports

en %
Passagers des aéroports
Pays de la Loire France métropolitaine
Passagers 2015 (nombre) Évolution 2015/2014 Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1) Évolution 2015/2014 Évolution annuelle moyenne 2014/2009 (1)
Lignes nationales 2 095 667 2,7 9,7 0,9 1,4
Lignes internationales 2 252 290 8,4 9,7 4,0 3,9
Transit 86 486 12,9 -3,1 2,5 -11,2
Total 4 434 443 5,7 9,4 3,1 3,1
dont lignes à bas coût (low cost) 2 079 182 15,4 36,1 9,4 10,3
Part des lignes à bas coût (low cost)(en %) 46,9 /// /// /// ///
  • Note : données brutes.
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le trafic passager si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 6 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Pays de la Loire

en indice base 100 en 2009
Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Pays de la Loire
National International Low cost
2009 100 100 100
2010 117,22 113,31 169,05
2011 126,27 120,04 183,11
2012 140,67 136,35 284,18
2013 155,24 144,28 392,62
2014 159,13 159,16 466,76
2015 163,41 172,49 538,45
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 6 – Évolution du nombre de passagers des aéroports dans la région Pays de la Loire

Sources

Avertissement 

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.